Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de Gaëlle Barbosa de la librairie FANTASIO à VILLEURBANNE, France


  • Le choix des libraires : Adieu, Chaussette (1 choix) - Benjamin Chaud - Hélium, Paris, France - 14/07/2012

Voilà une histoire bien grinçante dont le postulat de départ est infâme à souhait.

Tout d'abord sachez que Chaussette n'est pas une chaussette. Il est portant collé aux baskets de son jeune maître à longueur de journée. Chaussette est un lapin, pas n'importe lequel : un lapin-buffle (à cause de ses oreilles qui pendouillent mollement...) ça a le don d'énerver son proprio qui décide fissa d'aller l'abandonner dans la forêt. Ça et puis d'autres choses, il aimerait bien avoir de vrais amis qui soient un peu plus malin que ce molasson. La bestiole n'ayant pas la lucidité d'esprit du petit Poucet se laisse embarquer dans la sombre forêt sans rien voir arriver. Et vlan, le voilà attaché à un arbre par un bout de vilaine laine arrachée du pull de son ingrat de maître. Non, cette histoire n'est pas horrible mais drôle et sentimentale à point, parce qu'évidemment après le réconfort d'être enfin seul, vient le remord...
Génialement contée et illustrée par Benjamin Chaud, cet album ne donne qu'une seule envie : le relire illico-presto et filer à l'animalerie acheter un lapin de compagnie (je ne sais pas si le modèle présenté dans l'album dit du «lapin-buffle» existe, si oui, dépêchez-vous il y a risque de rupture !) Régalez-vous avec ce lapin !


Catharina Valckx ne m'a jamais déçue. Pourtant, il en sort des romans et albums de sa tête et de sa plume ! A chaque fois je les savoure et je suis tentée de les garder jalousement, rien que pour moi. Mais il faut savoir partager, surtout que ces histoires sont faites pour être lues à voix haute, à plusieurs car elles n'en sont que meilleures. Chacune des répliques est parfaite, digne des meilleures pièces de théâtre et les intrigues rigolotes comme tout. Dans ce roman, Dédé le lapin, qui est peu enclin à la nouveauté, reçoit une lettre de sa cousine Jenny la moule. Celle-ci l'invite chez elle, elle vit "au bord de la mer, à moitié dedans". Débrouillez-vous avec ça pour trouver le chemin... Et puis Dédé qui n'est pas rassuré et n'a jamais vu de moule, aimerait bien voir la photo avant d'aller la rejoindre tout de même. Mais la photo ne le rassure pas des masses car la cousine Jenny "ressemble à un caillou noir" et même si son ami Waldo lui fait remarquer qu'"elle n'a pas l'ai r méchante", Dédé préfère céder sa place à Waldo. C'est donc Waldo, qui s'embarque sur la route du village d'Embadechémoi, à la recherche de la plage de la vilaine table...
Et ce n'est que le début, hein, n'allez pas croire que je vous ai raconté toute l'histoire et qu'il n'y a plus rien à découvrir !
Un roman pour les enfants à partir de 8 ans environ et aussi pour les parents...


Voici un livre qui aura longtemps traîné sur ma sinueuse pile de romans à lire d'ici pas trop longtemps. Et puis une rencontre avec l'auteure au Salon du livre a réactivé l'envie.
D'abord, un livre qui nous propose d'entrée des cascades et des gaufres ne peut pas être mauvais, au pire on peut frôler l'indigestion. Tout est question d'équilibre, comme dans la relation qui unit le petit Trille un gamin sensible à la virevoltante Léna. Dans cette histoire c'est sûr, c'est la fille qui porte la culotte ! Pauvre Trille, toujours fourré dans les pattes de l'incorrigible Léna, celui-ci attend désespérément de sa part un signe qui lui dirait que lui aussi est son meilleur ami. Car ils sont inséparables dans les bons comme dans les mauvais coups, comme lors de la mort de Mamie bis, la mamie des gaufres qui sentent bon.
Ce petit roman passe vite, il n'est pas qu'une succession de gaffes et de bêtises, il est aussi par moment lumineux et grave. Et ça fait du bien.


  • Le choix des libraires : Beatles (1 choix) - Lars Saabye Christensen - 10-18, Paris, France - 23/03/2011

Comme si j'avais eu peur de l'enjeu il m'a fallu 3 ou 4 débuts avant de m'abandonner à cet imposant roman. Une histoire commençant par un index crochu me laissait augurer du pire. Et puis, tant de pages à lire me faisaient hésiter. Beatles aura occupé une petite semaine de ma vie mais va me hanter pendant longtemps. Hier en le finissant, j'étais un brin ivre de joie et secouée par de multiples sentiments. L'histoire commence comme une bluette : 4 jeunes garçons entrent dans l'adolescence tranquillement, en écoutant les Beatles religieusement, en regardant les filles avec envie. J'ai un temps craint que ce roman soit d'un romantique démesuré qui me laisserait vite sur le carreau. Cette pensée s'est dissipée rapidement car les années filent vite dans ce roman, suivant le rythme de sortie des albums des Beatles. Entre 1967 et 1975 la Norvège change, se radicalise, le Vietnam est présent dans les esprits, nos quatre amis qui ont découvert les filles ont vite abandonné le cathé puis le foot. Ils découvrent petit à petit la politique, l'alcool, la drogue, la vie. Christensen ne nous épargne pas, tantôt on s'inquiète à s'en ronger les ongles tantôt on est en apesanteur sur le porte-bagage du héros, Kim, qui nous transporte dans des émotions radicales. Et le goût de la pomme dans la bouche de Nina ! L'auteur nous balade d'Oslo à Paris, on fait un saut de puce en Islande, pour mieux revenir en Norvège où nos héros s'avancent douloureusement vers une vie d'adultes et de parents. Je suis ressortie de cette lecture heureuse et épuisée, j'ai relu la fin plusieurs fois pour ne pas quitter Kim, Seb, Ola, Gunnar et Nina tout de suite. Puis, comme je revenais du salon du livre mettant à l'honneur les littératures scandinaves, je me suis plongée dans mes plaquettes et prospectus en quête d'une lecture qui pourrait assumer de passer juste après un tel roman. Là, j'ai découvert que Beatles est le premier d'une trilogie. Soulagement. Puis crainte car Beatles n'ayant reçu qu'un accueil mitigé lors de sa parution en grand format, je suis perplexe quant à la parution des tomes suivants. J'ai appris aussi qu'en Norvège ce livre est un phénomène et qu'il y est vendu comme livre pour adolescents. Alors là, bravo car dans notre France, je n'ose imaginer quel éditeur pour la jeunesse se lancerait dans un tel pari. Et pourtant, Beatles a tout, mais absolument tout, du roman d'apprentissage.
Ne soyez pas frileux, préparez-vous à vivre de grandes émotions.


Merlin a été jeune, figurez-vous. C'est la première bonne surprise de cette nouvelle série de Christian de Montella consacrée au Graal. Celui qu'on a l'habitude de se représenter comme un vieux barbu pas très dégourdi, apparaît ici sous les traits d'un jeune éphèbe doué et bourreau des coeurs. Quel plaisir de le découvrir fringant et talentueux. Dans cet ouvrage, Merlin, à peine âgé de 17 ans, parcourt la Bretagne afin d'écrire l'Histoire telle qu'elle doit être et éviter que le monde ne coure à sa perte. Il est escorté dans cette rude mission par maître Blaise chargé non seulement d'écrire le livre de Merlin mais aussi de veiller sur le jeune mage.
Car les obstacles sur sa route son nombreux et charmeurs. Merlin a beau être un magicien déjà réputé, il va croiser en chemin des êtres redoutables, principalement deux femmes, Pamina et Morgane qui lui donneront bien du fil à retordre. La tâche à accomplir est immense, Merlin doit veiller à ce que les choses s'accomplissent comme elles le doivent, quitte à provoquer des évènements à la moralité plus que douteuse.
Dans ce volume, c'est toute la face maléfique qui est exploitée par l'auteur, la magie y est omniprésente et pernicieuse. On ne sait jamais quel personnage va se jouer de nous ni à quel moment. Ce qui est certain, c'est qu'on ne peut rester insensible à ce premier volume dans lequel tout un pan de l'histoire du Graal se met en place. Après avoir perfidement et ignoblement unis Uther-Pendragon et Ygerne par le biais d'un malin stratagème inventé par Merlin, on imagine la naissance d'Arthur toute proche...
A l'issue de ce volume, de nombreuses intrigues restent en suspens, dont une qu'on devine capitale : la vengeance de Morgane, sans doute le personnage le plus abominable et intrigant de l'histoire. Suite à la mort de Gallois son père vénéré, nulle doute qu'elle et Merlin auront d'autres combats à livrer.
C'est avec hâte que l'on attend de pénétrer dans la forêt de Brocéliande, mais vite le temps presse ! Merlin doit y être avant ses 18 ans pour prendre l'entière possession de ses pouvoirs, dont il ignore tout.
L'écriture de Christian de Montella, le langage soutenu et d'époque nous entraînent droit dans un monde infernal et merveilleux d'où l'on ressort étourdi par tant de talent.
Si Kaamelott a donné à beaucoup d'adolescents l'envie de connaître la légende du Graal, De Montella dans un tout autre registre est la meilleure des relèves pour approfondir nos connaissances des légendes Arthuriennes.


  • Le choix des libraires : Le chemin de Sarasvati (1 choix) - Claire Ubac - Ecole des loisirs, Paris, France - 01/04/2010

Le chemin de Sarasvati, déesse de la sagesse et des arts est celui de la toute jeune Isaï et de son compagnon Murugan.
Ce chemin, parsemé d'embûches et de rencontres salutaires va guider Isaï vers la lumière, telles les bougies allumées par milliers lors de la fête de Diwali.
La destinée d'Isaï est celle d'une moins que rien, vivant à la campagne auprès de sa "tante Cobra" infecte avec la petite et sa mère. Lorsque Dayita, la maman d'Isaï meurt, l'enfant découvre toutes les horreurs dont celle-ci est capable. En rasant la tête d'Isaï, elle pensait l'anéantir et la couvrir de honte mais la jeune fille va y puiser une force qu'elle n'estimait pas. Puisque les filles sont des moins que rien, voilà l'occasion rêvée de se faire passer pour un garçon. C'est ainsi accoutrée qu'elle rencontre Murugan, portant en lui un immense amour de la musique. Isaï, elle aussi fascinée par le chant que sa mère lui enseignait en cachette, voit en lui le parfait allié.
A la première occasion, Isaï fuit cette vie de haine de misère et part à la recherche de son père à travers l'Inde.
La route sera longue, cahotique et faite de surprises, mais Isaï saura dépasser tous ces obstacles pour devenir celle dont elle a toujours rêvé et arriver jusqu'à Bombay.
Ce roman d'initiation et de voyages est passionnant. Les saveurs et senteurs de l'Inde restent en nous pendant encore quelques temps après l'avoir refermé.


  • Le choix des libraires : Suite scarlett (1 choix) - Maureen Johnson - Gallimard-Jeunesse, Paris, France - 03/03/2010

Voilà une bouffée d'air frais au coeur de l'été New-Yorkais !
Scarlett Martin a la (mal)chance de vivre avec toute sa famille dans un hôtel jadis grandiose, en voie de décrépitude. Comme toutes les adolescentes, elle rêve de se débarrasser de toute cette tribu pour l'été mais ses plans vont être contrariés. Le jour de son anniversaire ses parents annoncent qu'il va falloir mettre la main à la pâte durant tout l'été car ils n'ont plus les moyens d'employer du personnel faute de clientèle. Scarlett, ses deux soeurs et son frère qui rêve de théâtre, vont devoir se serrer les coudes pour se supporter et s'entraider. Alors que l'été s'annonce morose, Mrs. Amberson, dont la loufoquerie et la richesse paraissent sans fin, s'installe pour de mystérieuses raisons à l'hôtel. Scarlett devient alors son assistante et va au devant de bien des surprises !
Une lecture joyeuse, un univers feutré et revigorant. Cet hôtel envoûte, on se prend à rêver d'y passer l'été nous aussi.


Christel Mouchard aime ses héroïnes. Dans ce roman elle se plaît à rendre Phoolan Devî, la toute jeune chef des bandits, aussi attachante et juste que possible. Pour cela elle édulcore la réalité et fait l'impasse sur les zones les plus sombres de la vie de cette jeune révoltée. Qu'importe, il en reste le portrait d'un personnage hors du commun. Partie de rien, Devî a le goût de la révolte et de la vengeance. Sa rencontre avec Vikram, le chef des bandits, va changer sa destinée. Celle qui aurait pu ne rester qu'une "mallah", l'une des castes les plus insignifiantes d'Inde, a fini par être députée avant d'être assassinée en 1981, par vengeance.
Ce roman coloré et enlevé, fera découvrir aux adolescents un personnage qui n'a cessé de se battre pour ses convictions et a tenté de rendre leur honneur aux basses castes. Elle a fini par rendre les armes pour effectuer une reddition honorable et a même été proposée pour le prix Nobel de la paix en 1997.


  • Le choix des libraires : La ballade de Cornebique (1 choix) - Jean-Claude Mourlevat - Gallimard-Jeunesse, Paris, France - 14/08/2009

Longtemps je me suis demandée pourquoi il y avait deux "L", à cette ballade. Je pensais naïvement que l'ami Cornebique allait se promener ! Certes, il se promène mais avec son banjo, d'où le deuxième "L" du titre.
Cornebique est un bouc, donc, qui aime la musique, les concours d'insultes (châtiées tout de même et surtout très imagées), et surtout la belle Cornebiquette. Mais celle-ci n'a d'yeux que pour leur ami Bique-en-Borne.
Anéanti, Cornebique prend la route pour oublier. C'est alors que le destin lui fait un étrange cadeau : un petit loir en voie de disparition qu'il doit absolument protéger des griffues, des affreuses bestioles qui veulent en faire leur quatre heures !
Une amitié hors du commun naît de cette étrange association entre ce bouc mélomane et ce loir qui hiberne la moitié de l'année.
Rarement un roman pour enfant m'aura autant fait rire et émue. L'écriture de Mourlevat est tellement jubilatoire et tendre que j'aurais souhaité que cette "ballade" ne s'arrête jamais.
Tous les ingrédients sont là pour passer un très bon moment : de l'aventure, de l'amitié, beaucoup d'humour. Nul doute que même les lecteurs les plus récalcitrants vont se laisser emporter. Par ailleurs la couverture superbe de Clément Oubrerie (le dessinateur d'Aya de Yopougon), est vraiment la cerise sur le gâteau ! et en plus ça existe aussi en poche, si avec ça vous n'êtes pas conquis...


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia