Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : FLOURY FRERES


Ses coordonnées

Adresse:
36, rue de la Colombette
31000 TOULOUSE
France

Téléphone : 05 61 63 44 15



Les coups de cœur de ses libraires

  • Hervé Floury : Des os dans le désert - Sergio Gonzalez Rodriguez - Passage du Nord-Ouest, Albi, France - 14/07/2012

L'ouvrage dont j'aimerais vous parler et vous faire un peu l'éloge est un ouvrage d'un auteur mexicain que je ne connaissais pas, très honnêtement, jusqu'alors, et pour cause, je m'en expliquerai. Il s'agit de Sergio Gonzalez Rodriguez. Le titre de l'ouvrage est : Des os dans le désert. C'est un ouvrage qui vient de paraître aux éditions du Passage du Nord-Ouest, éditeur par ailleurs que j'affectionne particulièrement parce que, si je peux en dire rapidement quelques mots, il fait un travail depuis quelques années tout à fait remarquable, surtout dans le domaine de la traduction, beaucoup dans le domaine hispanique. C'est un éditeur que je tiens à soutenir, et cet ouvrage appartient donc à son catalogue. Alors, l'ouvrage, on va y venir rapidement, peut-être vous donner une petite idée, si je puis dire, du sujet narratif. Il s'agit du récit journalistique d'une découverte. L'auteur parle de «féminicides», d'une suite de meurtres très importants dans une petite ville à la frontière du Mexique et du Texas, aux États-Unis. Il s'agit de la ville de Ciudad Juárez, lieu où ont lieu des meurtres de femmes, de jeunes ou moins jeunes femmes, inexpliqués et inexplicables. On ne sait pas exactement de quoi il s'agit, puisqu'on a fait là-dessus beaucoup de personnages ; des enquêteurs se sont bien sûr empressés sur cette affaire ; on parle de psychopathe... Ce que nous révèle l'auteur, c'est que derrière tous ces meurtres qui ont lieu depuis si longtemps, se cache en fait un des effets les plus terrifiants de la pauvreté, de la corruption, de l'effroyable, je dirai, machine du pouvoir quand celui-ci n'a pratiquement plus aucun paravent, aucune règle. Voilà le sujet de ce récit qui est donc un récit à caractère journalistique, qui a été écrit par Gonzalez Rodriguez qui est par ailleurs journaliste, qui a écrit aussi, je crois, des essais, qui est assez peu connu en France jusque là, mais l'ouvrage a eu pas mal de retentissements bien sûr sur place, dans le monde hispanique. Il faut savoir que l'auteur en question a reçu des menaces, que lui-même a été l'objet d'une tentative d'assassinat, et que ces meurtres se poursuivent toujours à l'heure actuelle, puisque la première édition de cet ouvrage est parue en 2003, que l'édition française que nous avons aujourd'hui, nous, ici, est une édition que l'auteur a revue et augmentée, et il nous fait état effectivement du caractère toujours impuni de ce massacre - on peut vraiment parler de massacre. Maintenant, j'aimerais dire pourquoi cet ouvrage m'a tellement plu, en dehors si vous voulez du contexte de cette enquête : c'est que c'est un ouvrage qui est porté par une plume que moi, j'ai trouvée très très intéressante. À aucun moment, il n'y a de pathos. Le journaliste, l'auteur cherche effectivement à saisir cette affaire dans son objectivité la plus totale, si tant est que cela puisse être possible. À aucun moment, il n'y a un personnage avec lequel on puisse s'identifier. C'est une analyse presque clinique, on peut pratiquement parler d'analyse clinique dans ce récit. Ça, ça donne une force au récit. Je peux dire qu'on ressent presque un certain malaise, parce qu'il y a des descriptions très dures, très froides, cette volonté que peuvent avoir des hommes quand ils ont un pouvoir absolument inouï qui n'est arrêté par rien, et qu'ils peuvent se permettre absolument tout. C'est une oeuvre qui est un peu dérangeante, je l'ai ressentie comme telle, puisque comme je vous le disais, c'est quelque chose de très froid, très clinique, un petit peu circulaire. Il y a, par exemple, tout à la fin du texte plusieurs pages où l'auteur cite un très grand nombre de noms de ces jeunes femmes qui ont été assassinées, puisqu'on en est, on ne sait pas exactement, entre quatre cents, cinq cents. Et à la fin du roman, il cite un très grand nombre de ces noms, une espèce de litanie absolument folle qui est vraiment très saisissante. Les personnages ne sont pas du tout incarnés, c'est un peu peut-être la critique qu'on pourrait faire à ce texte, mais aussi peut-être parce que justement, c'est un texte qui n'est pas du tout incarné, il n'en a que plus de force - c'est comme ça que je l'ai lu. C'est en même temps une réflexion absolument passionnante, terrifiante sur le pouvoir, sur l'usage du pouvoir, sur l'impossibilité dans certains lieux de la planète qu'on puisse finalement stopper cette horreur. Parce que je dirai depuis presque le début, dès les premiers mois, un certain nombre d'acteurs connaissent la vérité, et la vérité jamais ne sortira bien sûr, puisque tous ceux qui se penchent ou qui se sont penchés là-dessus seront bien sûr appelés à disparaître, assassinés ; on trouvera des coupables fictifs... C'est vrai qu'il y a des moments assez effrayants, mais c'est vraiment porté par cette écriture un peu «glacifiante» que moi, j'ai beaucoup appréciée parce que le récit est beaucoup plus dense, il n'y a pas de temps morts, et c'est d'une précision absolument folle puisqu'il a fait des recherches... Et tout nous est donné à lire : les enquêtes, les récits, les interviews qu'il a pu faire, les hommes, les femmes qu'il a rencontrés, tout nous est donné à lire. Ça donne donc une précision presque horlogère. Eh bien, l'ouvrage dont nous parlions à l'instant était : Des os dans le désert de Sergio Gonzalez Rodriguez, paru aux éditions du Passage du Nord-Ouest.


  • Hervé Floury : Les aigles puent - Lutz Bassmann - Verdier, Lagrasse, France - 26/10/2010

Volodine/Bassmann/Draeger, autant de noms pour une des oeuvres les plus passionnantes de la littérature française.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia