Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : FNAC


Ses coordonnées

Adresse:
24,rue du Bourg
21000 DIJON
France

Téléphone : 03 80 44 80 80



Les coups de cœur de ses libraires

Les soldats qui ont libéré la France n'avaient que 20 ans. 17 ans, 18 ans, 19 ans bien souvent, et ce sont eux qui sont partis aux fronts d'Europe, d'Afrique et d'Asie, armés de fusils, de mortiers, de grenades, de lance-flammes, aux commandes des chars d'assaut et pilotant, sous la mitraille et les obus, les barges de débarquement le Jour J.

Les résistants en France, avaient souvent leur âge.

Frères d'armes - Band of Brothers - décrit l'aventure extraordinaire de la Compagnie E, 506e Régiment, 101e Airborne.

Ce groupe d'élite a tout vécu des combats furieux en Europe du Nord, du Débarquement à l'assaut de Berchtesgaden, la résidence d'Hitler. Cent quarante hommes, cent quarante adolescents qui venaient de leur lointaine Amérique, qui avaient connu les privations après la grande crise économique de 1929, la faim et la misère, le manque de vêtements et beaucoup n'étaient pas assez riches pour avoir eu la radio.

Mais ces enfants qui bien souvent n'avaient pas pu poursuivre d'études avaient travaillé durement, ils étaient chasseurs, ils aimaient le sport, ils ne courbaient jamais l'échine. Avoir grandi dans le dénuement les avait rendus forts, leur mental et leur physique résistaient à l'épreuve au-delà des limites normales de la résistance humaine. Les valeurs sur lesquelles ils avaient construit, inconsciemment, leur chemin de résilience étaient simples et limpides. Toujours avancer, ne jamais reculer, et se serrer les coudes. S'ils avaient conscience de leurs capacités individuelles, il allait également pour eux de soi de ne jamais abandonner un ami à son sort, et de protéger les plus faibles. La fidélité et le respect comme instinct de survie.

Ils étaient jeunes, ils ont payé à l'existence un prix qu'aucun homme ne devrait jamais avoir à payer, mais ils n'en ont jamais voulu à leur pays. Quelles que soient leurs origines, américains ils étaient, américains ils restèrent.

Regardons, dans nos rues, les jeunes qui ont leur âge. Ce sont nos lycéens qui portaient à dos d'hommes des mitrailleuses lourdes dans la boue. Ce sont nos lycéens que la guerre obligeait à tuer, et que la guerre déchiqueta sauvagement. Ce sont nos enfants qui ont vécu la guerre.

Aujourd'hui, ceux qui avaient leur âge sont devenus nos grands-parents.

Les survivants de la Seconde Guerre Mondiale vivent chichement de pensions misérables, et meurent oubliés dans des maisons de retraite sordides.

Les héros de ce livre sont nos personnes âgées d'aujourd'hui. La guerre ne les a pas tués, ils sont restés dignes dans leur silence, et comme réconfort à leur immense solitude, ils n'auront reçu de notre part qu'une profonde ingratitude.

Ce livre, en racontant le quotidien d'hommes lancés dans le plus grand conflit de tous les temps, leur rend hommage.

Il était temps.


  • Olivier Mouchiquel : Le sang du temps - Maxime Chattam - Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine, France - 14/07/2012

Ne sautez aucune ligne de ce fascinant thriller : la jolie Marion mène l'enquête de l'Egypte au Mont Saint Michel, mais le lecteur est libre de se lancer dans sa propre contre-enquête ! L'univers de Maxime Chattam se nourrit par ailleurs d'une réflexion sans préjugés. Les services secrets d'action et de renseignement sont ainsi enfin reconnus à leur juste valeur. Face à la corruption, au copinage ou au manque de compétences du milieu politique, ils sont les garants de la démocratie et de la liberté. Vous tomberez parfois sur quelques rappels bienvenus sur des sujets politiques tabous : la mort de Pierre Bérégovoy, suicide ou assassinat en Bourgogne ? Qu'est devenu son agenda personnel, qui n'a jamais été retrouvé ? Maxime Chattam, traduit dans le monde entier, booste furieusement le monde du roman policier français, ancré péniblement dans un soixante-huitardisme attardé. Une voix jeune, mais déjà dure.


  • Olivier Mouchiquel : Lumière morte - Michaël Connelly - Seuil, Paris, France - 14/07/2012

L'ex-inspecteur Harry Bosch n'a jamais oublié son ex-femme ; l'enquête sur le meurtre d'une jeune assistante de production à Hollywood, Los Angeles, va les rapprocher. Rapidement, l'affaire s'emballe et Harry Bosch se retrouve au coeur d'une affaire d'espionnage liée aux infiltrations islamistes en Occident. Un style sobre et percutant, des pages douloureuses sur le quotidien d'un coéquipier policier paralysé des pieds à la nuque, l'introspection d'un flic plongé dans une guerre sans fin contre le crime et en quête éperdue d'amour. Des pages au bord des larmes, des lignes de souffrance entre violence et justice. Et, surtout, la théorie de la balle unique... Un thriller dévastateur, où le héros devra choisir entre la voie de la résurrection et de l'espoir, et celle de la rédemption et de la vengeance. Extraordinaire.


U2 traverse les décennies sans faiblir, devançant son époque ou prenant le contre-sens des modes. Un rock lourd, puissant, agraire, ancré dans la terre irlandaise et dans une amitié fidèle forgée dans des succès planétaires. Bono revient sur la genèse d'un groupe de jeunes ayant atteint la crête de la vague avant d'avoir vingt ans, et sur leurs engagements caritatifs. Les idées reçues tombent alors : on peut être une rock star et rester marié à la même femme depuis vingt cinq ans. On peut lutter pour l'annulation de la dette des pays du Tiers-Monde et apprécier certaines facettes de Georges W. Bush. On peut soutenir les droits et la liberté des femmes, l'avortement et la contraception, et être un fervent chrétien. U2 possède une qualité rare et essentielle, celle des individus qui changent la donne et font basculer le monde sur son axe : ils ne sont jamais là où on les attend.


  • Olivier Mouchiquel : Grains de beauté - Jean-Marc Millière - Bjärnums Bokproduktion, France - 14/07/2012

Expatrié durant des années en Suède, ce photographe travaille sans artifice. Aucune de ses modèles n'est professionnelle, aucune n'a été retouchée, ni par infographie, ni par voie chirurgicale. Aucun recours aux filtres non plus : seul joue le grain du papier au tirage, et le résultat est spectaculaire. Jean-Marc Millière expose en Europe et ses sujets sont des amies ou de parfaites inconnues de passage dans les galeries d'art. Connaissant ou découvrant la démarche artistique, la réputation de sérieux et de respect de cet homme chaleureux à la carrure d'athlète, elles ont fait d'elles-mêmes le choix de poser : pour l'envie simple d'être mannequins d'un jour, pour le désir d'être artistes de leurs propres corps, pour le plaisir d'offrir le cliché à un mari, à un ami, à une amant. Femmes graines de beauté, noir & blanc de femmes graines de lune, un joli bijou de papier, importé de Suède...


Une étoile a filé dans le ciel de Chamonix. Marco Siffredi, né au printemps 1979, reste le plus doué des surfers de l'extrême. Quelques âmes au monde à caresser les plus belles neiges des sommets les plus inaccessibles, un toucher fragile de force et de finesse, le sillon fugitif d'une main massant le corps de la femme aimée, une ligne de glisse dans les poudreuses alpines et himalayennes. Surfer refusant les sponsors et la compétition, le ski vécu comme une expérience ultime de vie, qui pourrait aujourd'hui connaître le monde aérien d'un esprit jouant sa vie, pour faire, de chaque instant, une expérience sublime du quotidien ? Marco Siffredi a descendu les pentes les plus périlleuses. Le Mont Blanc. Le couloir fantastique du Nant Blanc de l'Aiguille Verte. La première face nord en surf de l'Everest par le couloir Norton. Le ski comme outil de perfection, dans son silence ou seul résonne le murmure des actes, un adolescent a mené sa vie sur des territoires vierges où peu d'ho
mmes s'aventurent. Une biographie de 300 pages, 300 photographies, une clarté posthume dans la chapelle de Chamonix. C'est un 8 septembre à 23 ans que Marco Siffredi quitte, à 8850 mètres, pour la seconde fois, les neiges éternelles de l'Everest. Du couloir Hornbein, il ne reviendra pas. Plus près du monde encore à vivre hors du temps, l'ange sans ailes a tracé dans la neige la courbe délicate d'un songe interrompu.


  • Olivier Mouchiquel : Au-delà des sables - Régis Bellevillle - Arthaud, Paris, France - 14/07/2012

Ecrivain-aventurier, Régis Belleville a réussi la plus improbable traversée du Sahara : une méharée à travers son secteur le plus désertique, où les nomades eux-mêmes ne s'aventurent jamais, sans aucun raviltaillement en eau. Ce récit d'exploration et de découvertes archéologiques se double de la description des mécanismes d'adaptation, et de dégradation, du corps humain en milieu aride absolu. Régis Belleville expose les méthodes de son entraînement : quelques semaines pour préparer le corps humain à fonctionner en équilibre précaire entre la vie et la mort, au coeur d'une fournaise à 55°C ceinturée de trafiquants. Quelques semaines pour préparer matériel, - armes, balise Argos, nourriture, containers pour les rationsd'eau -, et chameaux, dont la résistance sera soumise à des contraintes extrêmes. Le succès cependant de cette traversée reposera non pas sur l'aptitude physique, mais sur 80 pourcent de mental : la force de l'esprit au service de la survie, la lutte contre la f
olie, la volonté de vivre, de faire un pas de plus vers Tombouctou, l'énergie puisée dans la confiance amicale d'un compagnon de route.


  • Olivier Mouchiquel : Louise Lullin - Cécile Beauvoir - Arléa, Paris, France - 14/07/2012

Cécile Beauvoir, jeune enseignante aux racines plongeant de l'Auvergne à l'Allier, publie un joli roman attaché à l'histoire secrète de tous ces petits trésors cachés au fond d'un sac de femme. D'où viennent-ils ? Où vont-ils ? Et, surtout, pourquoi sont-ils encore là, dans leur sanctuaire de cuir clair ? Alors qu'elle surveille un devoir de classe, l'héroïne se laisse capter par un cadeau de fête foraine et, comme une élève rêveuse, s'efface sous la pluie et se laisse emporter par la puissance des corps dans l'amour. Si Cécile Beauvoir a l'écriture sensuelle, c'est pour mieux parler de nos seules raisons de vivre : l'Autre, cet homme ou cette femme qui partage nos étreintes, cet inconnu que l'on découvre et qui nous révèle, ce coeur qui bat, ce corps qui vibre. Après "Envie d'amour", on ouvre "Louise Lullin" comme un parapluie pour traverser la rue, faire un tour, et rentrer tard chez soi, des songes au fond des yeux.


  • Olivier Mouchiquel : Courbet, l'outrance - Henri Raczymow - Stock, Paris, France - 14/07/2012

Courbet n'aime pas l'école. Le célèbre peintre franc-comtois du XIXème siècle bégaye, et camarades et enseignants le rabaissent en permanence. Il aura sa revanche : puisqu'on le décrète cancre, de ce qu'on lui reproche, il se fera génie. Lui qui écrit "toiles" avec deux 'l", à défaut de les écrire correctement, il les peindra, et "L'Origine du monde" sera le plus extraordinaire tableau de l'histoire de l'art. Courbet, ses autoportraits, ses femmes, naissent de sa peinture au couteau et à larges brosses : il est l'inventeur d'une technique "qui n'appartient qu'à lui", et "qui va révolutionner l'art occidental". Il visualise ses oeuvres durant des années, avant que jaillissent ces scènes de campagne, et il élèvera les animaux de ferme et de chasse au rang de modèles. Parce qu'on le lui a fait déjà trop cher payer, si Courbet dit ce qu'il pense, quoi qu'il en coûte, il ne dit pas seulement ce qu'il fait : il est aussi ce qu'il dit. Républicain ami de Flaubert, peintre absolu d'u
n style nouveau, "contre Ingres et Delacroix, mais à ce niveau", célébré par Louis Aragon, on se prend à rêver d'une exposition nationale qui ferait exploser la puissance de celui qui milita pour l'art dans la cité. C'est parce qu'il y a "chez Courbet une part féminine [qui] ne contredit nullement sa virilité", que ses chefs d'oeuvres auront toujours, pour son ami Baudelaire comme pour nous, l'allure d'une insurrection.


  • Olivier Mouchiquel : Mystic River - Dennis Lehane - Rivages, Paris, France - 14/07/2012

L'ex-inspecteur Harry Bosch n'a jamais oublié son ex-femme ; l'enquête sur le meurtre d'une jeune assistante de production à Hollywood, Los Angeles, va les rapprocher. Rapidement, l'affaire s'emballe et Harry Bosch se retrouve au coeur d'une affaire d'espionnage liée aux infiltrations islamistes en Occident. Un style sobre et percutant, des pages douloureuses sur le quotidien d'un coéquipier policier paralysé des pieds à la nuque, l'introspection d'un flic plongé dans une guerre sans fin contre le crime et en quête éperdue d'amour. Des pages au bord des larmes, des lignes de souffrance entre violence et justice. Et, surtout, la théorie de la balle unique... Un thriller dévastateur, où le héros devra choisir entre la voie de la résurrection et de l'espoir, et celle de la rédemption et de la vengeance. Extraordinaire.


Mouchiquel Olivier - 21/09/2006


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia