Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La fille secrète

Couverture du livre La fille secrète

Auteur : Shilpi Somaya Godwa

Traducteur : Josette Chicheportiche

Date de saisie : 11/05/2013

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Mercure de France, Paris, France

Collection : Bibliothèque étrangère

Prix : 26.00 €

ISBN : 9782715231313

GENCOD : 9782715231313

Sorti le : 04/04/2011

Kavita est une paysanne, elle va accoucher d'une petite fille pour la deuxième fois. En Inde avoir une fille c'est catastrophique, plus tard il faudra la doter et puis, Kavita et son mari ont besoin de la force d'un garçon pour les aider aux travaux des champs. Par amour, pour que sa petite fille vive, elle décide la mort dans l'âme de confier son bébé à un orphelinat de Bombay.
Aux États-Unis un couple de médecin vit un drame. Malgré leur amour Somer et Khrisman n'ont pas d'enfant. Khrisman étant indien, le couple décide de partir en Inde à la recherche d'un enfant. A Bombay ils adoptent une petite fille et l'appelle Asha. C'est bien sûr la fille de Kavita. En Amérique, Asha bénéficie d'une éducation occidentale. Ses parents adoptifs lui offre de l'amour, des études... bref un avenir.
A 20 ans Asha décide de partir en Inde à la recherche de ses origines. Elle découvre son pays où Kavita, sa maman biologique, ne l'a jamais oubliée et la pleure toujours. Asha prend enfin conscience de l'amour de ses parents adoptifs, sans eux que serait-elle devenue ?

La Fille Secrète est un roman magnifique sur l'adoption et les problèmes d'identité qui en découlent. Le livre nous offre également une vision non manichéenne d'un pays fascinant. C'est aussi et surtout un poignant roman d'amour.


  • Les présentations des éditeurs : 16/06/2011

Somer s'éclaircit la voix et dit : «Tu crois qu'elle va essayer de... les chercher ?» Elle ne supporte pas d'employer le mot «parents». Il confère trop d'importance à des gens qui n'ont aucun lien avec Asha autre que biologique. Avec le temps, ils sont devenus des fantômes, sans nom ni visage. Il n'y a aucun risque qu'ils revendiquent un jour un rôle dans la vie de sa fille. C'est plutôt la réaction d'Asha qu'elle a toujours redoutée, le moment où elle serait suffisamment en rébellion pour vouloir en savoir plus.

Au début, il y a eu deux couples, qu'a priori tout séparait d'abord Kavita et Jasu, deux pauvres paysans indiens pour qui la naissance d'une fille est une catastrophe, au point que, la mort dans l'âme, la jeune mère confie son bébé à un orphelinat. Ensuite, de l'autre côté de la terre, aux États-Unis, il y a Somer et Krishnan, médecins tous les deux, elle américaine, lui indien, qui ne peuvent pas avoir d'enfant. Ils vont donc décider d'adopter une petite fille en Inde - qui sera celle de Kavita.
À Asha, si jolie, si gâtée, ils vont donner amour, excellente éducation, avenir. Mais celle-ci va vouloir un jour connaître ses origines, ses racines. Sa quête ne sera pas facile...

La fille secrète est le premier roman de Shilpi Somaya Gowda, dont la famille est originaire de Mumbai, et qui vit aujourd'hui en Californie.



  • La revue de presse Claire Lesegretain - La Croix du 15 juin 2011

Croisant les destins de deux couples sur vingt ans (1984-2004), Shilpi Somaya Gowda - originaire de Mumbai (Bombay, en Inde) et vivant aujourd'hui en Californie -parvient à aborder avec finesse les questions complexes de l'adoption et de la filiation, de l'identité et de la bi-culturalité, de l'amour maternel et des liens de famille.....
La quête d'Asha ne sera pas facile. Elle aura bien des obstacles à franchir avant d'atteindre, sinon le but qu'elle s'était fixé, au moins la vérité sur ses origines dont elle avait besoin.


  • Les courts extraits de livres : 22/04/2011

LE COMMENCEMENT DU DEUIL
Dahanu, Inde, 1984
KAVITA

Elle est arrivée dans la cabane abandonnée à la tombée de la nuit, dès qu'elle a senti les premières contractions, celles qui ne trompent pas. Elle n'a prévenu personne. Il n'y a rien dans la cabane, à l'exception de la natte sur laquelle elle est allongée à présent, les genoux repliés sur la poitrine. Lorsqu'elle est assaillie par la seconde vague de douleur, Kavita enfonce ses ongles dans ses paumes et mord le morceau de bois entre ses dents. Sa respiration est bruyante mais égale tandis qu'elle attend que le tiraillement s'apaise dans son ventre gonflé. Elle fixe l'ombre jaune pâle sur le sol de terre battue, projetée par la lueur vacillante d'une lampe à huile, sa seule compagnie dans les heures sombres de la nuit. Elle a essayé d'étouffer ses cris jusqu'à ce qu'elle n'y parvienne plus. Bientôt, elle le sait, quand elle éprouvera le besoin de pousser, la sage-femme du village les entendra. Elle prie pour que le bébé naisse avant l'aube, car son mari se réveille en général juste après le lever du soleil. C'est la première des deux prières que Kavita ose faire pour cet enfant, de crainte de trop en demander aux dieux.
Le grondement sourd du tonnerre au loin fait écho à la menace de la pluie qui a plané toute la journée. L'humidité flotte dans l'air et dépose de fines gouttelettes de transpiration sur son front. Quand les cieux se déchireront enfin et que la pluie s'abattra, ce sera un soulagement. La mousson a toujours eu une odeur particulière pour elle : âpre, terreuse, comme si le sol, les végétaux et l'eau se mélangeaient. C'est le parfum de la vie qui renaît.
La contraction suivante arrive si brusquement qu'elle lui coupe le souffle. La sueur a dessiné des ronds noirs et humides à travers le corsage en coton de son sari*, tendu à la hauteur des minuscules attaches entre ses seins. Par rapport à sa dernière grossesse, sa poitrine a bien plus forci, cette fois. Lorsqu'ils étaient seuls, son mari lui reprochait de ne pas se couvrir davantage, mais quand il se trouvait en présence des autres hommes, elle l'entendait se vanter, comparant ses seins à des melons bien mûrs. Elle a accueilli ce changement comme une bénédiction, car, pour son mari et les autres, cela signifiait que le bébé serait un garçon.
Une peur soudaine l'étreint, cette même peur suffocante qu'elle a ressentie pendant toute sa grossesse. Et s'ils se trompent ? Sa seconde prière, la plus désespérée des deux, c'est de ne pas mettre au monde une fille. Elle ne pourrait pas le supporter à nouveau.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia