Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Alexandre Soljenitsyne : sept vies en un siècle

Couverture du livre Alexandre Soljenitsyne : sept vies en un siècle

Auteur : Bertrand Le Meignen

Date de saisie : 20/10/2011

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Actes Sud, Arles, France | Solin, Arles, France

Prix : 32.00 €

ISBN : 9782742787852

GENCOD : 9782742787852

Sorti le : 16/10/2011

  • Les présentations des éditeurs : 20/10/2011

Cette biographie a un parti pris : s'appuyant sur un corpus de plus de 15 000 pages, depuis Une journée d'Ivan Denissovitch, L'Archipel du Goulag jusqu'à La Roue rouge, elle laisse l'écrivain évoquer lui-même les étapes d'une vie qui couvre tout le siècle passé.
Sept vies au total. Ce fut tout d'abord sa jeunesse dans la Russie stalinienne, avec déjà la passion de l'écriture, puis la terrible guerre contre les Allemands. Vint ensuite le Goulag, dont il fut huit ans le prisonnier, puis le conteur et le grand mémorialiste. Il devait connaître la terrible vie de l'écrivain clandestin et du cancéreux échappant de justesse à la mort - puis celle de l'écrivain porté aux nues par les autorités avant d'être obligé de mener dans la dissidence, souvent aux côtés de Sakharov, un combat dangereux et épuisant pendant onze années. Vint ensuite l'exil en Occident où il conforta, envers et contre tout, sa vision de l'homme, du monde et de l'histoire. En parallèle, il continuait sa longue recherche sur les causes des malheurs de sa patrie, notamment avec La Roue rouge. Ce fut enfin, comme il l'avait prévu, le retour au pays, rendu possible grâce aux bouleversements planétaires auxquels il avait contribué. Puis la mort sur cette terre russe qu'il aimait tant...
Cette biographie se veut aussi une "histoire française", car plus que partout ailleurs les écrits de Soljenitsyne ont contribué ici à la faillite de l'idéologie communiste. Olivier Rolin résume très bien cette particularité : "Pour moi, le «Goulag» est une des grandes bornes tragiques du XXe siècle. Même si je suis français, c'est mon histoire..."
A quoi on ajoutera cette réponse de Bernard Pivot, questionné sur l'invité d'Apostrophés qui l'avait le plus impressionné : "Soljenitsyne - j'ai le souvenir d'un géant." Un Victor Hugo qui aurait connu le bagne !

Né en 1951, Bertrand Le Meignen a découvert Soljenitsyne en hypokhâgne. Plus de quarante ans plus tard, après une carrière de chef d'entreprise, il signe avec Alexandre Soljenitsyne son premier ouvrage. Il prépare actuellement une biographie de Nina Berberova.


  • Les courts extraits de livres : 20/10/2011

Extrait de l'avant-propos

SEPT VIES EN UN SIÈCLE

Un long visage. Un crâne et un front immenses sur des joues maigres et creuses et sur la barbe roussâtre et fournie qui l'enserre. Un regard aigu, précis, intense, lumineux puis mobile, auquel rien n'échappe. Et puis le sourire - immédiatement chaleureux et souvent malicieux - des yeux et de toutes ses dents éclatantes. A la lueur d'ironie et de rire qu'on y découvre succèdent parfois un voile de tristesse ou un regard sévère quand il s'énerve ou veut corriger le propos de son interlocuteur. Alors les sourcils se froncent, la cicatrice frontale s'accuse, les yeux noircissent et s'écarquillent.
La voix est forte, nette, décidée, vive, puissante et belle comme la langue qui l'habite. Les mots se détachent clairement, même quand le débit est rapide. Les mains s'ouvrent et se ferment sans cesse, s'agitent vigoureusement pour accompagner l'argumentaire. Les doigts levés prennent l'interlocuteur à témoin et les poings se serrent pour appuyer le propos.
C'est ainsi qu'apparaît Alexandre Soljenitsyne au public français, sur les écrans de télévision, lors de l'émission Apostrophes en 1975.

Soljenitsyne se revendique avant tout comme un écrivain - "un écrivain-né, l'écriture est sa seconde nature", précise Nikita Struve, son ami et son premier éditeur russe. Il s'illustre dans tous les genres, aussi bien dans la vaste épopée que dans les petits poèmes en prose, dans le théâtre ou dans les scénarios de cinéma, dans les articles traitant de politique ou de morale, dans les discours comme dans les romans, dans l'"investigation littéraire" comme dans les essais historiques ou les Mémoires... Et "il est des phénomènes qui existent désormais dans la conscience des gens, uniquement parce qu'il a su les nommer".
Soljenitsyne a connu pendant près d'un siècle une vie extraordinaire, marquée par la guerre, le Goulag, la maladie, la dissidence, l'exil et la célébrité. Il a écrit une oeuvre gigantesque, réalisée en plus de soixante-dix années de travail, dans une bonne quarantaine d'ouvrages totalisant près de quinze mille pages - dont plus de six mille pour les seuls volumes de La Roue rouge, près de quinze cents pour L'Archipel du Goulag, plus de onze cents pour son étude sur les relations entre les Juifs et les Russes, Deux Siècles ensemble, et six cent soixante pour le roman Le Premier Cercle... Il a tant à dire - souvenirs, histoire, réflexions, analyses... "D'année en année mes oeuvres grossissent de milliers de pages, et pourtant je m'estime laconique quand je considère la quantité de matériaux que j'y condense", note-t-il dans ses Mémoires. C'est "un athlète de l'écriture (...) un écrivain encyclopédique", résume Catherine David.
Soljenitsyne explique sa profusion et son talent protéiforme par un "ressort intérieur" acquis dans les conditions les plus difficiles, qui ne le quitte "jamais" et l'oblige en permanence à témoigner pour le compte de "tous les souffrants, toutes les victimes qui n'ont pas eu l'occasion, la possibilité de parler d'eux-mêmes, de raconter leur épreuve - et ce n'est pas seulement de L'Archipel du Goulag dont je vous parle mais de cent cinquante ans peut-être d'histoire qui nous est commune - tous les documents, toutes les archives brûlées, détruites, tout ce qui a disparu sans laisser de trace".


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia