Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Ces histoires qui ont fait la médecine

Couverture du livre Ces histoires qui ont fait la médecine

Auteur : Jean-Noël Fabiani

Date de saisie : 11/04/2017

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Plon, Paris, France

Collection : Histoire

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782259212465

GENCOD : 9782259212465

Sorti le : 10/03/2011

  • Le courrier des auteurs : 11/04/2017

1) Qui êtes-vous ? !
Professeur de chirurgie cardiaque à l'hôpital Pompidou où je fais de la chirurgie du coeur et des artères, des transplantations cardiaques et des coeurs artificiels
Je suis également directeur de l'enseignement de l'histoire de la faculté de médecine à Paris Descartes, dont j'organise les cours, suscite et corrige les mémoires et les thèses.
Je suis également membre du conseil de l'ordre des médecins de Paris

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'auteur raconte au travers de son expérience personnelle de chirurgien, trente épisodes inattendus, insolites voire cocasses de l'histoire de la médecine. Ces évènements du passé, déterminants dans le progrès de la médecine, sont exposés de façon simple et légère (mais cependant exacte). Ils sont en permanence rattachés à leurs conséquences actuelles et au vécu de l'auteur, lui même professeur de médecine.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"La médecine, si elle ne veut pas être rabaissée au rang de métier, doit s'occuper de son histoire, et soigner les vieux monuments que les temps passés lui ont légués. (Littré)"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Les quatre saisons de Vivaldi ou les tableaux d'une exposition de Borodine.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Mon admiration pour certaines personnalités d'exception qui peuvent, dans des circonstances inattendues, repérer les faits importants et, avec persévérance, en imposer les conséquences à l'ensemble de la communauté scientifique.

6) Savez-vous à quoi «servent» les écrivains ?
Un écrivain, c'est une histoire et un style pour la raconter...


  • Les présentations des éditeurs : 03/05/2011

Les chirurgiens oublient souvent qu'ils doivent leur profession à un certain Félix, barbier de son état, qui, appelé en dernier recours par les médecins, est parvenu à guérir en 1686 la fistule anale du Roi-Soleil. A sa demande, le souverain institua la chirurgie comme un métier à part entière, dès lors séparé de la «barberie».
Qui ne sait aujourd'hui que se laver les mains est le moyen le plus simple d'éviter la contagion ? Pourtant, en 1850, Ignace Semmelweis a subi toutes les avanies du monde pour avoir supplié ses confrères de bien vouloir respecter cette règle d'hygiène évidente afin de sauver les jeunes femmes qui mouraient les unes après les autres d'infections dans les suites de couches.
Sont également présentés dans cet ouvrage les acteurs d'une immense fresque : Horace Wells qui découvre l'anesthésie mais qui finit par se suicider en prison en se tranchant sans douleur l'artère fémorale grâce au chloroforme; le baron Larrey qui ampute jusqu'à l'épuisement les blessés le soir de la bataille d'Eylau ; ou bien le vieil Hippocrate qui rédige, en pensant aux dernières paroles de Socrate, une profession de foi que tous les médecins répètent encore deux millénaires plus tard...
C'est à ce grand voyage à travers l'histoire de la médecine que nous convie ce livre.

Le professeur Jean-Noël Fabiani est chef de service à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, où il dirige le département de chirurgie cardio-vasculaire. Il est également professeur à l'université Paris-Descartes et fut chargé de l'enseignement de l'histoire de la médecine pendant dix ans à la faculté.


  • Les courts extraits de livres : 03/05/2011

Extrait de l'avant-propos

L'amphithéâtre Farabeuf de la «vieille» faculté de médecine était bondé comme un métro à l'heure de pointe. Au moins trois cents étudiants. Des «première année». L'atmosphère était assez torride. Dans le caquetage continu des conversations perçaient, irraisonnés, des cris de rapaces. Déjà les avions en papier partaient des gradins les plus élevés pour planer mollement jusqu'à la chaire du professeur...
Pour un enseignant, c'était l'épreuve ! Ces gamins, qui sortaient du bac comme d'un oeuf, étaient survoltés par l'ambiance «concours» de cette année de PI, où seul un faible pourcentage des «primants» avait une chance de passer en deuxième année de médecine. Ambiance redoutable où tous les coups étaient permis !
J'avais à faire le premier cours d'une nouvelle matière qui devait compter dans les notes du concours : l'histoire de la médecine. Le ministère avait fait tomber l'année précédente ce nouvel oukase sur les programmes : un enseignement d'intérêt général devrait être dispensé au milieu de la multitude de matières scientifiques dont on abreuvait les étudiants. L'idée en elle-même n'était pas mauvaise. Mais intéresser des étudiants débutants à une réflexion sur les grands mouvements de la médecine alors qu'ils n'en possédaient pas le b.a.-ba restait une gageure.
Le cours dont m'avait chargé le doyen étalait son titre ronflant : «Les conditions nécessaires au développement de la chirurgie moderne».
- C'est toi, le chirurgien du conseil de gestion. Il faut qu'on se partage la tâche... Je suis sûr que tu feras ça très bien, m'avait-il dit sur le ton affable de celui qui n'admettait pas la discussion.
Ce cours, qui m'avait demandé un certain travail de bibliographie, supposait en toute logique un sacré voyage dans le temps, en commençant par le combat des anatomistes, la découverte de la physiologie de la circulation, l'avènement de l'anesthésie et la découverte de l'infection, les groupes sanguins et la transfusion, en passant par la chirurgie militaire, l'intubation trachéale et autres circulations extracorporelles... Un vrai panoramique !
De plus, je savais mes diapositives un peu chargées, égrenant les dates importantes, les noms des grands hommes qu'on ne pouvait ignorer, les événements fondamentaux et leur enchaînement... Le portrait de quelques barbus du passé était censé égayer la présentation. Mais elle restait sans doute un peu trop revêche pour susciter l'intérêt ou au moins l'adhésion de l'assemblée qui me faisait face.
En entrant dans l'amphi Farabeuf pour faire ce cours au milieu du brouhaha, je le sentais mal, très mal...


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia