Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La ville rouge

Couverture du livre La ville rouge

Auteur : Paolo Roversi

Traducteur : Anaïs Bokobza

Date de saisie : 23/02/2012

Genre : Policiers

Editeur : Editions les Escales, Paris

Collection : Les escales noires

Prix : 22.95 €

ISBN : 9782365690010

GENCOD : 9782365690010

Sorti le : 03/02/2012

Milan, 1958, Roberto et Antonio, deux enfants assistent au braquage d'une banque. Cet évènement va façonner leur avenir : le premier va devenir braqueur ; le second flic. Ce livre est l'histoire d'une ville. Comment Milan, ville noircie par la fumée des usines, va devenir "la ville rouge". Rouge comme le sang que fait couler la pègre, rouge comme les drapeaux des étudiants et ouvriers de 1968, rouge comme les sirènes des ambulances et de la police. A travers le destin des deux personnages qui se traquent, Paolo Roversi dresse une fresque "crimino-historique" de Milan. Un roman qui se lit à bout de souffle, une histoire à la fois touchante, poignante et parfois déroutante !


  • Les présentations des éditeurs : 28/03/2012

Le 27 février 1958, via Osoppo à Milan, des malfaiteurs dévalisent les fourgons de la Banque d'Italie. Parmi les témoins, deux jeunes garçons : Antonio, 13 ans, décide qu'il entrera dans la police ; Roberto, 8 ans, choisit de devenir gangster. Dès lors, leur destin est tout tracé et leur confrontation... inévitable.

De braquages en arrestations, de planques de luxe en salles d'interrogatoire, Antonio et Roberto s'élèvent peu à peu dans la hiérarchie de la police et de la pègre et se livrent une guerre sans merci dans une ville à feu et à sang, secouée par les crimes mafieux, les manifestations politiques, les révoltes étudiantes, les attentats terroristes...

À travers cette course-poursuite infernale, au coeur du Milan des années de plomb, Paolo Roversi dresse une formidable épopée criminelle à l'italienne dans la lignée de Romanzo criminelle.

«L'arme de Roversi est l'écriture : une écriture "calibre 9" qui unit le rythme syncopé de notre époque à la tradition d'un Andréa Vitali.»
La Repubblica

«La grande épopée criminelle de Milan, le roman d'une époque et d'une ville, qui revisite avec maestria la lutte légendaire entre gendarmes et voleurs.»
Corriere della Sera

«Paolo Roversi est le Scerbanenco postmoderne.»
Stilos

Né en 1975. Paolo Roversi vit à Milan. Journaliste et écrivain, il est l'auteur d'une série policière mettant en scène un journaliste hacker, qui lui a valu d'être salué par la presse italienne comme le «Scerbanenco postmoderne». Il est par ailleurs l'éditeur de la renie mensuelle Milanonera et le fondateur d'un festival de littérature policière dans la région milanaise.


  • Les courts extraits de livres : 28/03/2012

Le choix du camp

L'homme avance tranquillement sur le trottoir, les chaussures couvertes de poussière et l'air d'avoir tout son temps. Par moments, il regarde autour de lui avec désinvolture. Sous sa veste, une matraque et un calibre 9 sont glissés dans sa ceinture.
Tout près, deux types bavardent, assis dans une fourgonnette grise. Personne ne fait attention à eux, ni aux mitraillettes sur leurs genoux.
Quelques mètres plus loin, un individu d'une cinquantaine d'années feuillette un quotidien. Lentement : il s'arrête trop longtemps sur chaque page pour être crédible. Il est installé dans une Fiat 1400 noire, une arme posée sur la cuisse droite.
À côté de la voiture, un jeune homme. Immobile. Sous sa veste, une bosse : une arme, là aussi.
Ils sont tous vêtus de bleus de travail, la tenue idéale pour se fondre parmi les passants de ce quartier d'usines et d'ateliers.
Un oeil averti aurait tout compris. Aurait prévu ce qui allait se passer. Mais il n'y avait aucun oeil averti dans les parages.
La danse s'ouvre quand le fourgon de transport de fonds arrive au bout de la rue. La filiale de la Banca Popolare est à moins de cinq cents mètres. La première de la ronde.
Roulant à vitesse modérée, trois hommes à son bord : un chauffeur, un agent de police et un employé de la banque.
Le chef de la bande esquisse un sourire. Il ne peut pas voir ce qui se passe, mais il lui suffit de regarder sa montre. Tout est chronométré, et en fermant les yeux il peut visualiser le déroulement des événements seconde par seconde.
À ce moment précis, il se trouve dans la salle d'attente d'un dentiste, à l'autre bout de Milan. Son but est de se forger un alibi inattaquable car, une fois l'opération terminée, les flics lui tomberont dessus sans attendre. Voilà pourquoi il a besoin de témoins fiables, pas ceux qu'il pourrait fournir, lui : ses copains du quartier Ticinese.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia