Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

A propos de la librairie : CULTURA


Ses coordonnées

Adresse:
ZI de la Canardière
Avenue du Maréchal Lyautey
06210 MANDELIEU-LA-NAPOULE
France

Téléphone : 04 92 19 57 90

Site Internet : http://www.cultura.com



Les coups de cœur de ses libraires

L'ombre nous attire et nous fascine, irrésistiblement.
Les lecteurs (par exemple de la série «La Bête noire») savent qu'ils trouveront en librairie des romans qui les feront délicieusement trembler.
L'auteur d'un bon thriller doit trouver le juste milieu :
Si le livre est trop effrayant, alors on abandonne sa lecture.
Si au contraire le volume est «paisible», on reste sur sa faim !
Pas facile d'être le ou la spécialiste de la trouille...
La romancière Ingrid Desjours est justement une pro des criminels en tout genre. Dans la vie, elle est psycho criminologue. Pour notre plus grand plaisir elle étudie le comportement des psychopathes...
A toutes ces connaissances s'ajoute une imagination sans limites :
Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l'entraîner dans ses ténèbres.
Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie... Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant.
Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c'est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions...
La cécité de conversion est une pathologie aussi méconnue que fascinante : suite à un profond traumatisme psychologique, vous êtes aveugle. C'est ce qui est arrivé au personnage principal de ce roman.
Comme le précise Marina Carrère d'Encausse, la romancière Ingrid Desjours est une surdouée !
Nous ne raconterons pas la fin de ce roman sombre à en étouffer.
Mais comme le rappelle malicieusement l'auteure, «Nul ne peut atteindre l'aube, sans passer par le chemin de la nuit...».
Vous êtes prévenus !


Le chanteur Bob Marley (par des chemins détournés) porte bonheur à l'écrivain Marlon James. Marlon James est en effet le premier auteur jamaïcain à être distingué par le prestigieux Man Booker Prize depuis sa création. Il faut dire que le romancier a fait fort !
Kingston, 3 décembre 1976. Deux jours avant un concert en faveur de la paix organisé par le parti au pouvoir, dans un climat d'extrême tension politique, sept hommes armés font irruption au domicile de Bob Marley. Le chanteur est touché à la poitrine et au bras. Pourtant, à la date prévue, il réunit 80 000 personnes lors d'un concert historique
Construit comme une vaste fresque épique abritant plusieurs voix et des dizaines de personnages, ce livre monumental nous entraîne en Jamaïque et aux États-Unis, des années 1970 à nos jours. Convoquant hommes politiques, journalistes, agents de la CIA, barons de la drogue et membres de gangs, il s'interroge avec force sur les éternelles questions du pouvoir, de l'argent, de la politique et de la violence du monde.
Marlon James s'affirme ici comme le fils spirituel de Toni Morrison et James Ellroy. Le romancier signe un livre hors normes, tour à tour sombre, drôle, cru, et toujours passionnant.
Les ondes musicales de Marley accompagnent ce roman formidable et annoncent un succès en librairie qui nous réjouit d'avance.


La romancière Jo Walton prend l'histoire du Royaume uni à bras le corps pour écrire des livres de science-fiction absolument passionnants. Le succès de ses romans montre à quel point son imagination débordante fascine le public. Jo Walton, à sa manière, nous propose une nouvelle réalité historique. Ses audaces sont formidablement intelligentes. Le flirt entre la réalité et l'imagination de l'écrivaine galloise nous plonge dans une ambiance subtilement troublante.
Londres. 1960. Dix ans ont passé depuis l'attentat contre Hitler déjoué par Peter Carmichael. L'homme qui fut un brillant inspecteur de Scotland Yard dirige maintenant le Guet, la redoutable police secrète créée par Mark Normanby pour juguler l'opposition et traquer les Juifs. Il a adopté Elvira Royston, la fille de son ancien adjoint.
Alors que la jeune Elvira se forge lentement mais sûrement une conscience politique et découvre avec effroi les coulisses d'une Angleterre vendue au fascisme, de nouveaux mouvements sur l'échiquier politique secouent le pays. Le retour du duc de Windsor, fasciné par Hitler, n'étant pas le moindre.
En danger, plus que jamais, Carmichael va être confronté au plus grand défi de son existence. Jo Walton, avec maestria, nous rappelle que les Justes, eux aussi, peuvent écrire l'Histoire. Quelle immense leçon.


Sophie de Villenoisy a fait le choix de l'humour pour raconter l'histoire de Sophie Chabert, une femme que tout rend triste, y compris la solitude (ce qui se comprend).
Tout la rend triste, certes. Mais parfois les évènements voient les choses autrement : cela s'appelle l'inattendu (mot qui rime avec absolu).

L'humour est une merveilleuse façon de rendre hommage à la vie. Il y a quelque chose d'absolu dans l'humour de qualité. Sophie de Villenoisy a fait le choix de l'humour, mais aussi de la finesse et de l'impertinence. Si le comique d'une situation vous fait éclater de rire, c'est que le souffle de la vie l'emporte. Nous avons tellement de ressources en nous. L'auteure, avec infiniment d'audace, présente ainsi son livre :
«Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais à quarante-cinq ans c'est ma meilleure option. Ce n'est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j'abandonnais mari et enfants. Je n'ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer.
Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi.
Deux mois c'est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait».

Tour à tour hilarant et émouvant, Joyeux suicide et bonne année est un antidote au désoeuvrement. à la solitude, un hymne à la vie raconté avec finesse et impertinence par Sophie de Villenoisy.
Seuls les écrivains ont la liberté de nous emmener sur de tels territoires. L'ampleur des auteurs nous offre les couleurs, les fleurs de la résilience (et de la confiance)


Marion Chesney (alias M.C. Beaton), est un génie du best-seller ! Les livres de M.C. Beaton comptent parmi les romans policiers les plus lus de Grande-Bretagne avec ses deux séries de romans policiers, Hamish MacBeth et surtout Agatha Raisin (plus de 15 millions d'exemplaires vendus dans le monde). Marion a tous les talents, en commençant par un sens de l'humour extravagant. Mais elle a aussi le sens de l'intrigue ! Comme disent les Anglais Agatha Raisin est une Miss Marple d'aujourd'hui. Une quinqua qui n'a pas froid aux yeux, qui fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire.
Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.
Les ingrédients des polars d'Agatha Raisin sont simples (si on a le talent de Marion) : l'humour, donc, une écriture rythmée et originale, et une exigence rare dans le récit des enquêtes. Comme the Times l'affirme, «L'Agatha Raisin de M.C. Beaton est un véritable trésor national» Bientôt France 3 diffuse «La quiche fatale». L'audimat va exploser !


La transformation. La transformation intérieure n'est-elle pas, dans le fond, la plus belle des aventures humaines ? En découvrant «Trois mille chevaux vapeur», le roman du très talentueux Antonin Varenne, on sait que la réponse est oui. Oui, la transformation guérit, en secret. Elle nous protège et nous console parfois, au-delà des épreuves et de la noirceur accablante du monde.
Le sergent Arthur Bowman est un sale type, un mercenaire, une brute, un assassin, à première vue sans scrupules. En 1852, il part en mission secrète durant la 2e guerre anglo-birmane. En plein milieu de la jungle, il est fait prisonnier, avec ses hommes. Pendant des mois ils seront torturés. Seuls quelques hommes s'en sortiront vivants, par miracle.
Après ce drame, Bowman part à Londres, tel un survivant hébété. Il devient policier, tout en sombrant dans l'opium et l'alcool. Mais la découverte d'un cadavre mutilé, lors d'une ronde à Londres, le trouble. Son passé birman le rejoint. Qui a fait quoi, lors des terribles séances de torture. Arthur Bowman décide d'enquêter pour comprendre le comportement de certains de ses hommes. Commence alors la métamorphose du sergent Bowman, sous forme d'une rédemption. Antonin Varenne nous offre un superbe roman d'aventures, mariant le polar haletant, le roman de guerre, et le western (quand Bowman arrive aux Etats-Unis). L'aventure est aussi bien à l'extérieur (quel souffle dans la narration) qu'à l'intérieur (la transformation intérieure du soldat nous émeut infiniment). Ce livre, d'une telle intensité, nous donne de l'espoir. Merci Monsieur Varenne.


Tom Perrotta maîtrise l'humour noir à la perfection, sans pourtant dénigrer l'humanité. Excellent dans l'art de chroniquer la vie des banlieues américaines, il signe un roman drôle, touchant, inquiétant, qui se lit d'une traite. L'auteur raconte un événement tragique, baptisé le " Ravissement " : des millions de personnes dans le monde ont disparu soudainement. Face à ce drame, Kevin, jeune retraité, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, cherchent à trouver, cahin-caha, un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte «mystico-pénitente ", Kevin, les pieds sur terre, devient maire de Mapleton, Tom rencontre un autre groupe d'illuminés, tandis que Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à bien des excès. Le récit fin et malicieux de Tom Perrotta décrit l'effondrement de toute rationalité.
Peut-on faire son deuil quand l'autre disparaît sans raison ? Les réponses du romancier sont magistrales et inattendues. Son écriture décape et nous émeut. Les portraits des gens ordinaires, dépassés par un extraordinaire bouleversement de leur vie, sont sans concession mais d'une profonde compassion. Rien d'étonnant à ce que ce roman soit bientôt adapté pour la télévision. Tous les ingrédients du succès sont là : suspense, angoisse, et humour. Cette métaphore sociale et politique est intelligente, drôle, mais parfois glaçante de réalisme. Tom Perrotta vit à Boston avec femme et enfants : on se demande comment ce père de famille, à l'imagination si fertile, donne place à l'irrationnel dans la vie de tous les jours...


Paolo Giordano nous entraîne dans la vie de deux adolescents, Alice et Mattia, marqués, écorchés par une enfance douloureuse. Les deux êtres affrontent la vie sans vraiment y trouver leur place, toujours un peu à l'écart, différents, apprivoisant leur souffrance.
Leurs chemins vont alors se croiser et chacun va reconnaître quelque chose de semblable à lui chez l'autre. Au fil des années ils s'accompagneront, s'éloigneront - sans jamais se quitter vraiment.

Les sentiments sont décrits avec justesse, exactitude, allant jusqu'à une rigueur mathématique.
Un roman aussi beau que ses personnages sont sombres. A chaque page l'auteur nous donne envie de les suivre, de les apprivoiser, de les pousser parfois.

Un premier roman marquant, à découvrir.


Dernière semaine d'août, fin des vacances, bientôt la rentrée, un entre-deux parfois déroutant, comme les dimanches soirs. Pour Mélanie, difficile de trouver ses repères. Sa grande soeur rentre de colo transformée et rejette leur ancienne complicité, ses parents sont débordés, son petit frère demande de l'attention... et elle... au milieu, cherche à trouver sa place. Mélanie se confie alors à nous, pendant une semaine.
Un récit qui pointe avec justesse les débuts de l'adolescence. Une voix qui, le temps d'un roman, rassure, apaise.


  • Marie-Pascale Raynaud : Journal d'un garçon - Colas Gutman - Ecole des loisirs, Paris, France - 18/05/2008

Qui a dit que les journaux intimes étaient seulement pour les filles ?
Paul, élève de seconde, a le sien.
Entre son ami sosie de Julien Lepers, les gratins de sa belle-mère, son amour pour Lisa LA terminale, les réflexions de son père et sa devise «distant mais classe» impossible de résister !
Un livre à la fois drôle, décapant et original, on adore !


  • Marie-Pascale Raynaud : Le rêve de Sam - Florence Cadier - Gallimard-Jeunesse, Paris, France - 17/05/2008

Sam, jeune noir des Etats-Unis en 1952, victime de la ségrégation s'engage dans la lutte contre le racisme auprès de Martin Luther King.
Poignant, vivant, efficace, un témoignage sur la tolérance, le respect et la non-violence toujours d'actualité.


Alors que son père est en prison pour vol, Dora jeune fille de onze ans reçoit comme cadeau de Noël chez sa tante un cahier Daffy Duck.
C'est dans ce cahier qu'elle va se livrer, «se shampouiner l'intérieur de la tête», et nous faire partager jusqu'au procès de son père, ses sentiments, ses craintes et son admiration pour son papa, prêt à tout pour conserver et protéger «sa montagne» et sa fille.
Ce journal est marquant, touchant, grinçant. Dora se livre sans complexe et nous donne son point de vue - avec beaucoup d'humour - sur les choix de son père : son combat pour préserver la montagne, sa lutte contre la société de consommation.

Un texte poignant, vivant et engagé. Un bel hymne à la nature, à la solidarité.
Un gros coup de coeur !


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia