Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Cadix, ou La diagonale du fou

Couverture du livre Cadix, ou La diagonale du fou

Auteur : Arturo Pérez-Reverte

Traducteur : François Maspero

Date de saisie : 07/11/2011

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Seuil, Paris, France

Collection : Cadre vert

Prix : 23.00 €

ISBN : 9782021029482

GENCOD : 9782021029482

Sorti le : 26/09/2011

  • Les présentations des éditeurs : 21/10/2011

Cadix, 1811.Joseph Bonaparte est sur le trône d'Espagne et le pays lutte contre l'occupation des armées napoléoniennes. Mais dans la ville la plus libérale d'Europe, les batailles sont d'une autre nature. Des jeunes filles y sont brutalement assassinées à coups de fouet, à l'endroit exact où tombent les bombes françaises. Ces meurtres tracent sur la cité une carte sinistre, un échiquier sur lequel la main d'un joueur invisible semble déplacer ses pions selon les lignes de tir, la direction des vents ou de savants calculs de probabilités, scellant le destin des personnages : un policier brutal et corrompu, l'héritière d'une importante compagnie de commerce maritime, un corsaire prêt à risquer sa vie par amour, un taxidermiste misanthrope et un excentrique artilleur français.
Cadix, ou la Diagonale du fou narre la fin d'une époque dans une ville énigmatique et ténébreuse sous l'apparente blancheur de ses murs et de sa lumière océane.

Arturo Pérez-Reverte est né à Carthagène, Espagne, en 1951. Il a été grand reporter et correspondant de guerre pendant vingt et un ans. Ses romans sont des succès dans le monde entier et plusieurs d'entre eux ont été portés à l'écran. Il partage aujourd'hui sa vie entre l'écriture et sa passion pour la mer et la navigation. Il est membre de la Real Academia Española de las Letras.



  • La revue de presse André Clavel - Lire, novembre 2011

A ce tableau d'une époque où se mêlent les guerres, les rumeurs les plus effrayantes et les complots politiques, l'auteur du Tableau du Maître flamand ajoute une intrigue policière diabolique : dans les ruelles obscures de Cadix, un sadique traque les jeunes filles et les tue sauvagement, à coups de fouet. A ses trousses, un commissaire lui aussi assez pervers, qui cherche sur les cases de son échiquier la réponse à cette énigme... Bien d'autres personnages défileront dans cette saga à la Dumas, un corsaire avide de baisers, un taxidermiste passé dans le camp ennemi et un traducteur de Sophocle qui sait que "tout peut arriver si un dieu y travaille". Et lorsque ce dieu-là se nomme Pérez-Reverte, les lecteurs sont au paradis.


  • La revue de presse Didier Jacob - Le Nouvel Observateur du 20 octobre 2011

Dans son nouveau roman épique, Pérez-Reverte raconte le siège de Cadix par les troupes napoléoniennes. C'est en 1811 que les artificiers français tentent d'envoyer, sans grand succès, quelques obus dévastateurs dans le centre de la ville. Mais l'intrigue historique se double bientôt d'une énigme policière, que tente de résoudre l'ombrageux commissaire Tizon, un excellent enquêteur et un salaud de première...
Alors, on embarque ?


  • La revue de presse Bruno Frappat - La Croix du 19 octobre 2011

Arturo Pérez-Reverte est l'un des meilleurs romanciers espagnols contemporains. L'un des plus prolixes. Un raconteur d'histoires terribles. Il le fait avec ampleur : il faut bien se carrer dans son fauteuil quand on embarque avec lui sur la nef de ses romans fleuves. Romans océans, plutôt, sans rivages, sans escales sauf dangereuses, sans espérance, sauf miracles improbables...
Une palette de personnages va et vient sur la scène de ce roman à la fois policier, d'aventures (combat naval, corsaires), fantastique, de guerre et de guérilla, de sang et de mort...
Sur l'échiquier qu'est Cadix, se dessine une «ville parallèle, occulte» où circulent des ombres, où passent des hommes et des femmes comme les pièces d'un jeu que nul ne domine. Sauf le mystérieux assassin de jeunes filles obsédé par l'idée que l'on puisse «ordonner le chaos». Projet insensé, folie prétentieuse. Et vaine. Car l'histoire est un chaos d'illusions.


  • La revue de presse Xavier Houssin - Le Monde du 20 octobre 2011

Ce pourrait être une de ces immenses toiles classiques qui occupent un pan de mur entier dans les salles des musées. Ici, elle pourrait s'appeler Le Siège de Cadix. Elle montrerait la ville, en 1811, cernée par les troupes napoléoniennes. Les remparts, la plage, les marécages au loin. Mais voilà qu'on repousse les limites du cadre. Glissant d'un groupe, d'un personnage à l'autre, on se rend compte qu'on suit le tracé d'allers et retours voulus par l'artiste : lignes de force, diagonales...
Dans sa Cadix bouleversée, tout se lit à ciel ouvert. Fantastique roman à tiroirs, semé d'embûches, de filets, de traquenards, où les rues, les quartiers se déplient en un gigantesque échiquier, où les événements, les intrigues sont autant de parties à jouer. Le danger est permanent de se tromper d'adversaire.


  • Les courts extraits de livres : 03/10/2011

Au seizième coup, l'homme attaché sur la table s'évanouit. Sa peau est devenue jaune, presque translucide, et sa tête pend dans le vide. La lueur de la lampe à huile accrochée au mur laisse entrevoir des traînées de larmes sur ses joues sales et un filet de sang qui goutte de son nez. Celui qui le frappait s'arrête un instant, indécis, le nerf de boeuf dans une main, essuyant de l'autre la sueur qui ruisselle de ses sourcils et inonde sa chemise. Puis il se tourne vers un troisième personnage, debout derrière lui dans la pénombre, adossé à la porte. L'homme au nerf de boeuf a maintenant le regard d'un chien de chasse qui demanderait pardon à son maître. Un molosse, brutal et maladroit.
Le silence revenu, on entend de nouveau à travers les volets fermés l'Atlantique battre la plage. Aucun mot n'a été prononcé depuis que les cris ont cessé. Sur le visage de l'homme qui est à la porte brille, à deux reprises, la braise d'un cigare.
- Ce n'était pas lui, dit-il enfin.
Nous avons tous, pense-t-il, notre point de rupture. Mais il ne l'exprime pas à voix haute. Pas devant cet auditoire stupide. Il existe un point exact où les hommes se brisent, à condition de savoir les y amener. Tout est une question de finesse dans la nuance. Savoir quand s'arrêter, et comment. Un gramme de plus dans la balance et tout fiche le camp. Tombe en morceaux. Bref, un travail inutile. Des coups aveugles, alors que le véritable objectif s'est perdu. Vaine sueur, comme celle de ce sbire qui continue de s'éponger, le nerf de boeuf dans l'autre main, en attendant l'ordre de poursuivre ou non.
- On n'en tirera plus rien.
L'autre le regarde, obtus, sans comprendre. Il s'appelle Cadalso : «Gibet», un nom qui convient bien à son office. Le cigare entre les dents, l'homme quitte la porte pour s'approcher de la table, se penche un peu et observe le corps sans connaissance : barbe d'une semaine, couches de crasse sur le cou, sur les mains et entre les traces violacées qui strient le torse. Trois coups de trop, estime-t-il. Peut-être quatre. Au douzième, tout semblait déjà évident ; mais il fallait quand même en être sûr. Dans le cas présent, personne ne viendra protester. Il s'agit d'un mendiant habituel du Récif. Un des nombreux déchets que la guerre et le siège français ont amenés dans la ville, tout comme la mer rejette des épaves sur une plage.
- Ce n'est pas lui qui l'a fait.
Les yeux de l'homme au nerf de boeuf clignotent, il essaye d'assimiler ce qu'il entend. On pourrait presque voir l'information se frayer un passage dans les étroits méandres de son cerveau.
- Si vous me permettez, je pourrais...
- Ne sois pas idiot. Je te dis que ce n'est pas lui.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia