Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : CULTURA


Ses coordonnées

Adresse:
CARRÉ-SÉNART
France

Site Internet : http://www.cultura.com



Les coups de cœur de ses libraires

  • Alice : Désorientale - Négar Djavadi - Liana Levi, Paris, France - 02/09/2016

Parfois nous sommes désorientés. Les media ont le chic pour nous troubler, nous angoisser, nous décentrer. Heureusement les romanciers sont là pour nous éclairer, nous aider, nous apaiser parfois. La scénariste Négar Djavadi a cette générosité, et ce talent. Ses origines persanes lui donnent le goût parfait du mot juste, cher au conteur. Dans ce premier roman délicieux et puissant, Négar nous offre le charme unique de l'Orient. Nos liens avec l'Iran sont historiques, politiques, poétiques. Négar Djavadi naît en Iran en 1969 dans une famille d'intellectuels opposants aux régimes du Shah puis de Khomeiny. Elle arrive en France à l'âge de onze ans, après avoir traversé les montagnes du Kurdistan à cheval avec sa mère et sa soeur. Diplômée d'une école de cinéma, elle travaille quelques années derrière la caméra. Elle est aujourd'hui scénariste (documentaires, courts-métrages, séries) et vit à Paris, ville lumière qu'elle aime tant. Son imaginaire, ses personnages sont d'une richesse inouïe. Kimiâ Sadr, née à Téhéran puis exilée en France, suit un protocole d'insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie, Anna. Dans la salle d'attente, elle se remémore ses souvenirs, sa famille, ses parents, opposés aux différents régimes en place. Le récit évoque l'Iran des années 1970, la France d'aujourd'hui, l'exil, l'homosexualité, l'identité, la transmission. Négar a le sens de l'orientation. Son magnifique roman nous guide lors de nos traversés enchanteresses.


  • Alice : Spada - Bogdan Teodorescu - Agullo éditions, Villenave-d'Ornon - 23/07/2016

Le sage dit que tout lui est profit (car en profondeur tous les aspects de la vie ont un sens, y compris les plus sombres). Pour les grands écrivains, c'est la même chose : tout leur est enseignement. Les faits divers par exemple leur donnent des idées de livres. C'est le cas du génial Bogdan Teodorescu, romancier roumain à l'imagination hors pair.
Un petit truand est retrouvé égorgé dans les rues de Bucarest. Quand un deuxième voyou, puis un troisième sont assassinés du même coup de lame mortel, il devient clair qu'un meurtrier en série sévit dans la capitale roumaine. Ses victimes ont toutes le même profil : elles appartiennent à la communauté rom et possèdent un casier judiciaire. À la veille de l'élection présidentielle, le gouvernement se serait bien passé d'une telle affaire, propre à réveiller les tensions entre la majorité roumaine et la minorité tzigane. D'autant que le tueur, insaisissable, ne semble pas près de s'arrêter. À chaque nouveau coup de celui que la presse a baptisé le Poignard, la haine entre communautés s'envenime, chauffée à blanc par la fièvre médiatique et une instrumentalisation politique éhontée. Tandis que les vieux démons de la Roumanie refont surface, l'Union européenne s'inquiète : le pays est-il sur le point de basculer dans un sanglant conflit interethnique ?
Grâce à l'éclairage puissant de Bogdan Teodorescu l'Europe prend conscience à sa manière que les livres (et les librairies) sont au centre de nos vies. Les sages aussi nous recommandent de rester reliés au centre de nos vies. La boucle est bouclée !


La romancière Monika Peetz le sait : donner du sens à notre vie, et faire confiance à la transformation, est un programme enthousiasmant. L'individuation (un mot magique) désigne le processus intérieur qui souterrainement et naturellement nous mène vers ce que nous sommes vraiment, au plus profond de nous. Tout, dans la vie, les évènements heureux mais aussi les tuiles, les épreuves nous guident cahin-caha vers cet accomplissement central : donner du sens à notre vie, et faire confiance à la transformation.
Cinq amies, très différentes, sont attirées confusément par cette quête. Elles sont allemandes, et ont un point commun : l'amour de la langue française. Chaque premier mardi du mois elles déjeunent ensemble, dans un restaurant français de Cologne. Ces repas bien arrosés sont portés par les confidences féminines, parfois inattendues. Tout est partagé, les joies comme les peines.
C'est très spontanément que ces dames décident d'accompagner Judith sur les chemins de Compostelle, en souvenir de son mari Arne (qui n'a pu terminer ce pèlerinage, à cause de la maladie). Cette dimension spirituelle vient compléter des aléas bien plus prosaïques (choix du sac à dos, hôtels inconfortables, ampoules au pied...). Nous suivons avec beaucoup de bonheur les périples de ces dames si attachantes (au caractère entier...).
C'est leur humanité et leur générosité qui nous touchent profondément. C'est l'émotion de ces pages que l'on retient, tout autant que les joyeuses péripéties. Et, sans révéler la fin du roman, on peut dire que le mot «demain» a valeur de viatique. Monica Peetz nous invite à la patience, qui rime avec confiance.


La lumière est en nous, rappellent les quakers. Cette lumière accompagne secrètement et fidèlement Honor Bright, une jeune quaker. Honor Bright est l'héroïne du passionnant roman de Tracy Chevalier «La dernière fugitive». Honor se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner dans l'Ohio sa soeur, promise à un Anglais vivant là-bas. Elle est nostalgique de son enfance et espère retrouver en Amérique le calme de la broderie, de la prière, du silence, chers aux quakers. Mais le Nouveau-Monde lui fait rencontrer une réalité bien plus mouvementée : l'esclavage, les épidémies, la violence d'une époque la déstabilisent considérablement. Le talent narratif de Tracy Chevalier nous captive dès les premières lignes. La romancière offre un regard neuf sur l'histoire de l'esclavage et le mode de vie quaker. Honor, sagement mariée à un fermier quaker, découvre l'existence de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada. Très vite elle embrasse la cause de ces esclaves en fuite, démontrant d'ailleurs qu'elle porte bien son prénom (Honor). En luttant pour l'émancipation des esclaves, Honor Bright favorise en même temps sa propre émancipation. Ce portrait de femme est une vraie réussite. La maîtrise romanesque de Tracy Chevalier est impressionnante de souffle et de sensibilité. L'auteure signe ici son meilleur roman depuis «La jeune fille à la perle», best-seller international.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia