Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Là est la danse

Couverture du livre Là est la danse

Auteur : Amy Sackville

Traducteur : Isabelle Chapman

Date de saisie : 12/02/2012

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Editions les Escales, Paris

Prix : 22.50 €

ISBN : 9782365690003

GENCOD : 9782365690003

Sorti le : 12/01/2012

Dans la chaleur oppressante d'une journée d'été anglais, Julia se plonge dans les archives de son arrière-grand-oncle, explorateur de la banquise. En 1899, Edward a décidé de partir atteindre le pôle et sa toute jeune épouse Emily l'attend...

Les Escales publient le premier roman d'Amy Sackville. Cette jeune auteure nous fait voyager à la fois entre le présent et la passé et entre l'atmosphère étouffante d'une maison de famille et les interminables nuits glaciales du pôle...

Une écriture remarquable et un roman envoûtant qui promettent un beau départ pour la jeune maison d'éditions Les Escales qu'il nous faudra suivre de près !


  • Les présentations des éditeurs : 02/02/2012

En 1899, l'explorateur Edward Mackley part à la conquête du pôle Nord. Sa jeune épouse, Emily, attend son retour... en vain. Prisonnier de la glace, le corps d'Edward est retrouvé au bout de soixante ans. Dans sa main, un journal de bord retraçant l'odyssée de l'équipage et une photo d'Emily, qui se laisse mourir.

Un siècle plus tard, au cours d'une journée d'été étouffante, sa descendante, Julia Mackley, déambule dans la maison familiale, s'efforçant de mettre de l'ordre dans les reliques de cette expédition funeste. Mais tandis qu'elle se plonge dans le passé de ses aïeux, Julia découvre une vérité qui fait voler en éclats ses certitudes et éclaire d'une lumière nouvelle les fêlures de son propre mariage...

Un premier roman envoûtant porté par une construction virtuose. Avec ses héroïnes inoubliables, Amy Sackville nous offre une méditation poignante sur les distances -géographiques et émotionnelles - qui peuvent séparer deux êtres.

Née en 1981, Amy Sackville a fait des études de lettres à Oxford, puis travaillé dans une maison d'édition, avant de décider de se consacrer à l'écriture. Finaliste de l'Orange Prize et lauréat du John Llewellyn Rhys Prize, son premier roman, Là est la danse, écrit à moins de trente ans, a été unanimement salué par la presse internationale.

«Amy Sackville manie le langage comme une baguette magique. Sa prose nous rappelle le plaisir de voyager dans le temps et l'espace par le seul pouvoir des mots.»
The New York Times

Le style de Sackville est ambitieux mais complètement maîtrisé. Le pouvoir lyrique de sa voix, son originalité stupéfiante, voilà ce qui distingue vraiment ce nouveau grand auteur.
The Independent

Une écriture aussi scintillante que les paysages enneigés qu'elle convoque. Un premier roman riche de promesses.
The Times


  • Les courts extraits de livres : 02/02/2012

Attendez :

...

Là. Une petite ellipse, la plus minuscule des pauses, s'ouvre afin qu'il s'y glisse. S'ensuivent un retrait et un point final.
Puis ils se décollent l'un de l'autre et, une fois décollés, se retrouvent deux corps séparés dans une chambre surchauffée. Le sommier grince tandis qu'il s'assied lourdement au bord du lit, puis se lève pour se battre avec la fenêtre qui, bombée par les années, lui résiste avant de s'ouvrir aux bruits de la nuit, sans que ne baisse la température caniculaire. Au moment où une voiture passe, hors de vue, elle imagine le visage du conducteur, blême à la lueur diffuse du tableau de bord, roulant seul à cette heure tardive dans la ville silencieuse. Se tournant sur le dos (criii), elle met sa main sur l'os plat entre ses seins ; une peau lisse, glissante, encore collante, qui adhère au drap. En se tournant de nouveau pour poser sa tête sur lui, alors que sur ses cuisses souffle un air bienvenu malgré son manque de fraîcheur, voici le souvenir dont la spirale s'empare de son esprit tandis qu'elle s'abandonne au sommeil :

Quand j'étais petite, nous découpions des trous dans le monde. Ma soeur prenait une paire de ciseaux et coupait dans les airs deux lignes parallèles horizontales, puis faisait une incision en travers pour fabriquer des rideaux invisibles dont elle se saisissait avec délicatesse, entre pouce et index, avant de les tirer, m'invitant à enfoncer la main à travers l'ouverture. L'air de l'autre côté, nous l'aurions juré, était différent. Plus propre, prétendais-je. Frais, n'ayant jamais servi. J'y remuais les doigts, je m'emparais de mon poignet, retirais de nouveau ma main. Ma soeur finit par oublier ce jeu, moi, je ne me lassais pas de ce petit tour de magie, je m'y adonnais, seule, très souvent, même après avoir été surprise et grondée pour avoir joué avec des ciseaux. Mais je me suis toujours abstenue de tailler un trou assez large pour y passer tout entière, par peur de rester prisonnière de cet autre air.
À présent je me dis que, après tout, j'ai peut-être sans m'en apercevoir glissé dans un de ces trous.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia