Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : DE LA LETTRE @ LA BULLE


Ses coordonnées

Adresse:
2, place Bassompierre
17100 SAINTES
France

Téléphone : 05 46 74 21 93

Fax : 05.81.09.62.37

Site Internet : http://www.lettrebulle.com



Les coups de cœur de ses libraires

Au hasard des beuveries et des rencontres on suppose, quatre chapardeurs se retrouvent sur un chantier, pour un vol crapuleux assez minable. L'objet du délit ? Du gasoil... Low, Maroubi, His majesty et Hadès, à coups de rasades de gnôle et de caresses sur le canon du fusil, se questionnent sur le projet hasardeux. Mais le froid ravive les paroles incandescentes. La position d'Hadès est remise en cause, c'est pourtant lui qui détient une arme...
Il y a du Kerouac dans la plume d'Elie Treese, l'auteur. La tragédie vous prend dès les premières lignes, comme l'alcool les réchauffe à la première gorgée. Un premier et court roman chez Allia à dompter comme un cheval sauvage.


Après six ans d'absence et son premier roman percutant Corpus Christine, Max Monnehay revient avec Géographie de la bêtise, une fable intelligente aux éditions du Seuil.

C'est l'histoire d'une espèce de village utopique, un lieu rassemblant tous les idiots du village dédaignés et martyrisés. Une idée originale de la jeune auteure Max Monnehay, qui après le fabuleux et sordide Corpus Christine, revient avec cette fable moderne et intelligente aux éditions du Seuil.

Tous les critiques ne semblent pas avoir apprécier ce second roman... Nous oui ! A travers la voix de Bastien, l'un des 72 idiots composant ce havre de paix isolé de l'ostracisme des bien-pensants, Max Monnehay délivre une histoire à la fois drôle et touchante. Du test de Q.I. inversé pour démasquer les imposteurs de la crétinerie qui tentent de s'incruster dans le village à la philosophie de vie de Pierrot, chef des idiots, l'auteur multiplie les idées savoureuses démontrant que l'idiot n'est pas forcément celui que l'on croit. Avec une construction alternant le passé et le présent, cette allégorie sur la différence maintient un suspens tout au long du roman jusqu'à une fin inattendue. Enfin, le ton du narrateur oscillant entre sagesse et colère incarne parfaitement les sentiments suscités par une société qui aime classer les individus de manière définitive dans des cases. Non, vraiment, n'en déplaise à certains, ce second roman de Max Monnehay se révèle un vrai plaisir de lecture, jubilatoire, intéressant, étonnant !


Qui aurait cru qu'un roman dont le titre comprend mort et Dieu allait nous plaire ? Certainement pas nous ! Malgré cet avertissement long et sinistre, ce nouveau roman d'Andrée Chédid (mère de L et grand-mère de M) est une pure merveille. Une fiction qui réchauffe le coeur. Ces quatre morts nous entraînent dans la vie modeste et passionnante de Juan, de son enfance chez les Jésuites à la maladie d'Alzheimer : ses certitudes d'homme, sa relation avec sa femme, ses enfants... le tout à travers l'histoire avec un grand H - la guerre d'Espagne, l'exil en France, Staline, la chute du mur de Berlin... Dans ce nouveau roman, la poétesse a su créer un personnage attachant car humain face à ses contradictions, ses agacements, ses peurs. Un seul reproche : ce livre est trop court ! Nous nous serions laissés facilement emportés par plus de méandres de la vie de Juan.


  • Manuel Donne : Bien des choses - François Morel - Futuropolis, Paris, France - 14/07/2012

"Bien des choses", d'abord pièce de théâtre avant d'être adapté en livre, est un recueil de correspondances estivales sur cartes postales entre la famille Brochon et la famille Rouchon.
La correspondance sur carte postale est un art difficile pour ceux qui s'y risquent, les quelques centimètres carrés au dos des photos surannées obligent souvent à aller à l'essentiel. Et l'essentiel, chez les Brochon et les Rouchon en Vacances, réside principalement dans le quotidien laissé à des milliers de kilomètres de là. On rit beaucoup au fil des cartes, des aventures de ces franchouillards. François Morel renoue ici avec l'humeur absurde et grinçant des Deschiens.
Qui mieux que Pascal Rabaté pour illustrer ce recueil ? L'auteur de bandes-dessinées a déjà raconté, et mis en image la vie et le quotidien de "petite gens" comme Emile dans "Les petits ruisseaux", la famille Garnier dans "La Marie en plastique" ou encore Patrick dans "Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune" (les 3 albums sont parus aux Ed. Futuropolis).
C'est une collaboration réussie et un livre à l'humour ravageur.


  • Elise Laven : Le signal - Ron Carlson - Gallmeister, Paris, France - 24/01/2011

Par le même éditeur que Sukkwan Island (Prix Médicis 2010 que nous avions adoré dès 2009 !), Le signal est notre premier coup de coeur de l'année 2011. Partez les yeux fermés pour cette randonnée dans les montagnes du Wyoming avec ce couple de trentenaires qui vient de se séparer. La marche, la nature, l'entrée dans l'âge adulte, la pêche, les relations amoureuses, Ron Carlson aborde ces thèmes et bien d'autres encore en finesse. Et l'auteur américain ne se contente pas d'un roman sur la rupture amoureuse : il nous tient en haleine tout au long de cette virée à rebondissements. On adore !


La couleur des sentiments est un premier roman profondément féminin sur la ségrégation. Les voix de deux femmes noires s'alternent avec celle d'une jeune blanche qui entre dans l'âge adulte et racontent l'Amérique profonde des années 60 qui confond les animaux et les gens de couleur...
Le portrait de la jeune blanche à contresens de la société (elle ne cherche pas de mari mais un travail et apprécie de fréquenter une bonne noire...) est particulièrement riche.
A noter que ce roman bouleversant qui mêle habilement les petites histoires de vie avec l'Histoire américaine est déjà en cours de tournage avec Spielberg aux commandes !


  • Elise Laven : Le philosophe nu - Alexandre Jollien - Seuil, Paris, France - 01/12/2010

Philosopher sur le bonheur lorsque l'on est incapable d'être heureux soi-même... C'est sur ce paradoxe que démarre le journal d'Alexandre Jollien publié aux éditions du Seuil. Et c'est tout sa force... Ce livre est sincère, intelligent, salvateur... donc indispensable !

Philosophe, mari, père de famille et handicapé, l'auteur aspire au bonheur mais ne peut se défaire de ses passions : l'envie, la peur, la colère... Il convoque tour à tour les philosophes anciens, son immense pouvoir d'analyse, le zen, un sens de l'autocritique féroce afin de ne plus se laisser ronger par ses passions. Pour, comme il le dit si bien, «tout accomplir de manière impeccable et demeurer détaché du résultat».

Plus qu'une leçon de vie, cet essai est une claque... qui fait du bien. Émouvant et intelligent à la fois - c'est plutôt rare pour un penseur -, Alexandre Jollien ne fait pas de la philosophie : il la vit ! Un vrai sage en somme...


C'est sans conteste l'un des romans le plus original de cette rentrée littéraire. Après On n'est pas là pour disparaître qui associait déjà fiction et documentaire pour parler de la mémoire via la maladie d'Alzheimer, l'auteur se penche cette fois sur l'émancipation en faisant le parallèle entre la vie d'une femme - de son enfance à l'âge adulte - et le monde animal. Le lien subtil mais logique se tisse au fur et à mesure entre les deux univers, en traitant de la liberté des uns et la soumission des autres par exemple.
Roman étrange que celui qui raconte les animaux pendant des pages entières pour nous faire réaliser nos propres automatismes ? Un livre déroutant mais que l'on ne lâche pas : Olivia Rosenthal est décidément très forte !

Publié aux éditions Verticales-Phase deux éditeur entre autres d'Arnaud Catherine, François Bégaudeau, Gabrielle Wittkop...


  • Elise Laven : Nécropolis 1209 - Santiago Gamboa - Métailié, Paris, France - 25/11/2010

Après déjà cinq romans dont l'excellent Perdre est une question de méthode, les éditions Métailié publie le nouveau titre du colombien Santiago Gamboa. Lauréat du Prix La otra orilla à Bogota en 2009, Nécropolis 1209 raconte les aventures d'un écrivain, sorti d'une longue maladie et invité à un congrès de biographes à Jérusalem. Il y croise un libraire bibliophile, une actrice italienne de cinéma porno, un entrepreneur colombien et un ex-pasteur évangélique, ex-forçat, ex-drogué.

Sans ce congrès pour le moins étonnant dans un lieu improbable, cette galerie de personnages ne se serait jamais rencontrée. Tout plus époustouflants les uns que les autres, ils se racontent ou se font raconter et nous emmènent dans leur existence que l'on a tous fantasmé d'une manière ou d'une autre. Le talent de Santiago Gamboa réside dans la construction, le style et les effets de surprise. Car ces vies se lient les unes aux autres logiquement. La chronique de moeurs se transforme en recueil de nouvelles, en roman policier puis en conte philosophique. Portrait d'un monde à la dérive, Nécropolis 1209 est un bijou de finesse, d'humour, d'analyse et d'envoutement.


  • Elise Laven : Savoir perdre - David Trueba - Flammarion, Paris, France - 25/11/2010

Ne vous fiez pas à la couverture, ce livre est formidable ! ([Flammarion a le don de cacher des perles littéraires sous des couvertures d'inspiration "Arlequin"...) Ce roman tisse quatre destins illustrant ces moments de la vie où tout peut basculer. Une adolescente qui devient femme, un cadre qui a perdu son travail et sa femme, un vieil homme qui connaît une passion insensée et un jeune sportif qui quitte son pays assuré de trouver gloire et richesse.

Dans la vie il existe les gens qui vivent de regrets et ceux qui tentent quitte à chuter parfois ? Et c'est entre ces deux catégories qu'oscillent les personnages de David Trueba. Plus vrais que nature, ils sont paumés, s'interrogent, hésitent mais finissent pas succomber à leurs passions... au point de risquer de tout perdre. Vivant et fascinant, ce roman dresse un tableau de Madrid aujourd'hui et de l'être humain en général. Le romancier espagnol ne manque jamais d'empathie pour ces êtres fragiles. Et quand perdre ne devient plus dramatique, on se sent mieux. Bref, David Trueba est un magicien : il nous embarque dans ces histoires et nous apprend à perdre au passage !


Ce roman portugais nous emmène en voyage à travers le monde et les esprits libres. Joao Tordo, jeune auteur de trois romans dont Actes Sud publie le premier en France, dispose d'un réel talent romanesque. Des personnages singuliers et un style elliptique contribue à la magie de cette histoire. A la lecture de la quatrième de couverture, on s'imagine plonger dans une fiction sans queue ni tête d'un auteur prétentieux. En fait, il s'agit d'une oeuvre originale et captivante de 400 pages servie par un écrivain discret mais efficace.


  • Elise Laven : Lait noir - Elif Shafak - Phébus, Paris, France - 07/10/2009

Après le magnifique La bâtarde d'Istambul et le chatoyant Bonbon Palace, l'écrivaine turque revient avec un roman autobiographique indispensable. Depuis des années, les femmes écrivains se taisent sur leur maternité - exception faite du bébé de marie Darrieussecq ou du formidable essai d'Anne Enright Le choc de la maternité. Le silence sur ce sujet universel est rompu avec brio par Elif Shafak. En conteuse orientale, elle utilise avec merveille les djinns et matriochkas pour symboliser les voix intérieures de la femme qui hésite entre carrière, maternité ou féminité pour une fois devenue mère se perd dans les angoisses de son rôle, de sa responsabilité et de son existence. Un roman fort, juste, sensible et tellement drôle. A offrir à toutes les femmes, mères ou non, occidentales ou pas !


L'auteur de Loin de Chandigarh revient avec un roman choral très fort mais aussi très dur. Les histoires successives de ses assassins bouleversent, torturent le lecteur. Tarun J Tejpal n'a pas organisé son récit autour d'une histoire d'amour et une ascension sociale style Bollywood comme c'était le cas pour "les aventures fabuleuses d'un indien malchanceux qui devint millionnaire" de Vikas Swarup. Il raconte sans fioritures les destins terribles de victimes de la société indienne dominée par l'emprise des castes, la corruption de la police et des politiques, et la misère du peuple... Une image sombre et poignante de son pays. Et ne comptez pas sur son héros pour faire figure de rédempteur.


Un pays imaginaire et caricatural en Amérique du Sud. Des femmes qui connaissent des sorts tragiques. Des hommes faibles ou inhumains. Et la magie de Véronique Ovaldé opère. Ces héroïnes prennent aux tripes et font vibrer. Elles commettent des erreurs mais prennent leur vie en main. Elles sont belles malgré la dureté de leur destin. Et si l'on se prend à vouloir faire de même pour elles, Véronique Ovaldé veille à chaque page à nous surprendre.


  • Manuel Donne : Lignes de faille - Nancy Huston - Actes Sud, Arles, France - 10/10/2006

L'histoire d'une famille sur un demi siècle à travers la voix de quatre générations différentes. De san francisco à Munich en passant par Haïfa et bien d'autres lieux encore, les quatre personnages voyagent à rebours dans les secrets de famille en racontant chacun leur sixième année. Nancy Huston revient avec un roman puissant et délicat à la fois. La construction du récit est tout simplement parfaite. En passant d'une voix à l'autre, on se
prend à détester puis à souffrir pour les personnages. Une famille exceptionnelle et banale, avec ses non-dits, ses souffrances et ses échecs.
Une leçon de vie et d'histoire !


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia