Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de Jean-Baptiste Hamelin de la librairie LE CARNET A SPIRALES à CHARLIEU, France


  • Le choix des libraires : Margarine (1 choix) - Guillaume Lemiale - les Ed. du Sonneur, Paris, France - 06/10/2015

Voilà assurément une découverte ! Phrases courtes, à la limite parfois de l'aphorisme, ton libre, drôlerie à tous les étages sur la nature de ce cher humain, noirceur de ce même cher humain en ces temps guerriers, "Margarine" est un coup de coeur...

Margarine, La Baronne, se raconte alors que le crabe la dévore. Elle raconte sans artifice sa vie de pauvre tchèque, puis de prostituée dans un camp d'entrainement pour français nazillons tombés du nid maternel engagés auprès des troupes ennemies. Elle raconte ces hommes et l'homme. Elle a appris tellement sur la nature humaine... Elle raconte dans une première partie sa vie de Baronne et sa rencontre avec celui qui deviendra son mari, cet héritier "bancable" et un peu bancal. Elle raconte sa belle-famille, les deux anciens à la mémoire courte mais à l'opportunisme certain.

Un réel bonheur de lecture !


  • Le choix des libraires : Six jours (1 choix) - Ryan Gattis - Fayard, Paris, France - 09/09/2015

Six jours de violences extrêmes à Los Angeles, six jours sans justice ni lois. Ce livre est à la fois un roman noir et un documentaire social, dans lequel les voix des habitants se mêlent à celles des gangs. Ces gangs, profitant de l'impunité engendrée par le chaos urbain, règlent leurs comptes. Ryan Gattis a étudié longuement cette période, a écouté attentivement les témoins et retranscrit, avec une magistrale virtuosité, l'ambiance incendiaire de ces six jours. Pas une seule fois il ne se détourne de son sujet. Il entre au plus profond de ces scènes, il fait vivre au plus proche des gangs et des habitants. Ce roman choral est somptueux. Il est aussi un magnifique hommage à Los Angeles, ville aux mille visages, ville meurtrie. Dès les toutes premières pages, je vous certifie que le lynchage d'Ernesto Vera, homme sans histoire rentrant de son travail, ne vous laissera pas insensible. Ce roman est un tour de force, car il en émane une tension extrême à chaque instant.


  • Le choix des libraires : La zone d'intérêt (1 choix) - Martin Amis - Calmann-Lévy, Paris, France - 09/09/2015

Doit-on ? peut-on ?

Et alors "La vie est belle" est également une oeuvre discutée sur cette période de honte humaine. Alors pourquoi ne pas dénoncer, bousculer la mémoire, susciter les réactions, obliger le lecteur à opter pour une distance, pour se libérer du poids du "peut-on ? doit-on ?". Et oui ce roman nécessite un recul sur le connu, sur l'absurdité des camps et sur l'abrutissement des masses. Martin Amis a le talent pour ce tableau satirique en camp de concentration. Calmann-Lévy n'a pas le courage de l'éditer, non certainement pas le courage, tout simplement l'intelligence.

Alors très sincèrement, n'écoutez ni les uns ni les autres, faites votre propre opinion sur "La zone d'intérêt"


Coupable ou non coupable ? Je plaide humain, votre honneur. Humain, le héros l'est très certainement. La scène inaugurale, magnifique, montre celui-ci fumant de l'herbe devant la Cour suprême en attendant l'ouverture de son procès. Il a, simplement, tenté de rétablir l'esclavage dans sa maison et la ségrégation dans les rues de Dickens... L'humour black au paroxysme de l'intelligence, pour dénoncer avec force le puritanisme de la société. La satire est un instrument merveilleux entre les mains d'un écrivain aussi formidable que Paul Beatty. Tantôt blues, tantôt hip-hop, un rythme fort secoue le récit. Étayé par des références aux luttes contre la (les) médiocrité(s), ce nouveau roman de Beatty est tour à tour fiction et pamphlet, satire jubilatoire et débridée résolument politiquement incorrecte. Beatty dénonce l'outrageuse violence des rapports humains en frappant fort sur les codes qui régissent le «vivre ensemble» hypocrite, dans la lignée d'un Richard Wright. Paul Beatty, libre écrivain, homme libre, ne plaira pas à tout le monde et c'est tant mieux ! Je plaide LECTEUR.


Nadia Comaneci. Petite roumaine de 14 ans, gymnaste céleste, caractère trempé, soldate-enfant d'un régime totalitaire, petite icone de tout un peuple, image de propagande et marionnette de Ceausescu. Tout un programme... Lola Lafon s'empare de cet athlète pour faire naitre un roman fascinant car le personnage, l'époque, et le mode de narration le sont, fascinants. De ses débuts à sa fuite, chronologiquement, la romancière retrace le parcours de Nadia de ses succès à sa disgrâce, petite marionnette d'un pouvoir hallucinant d'inhumanité, icone d'un peuple sous le contrôle permanent de la Securitate et emblème de la lutte Est/Ouest. Ce livre est une fiction historique mais, avec force, établi parfaitement l'ambiance de suspicion, de rationnement, de contraintes, de folie dictatoriale par le biais de décrets ubuesques de la Roumanie de Ceausescu.
Brillant et passionnant


  • Le choix des libraires : Je suis Pilgrim (3 choix) - Terry Hayes - Lattès, Paris, France - 24/05/2014

Terrifiant comme un pire cauchemar, ce premier thriller de Terry Hayes, est fortement addictif. Une guerre menée contre la folie extrémiste d'un homme développant le pire crime contre l'humanité que l'on puisse imaginer.
Pilgrim n'existe pas vraiment, puisque cet homme a de multiples identités : dirigeant du service de surveillance le plus secret des États-Unis, ce Pilgrim pris sa retraite et essaya de se glisser dans le plus pur anonymat. Peine perdue car il se trouve rattrapé par une sordide affaire : un crime dans un hôtel de Manhattan, crime mettant en pratique les techniques de dissimulation de preuves les plus pointues. Ce meurtre est le point de départ d'une enquête haletante se jouant des continents et des humains. A des milliers de kilomètres de Manhattan, un homme, ancien moudjahidine, s'attelle à reproduire le virus de la variole majeure dont l'ADN sera modifié afin de rendre le vaccin inefficace. Cet homme, le Sarrazin, veut ainsi commettre un crime d'une envergure sans précédent en introduisant l'épidémie aux États-Unis avec l'impossibilité, pour les instances sanitaires, de la contrôler. Au fil des pages, le lecteur découvre, par bribes, la vie croisée du Sarrazin, de Pilgrim et d'un héros du 11 septembre. Ces apartés donnent une ampleur permanente au récit et offre ainsi une consistance réelle et pertinente aux différents protagonistes. Également, l'intérêt de cette enquête aux ramifications multiples réside dans la réflexion géopolitique de l'auteur et sur son questionnement sur ce monde qui vit désormais de manière dématérialisée un paradoxe essentiel : un monde de plus en plus surveillé technologiquement et humainement mais qui permet aussi aux terroristes de développer anonymement des techniques destructrices nouvelles en s'aidant de la médecine, de l'informatique... Enfin, Hayes tente de démontrer l'implacable fuite en avant de ces civilisations qui ne peuvent se comprendre, entre aide humanitaire détournée à des fins terroristes, ingérence politique et militaire et pauvreté extrême, terreau de la pensée religieuse extrême. Une réussite qui donnera forcément des envies cinéphiles.


  • Le choix des libraires : La saison de l'ombre (1 choix) - Léonora Miano - Grasset, Paris, France - 25/03/2014

Les Mulongo, communauté africaine, vivent en paix, commercent avec une tribu voisine et ne connaissent du monde que les limites de leur territoire. Un jour pourtant tout bascule. C'est cela que Léonora Miano saisit : cet instant, lorsque l'homme, et encore plus celui de traditions, de croyances, ne peut plus se référer aux anciens car glisse immanquablement vers l'inconnu. C'est l'ordre d'un monde nouveau qui se met en marche et dont les Mulongo, comme tant d'autres seront les premières innocentes et malléables victimes. Bien entendu le lecteur sait ce qu'il advient de ces hommes, connait la Traite négrière mais ici Miano nous transpose dans la vie de cette communauté Subsaharienne de l'Afrique précoloniale et c'est à ce titre que cela est passionnant et redoutable : nous vivons ce cataclysme que ces pauvres êtres ne peuvent nommer, dont ils peuvent deviner la suite. Et pour le reste sur cette "Saison de l'ombre" est portée la lumineuse écriture de Miano


  • Le choix des libraires : Réparer les vivants (6 choix) - Maylis de Kerangal - Verticales-Phase deux, Paris, France - 25/03/2014

"Enterrer les morts, réparer les vivants". Ces quelques mots empruntés à Tchekhov forment le noyau dur autour duquel palpite ce roman magistral. Enterrer "leur" mort, Marianne et Sean devront s'y résoudre : leur fils Simon, victime d'un accident de la route, est en état de mort cérébrale. Mais ils peuvent choisir de réparer les vivants en acceptant de faire don des organes de leur enfant. Histoire grave et belle d'un coeur qui, transplanté dans un autre corps, continuera de rythmer une vie. Histoire d'hommes et de femmes qui convergent vers un même point et dont les destins, à un instant donné, se télescopent, tout comme dans l'admirable "Naissance d'un pont" paru en 2010 à lire ou à relire.


  • Le choix des libraires : Sigmaringen (1 choix) - Pierre Assouline - Gallimard, Paris, France - 25/03/2014

Aout 1944 - Dans le château, extravagant château, de Sigmaringen, petite ville d'Allemagne épargnée par la guerre, se rassemble le gouvernement fantoche de Pétain. Julius, majordome de carrière, digne héritier d'une lignée au service des Hohenzollern, élève son exigent labeur au rang de l'Art. Il est donc chargé d'accueillir ces français et de les accueillir comme tous les invités de marque : avec distinction et classe. Toutefois, cela n'est pas si aisé puisque ces tristes hères possèdent chacun leur marotte, ruminent cet exil forcé se préparant soit à un triomphal retour pour les plus ambitieux ou, c'est selon, les plus naïfs, soit à leur propre défense, tel Laval. Il devra alors ménager les uns et les autres, aménager les heures de repas, les déambulations de ces ministres afin que certains ne puissent se croiser. Grâce à Julius et à l'aisance de Pierre Assouline, le lecteur assiste à une pièce de théâtre tristement comique voire ridicule parfois mais avec toujours l'exigence historique du romancier. Comme dans Lutétia, Assouline passionne...


Des petits riens sensibles et précis composent ce recueil de nouvelles qui charment par leur légèreté, leur cocasserie, leur énigmatique dénouement sous une apparente banalité quotidienne. En trois parties distinctes, Mira Popovic développe des instantanés de vie les transformant en contes. La première partie est celle de la fantaisie, celle de ces êtres qui possèdent en eux un petit brin d'incongruité, un petit grain de folie, un léger voile surprenant sur le cuir d'une chaussure noire (Un gris presque noir- 3ème nouvelle). La seconde est l'aller retour incessant entre Paris et Belgrade les deux villes/patries de l'auteure, cette partie est la plus personnelle en évoquant des souvenirs d'enfance. Enfin, la dernière partie demeure la plus mystérieuse, celle des rêves éveillés et de ces instantanés qui peuplent nos sommeils. "D'une terrasse à l'autre" est un recueil de nouvelles d'une rare finesse, où les chutes inattendues, portées par une écriture délicate et précise, son t sobres et belles.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia