Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de Emmanuelle Taillardas de la librairie L'ORANGE BLEUE à ORANGE, France


  • Le choix des libraires : L'éveil (1 choix) - Kate Chopin - Liana Levi, Paris, France - 14/07/2012

A force d'écouter les criquets criqueter entre les morceaux de l'album de Scarlett Johansson, j'ai eu envie de robes blanches vaporeuses, de chapeaux et de soirées passées à siroter de la citronnade sur la terrasse dans un fauteuil à bascule. Alors j'ai ouvert l'Eveil de Kate Chopin et mon petit théâtre de Louisiane a pris vie.
Nous sommes à la fin du 19e siècle. Edna est en vacances en Louisiane. Et les criquets, les citronnades et tout le reste l'ennuient terriblement. Jusqu'au jour où son coeur soudain est pris. Dans un petit livre qui fit scandale à sa sortie en 1899, Kate Chopin dit l'éveil d'une jeune fille à l'amour et à la vie. De saison !


  • Le choix des libraires : Fils unique (1 choix) - Stéphane Audeguy - Gallimard, Paris, France - 14/07/2012

Jean Jacques Rousseau avait un frère. Il y fait brièvement allusion dans les Confessions. Trois lignes avant de retomber aux oubliettes de l'histoire. S. Audeguy répare cette injustice et invente une biographie à François Rousseau.
Double antipodal de son auguste frère, François est un libertin vénal et opportuniste qui ne recule devant aucune perversion sexuelle ou intellectuelle. Audeguy pastiche la langue du 18e en virtuose et mène avec verve les aventures de ce polisson sexopathe pour le plaisir du lecteur tour à tour hilare ou voyeur. Injustement éconduit par les lecteurs au moment de sa sortie - tant ils étaient obsédés par le pavé de J. Littel - il est temps de poser un regard bienveillant sur ce roman jubilatoire au moment de sa sortie en poche.


  • Le choix des libraires : Swap (2 choix) - Antony Moore - Liana Levi, Paris, France - 14/07/2012

Harvey : sexe masculin, la trentaine. Métier : libraire spécialisé en BD. Occupations : descendre des pintes de bière, cloper comme une cheminée et harceler quotidiennement Josh, son employé. Signe distinctif : névrosé obsessionnel.
Pour récupérer un numéro collector de Superman bêtement échangé avec Charles Odd 15 ans auparavant dans la cour de récré, Harvey entre par effraction chez la mère de Charles qu'il trouve égorgée entre 2 cartons à la cave. Personnages décalés et humour noir sont les ingrédients de ce thriller psychologique dans le plus pur style british.


  • Le choix des libraires : Tuer Catherine (1 choix) - Nina Yargekov - POL, Paris, France - 14/07/2012

Catherine est une héroïne de seconde zone sans roman fixe, une SDF de la fiction en quelque sorte. Avatar tragico-comique d'Anna Karénine - l'héroïne du roman éponyme de Tolstoï, elle a élu domicile dans le corps de la narratrice. Au départ, elle n'avait rien contre, elle est plutôt partageuse. Seulement voilà, tomber amoureuse, prendre le métro, voire acheter une simple baguette de pain sont des gestes devenus invivables pour la pauvre narratrice à l'identité colonisée. La pauvre ne peut plus en placer une, n'a plus droit de choisir son programme du ciné ou un bouquin, c'est Catherine qui parle, c'est Catherine qui décide, c'est Catherine qui commande. Epuisée par les crises de cette furie hystérique, de plus en plus mal à l'aise à l'idée de devoir commander son menu best of Big Mac en alexandrins ou de tomber en pamoison à chaque fois qu'un mec l'approche, la narratrice prend alors la décision de tuer Catherine, de l'éliminer, de la trucider, de la flinguer, de la buter, de la dessouder, de l'éradiquer purement, simplement et de façon définitive. C'est alors que commence le roman.
D'une plume érudite et amoureuse des mots, Nina Yargekov, 28 étés, signe un premier roman drôle et poétique. Construit autour d'une narration à plusieurs voix, sorte de choeur antique commentant le roman en train de se faire (avec méta dialogues et saillies hilarantes), Tuer Catherine est un projet littéraire original et audacieux.


ATOPIA, PETIT OBSERVATOIRE DE LITTÉRATURE DÉCALÉE est une manière de catalogue passionné, érudit et volontiers subjectif de la littérature atypique occidentale des 20e et 21e siècles. L'atopia, qu'explicite brillamment l'auteur dans l'introduction, pourrait se résumer «au sentiment d'étrangeté que l'on peut ressentir face aux autres et au monde. C'est être en décalage avec la réalité.» La table des matières est un genre d'inventaire thématique où se côtoient - entre autres- Bolaño, Pessoa, B.S Johnson, Mc Carthy, Borges - sur des terres sans lieu.
Atopia appartient à ce genre de critique positive, constructive, qui n'est pas destinée à mettre en valeur la verve de lexicomanes dont les tribunes ne servent qu'à illustrer leur propension naturelle à verser dans la vindicte populacière qu'ils sont persuadés de surplomber et de haut. C'est un livre qui fait passage. Pas barrage. Un livre qui donne envie de lire et de lire encore plus. Et plus encore, qui fait découvrir quelques pépites. Bonnargent est un passeur. Il ferait un excellent libraire !


  • Le choix des libraires : Joueur_1 (1 choix) - Douglas Coupland - Au diable Vauvert, Vauvert, France - 14/07/2012

Dans ce dernier ouvrage on trouve comme une épure de toutes les thématiques couplandiennes ; dont la taraudante question spirituelle. Ici, celui qui remplace Dieu dans ce monde dématérialisé est Joueur_1. C'est la voix qui émaille le discours des 5 personnages qui évoluent dans un aéroport avant la catastrophe.
Écrit pour la radio avec la contrainte formelle que la lecture dure 5 fois une heure, "Joueur_1" explore les crises contemporaines et propose une réflexion sur l'identité et la société avec humour et profondeur.


  • Le choix des libraires : Valeurs ajoutées (1 choix) - Frédéric Moulin - Ed. IMHO, Paris, France - 14/07/2012

Mur-de-Berlin-boule-à-neige. Duomo de Firenze, Maryland. Imaginez un monde où la fabrique de l'Histoire se réduit à des mises en scènes grandeur nature. «Poulies, cordages et palans, on déplace les 1000 tonnes et 2 étages de la Kaisersaal sur un gigantesque coussin d'air afin de redessiner Postdamer Platz et que le matin en s'installant à son bureau le président de la banque Takedageld und Getdafuckraus puisse néanmoins, d'un simple coup d'oeil à travers une baie vitrée had hoc, s'emplir le coeur de la roborative vision de l'historique monument.»
Imaginez que ce monde est notre monde. Le triomphe de l'Amérique mentale sur gazon vert fluo.
La politique ça pue, l'économie c'est cool et ma gueule c'est encore mieux sont dans un bateau. Papa tombe à l'eau piégé dans une relation toxique avec les surfeurs, qu'est-ce qui reste ? La thérapie régressive de l'adulte est en marche. La famille c'est désormais sur DVD.

Imaginez un enfant parfait, carrossé droïde dans sa poussette VIP XL de chez BABY SAFE®. Le plus beau bébé du monde : le vôtre. Parfait candidat à "la win" si vous suivez les applications pratiques prévue par nos équipes après mise au point du modèle type.
Ça y est ! Imaginez-le, enfin, ado idéal - au sens platonicien du terme : une planche de surf Xprime® postée derrière le portique de sécurité qui désigne à lui seul l'école. Le meilleur des mondes est advenu enfin sur le réseau social géolocalisé. Il ne s'agit plus maintenant que de cocher les options disponibles au catalogue multi-choix. La parfaite modélisation en vente sur eBay.

Tableau de notre société globale hachée crue, Valeurs Ajoutées se présente comme une science fiction transgenre - récit, cut ups, slogans ? où Frédéric Moulin manie l'anachronisme par un jeu de calques (déplaçant par exemple la crise des subprimes sous celle de la tulipe hollandaise du 17e) pour raconter l'obsession de pères déshumanisés par le souci des performances à se fabriquer le fils parfait.


Cette biographie romancée de la comtesse Bathory est un texte envoûtant dont on a du mal à se détacher. Sadique et possédée, obsédée par sa propre beauté, Erzsébet Bathory a massacré plus de 800 jeunes vierges dans les caves de ses châteaux perdus dans les steppes hongroises. Hurlements étouffés par la neige, conciliabules de sorcières et sauvagerie de la noblesse hongroise du 17e siècle sont les ingrédients de ce petit bijou de littérature macabre.


Anastasia Cayne vient d'arriver en ville. Elle appartient à la tribu «goth». Secrète et mystérieuse, elle est férue de littérature et passionnée par le magicien Houdini. Elle fascine littéralement le jeune narrateur qui se laisse initier à ses jeux étranges, ses messages secrets, sa littérature et sa musique... le monde envoûtant d'Anastasia.
Un jour, elle disparaît. On retrouve sa robe près d'un trou dans la glace à proximité d'une rivière. Est-elle morte ? S'est-elle enfuie ?
Je crois n'avoir pas mieux résisté que le narrateur à cette entêtante jeune fille. Pour tous ceux qui sont encore sensibles à la sombre magie de l'adolescence.


  • Le choix des libraires : Les séditions (1 choix) - Karl Mengel - Léo Scheer, Paris, France - 14/07/2012

«Le français n'a pas de mot pour qualifier ce que je suis. En hébreu, on me dit Orev. En anglais, Raven. Les Russes m'appellent Voron. Les Arabes ne me nomment pas. Dans certains Etats d'Europe de l'Est, on me qualifie encore de Romeo. Une image pour plusieurs légendes. C'est là que je me trouve.» C'est ainsi que se présente Aloïs Hiller - espion sibyllin - en exergue de son journal de bord.
Recruté par la DGSE - en deux scènes d'anthologie qui feront pouffer de connivence ceux un jour confrontés au front bas du planton administratif de service - ce premier de la classe, polyglotte (arabe persan, anglais et français) et polysexuel (filles, garçons ;-), vend également ses services au MI5, à la CIA et au Mossad comme une prostituée ses charmes. La comparaison n'est pas anodine, car avec Hiller la petite mort précède à coup sûr le grand saut dans l'au-delà. Orfèvre en matière de «krav ha-mitah (art martial israëlien) que l'on pourrait traduire par... j'adore - baston sur un lit», Hiller est une arme à double tranchant - le côté pile et le côté face donc - qui endosse les identités comme de simples chemises sur ses tatouages géants.
Héritier complètement barré des maîtres qu'il s'est choisi - Clancy, Le Carré - Karl Mengel nous montre le portrait de son agent double comme éclairé par un néon déglingué qui clignoterait bzz bzz alternant noir total et éblouissement de sa lumière crue. Il bâtit son intrigue en cercle concentriques, alternant introspection et action, en une succession de scènes sous haute tension qui téléportent le lecteur des quais de la Tamise à Park Avenue, en passant Nairobi, l'Ukraine et... la Normandie. Mengel brouille sans cesse les pistes car la vérité ne saurait être nue. Qui est Aloïs Hiller ? N'est-il pas lui-même en quête de sa propre identité ? S'il se cherche, il prend un malin plaisir à ne pas se trouver. Et nous avec. Placé par l'auteur sous les auspices d'Epiménide, le devin dont la peau tatouée était synonyme de «chose cachée» - une sorte de double antique (encore un) - Alois Hiller ne cesse de montrer ce qu ?il veut cacher et embarque le lecteur dans sa danse hallucinée des 7 voiles.
Attention, Aloïs Hiller est Krékré Méfant ! Et ton spyware, lecteur, inopérant.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2018 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia