Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Plan B pour l'été

Couverture du livre Plan B pour l'été

Auteur : Hélène Vignal

Date de saisie : 04/05/2012

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Editeur : Rouergue, Arles, France

Collection : DoAdo

Prix : 13.20 €

ISBN : 9782812603402

GENCOD : 9782812603402

Sorti le : 04/04/2012

Changement de programme pour Louise ! Ses vacances avec sont meilleur ami Théo sont en train de tomber à l'eau. A moins qu'elle ne réussisse à convaincre sa grand-mère de les accompagner...Et elle ne manque pas d'idées !
Malgré tout, le regard que Louise porte à sa grand-mère est plein de tendresse. On passe un bon moment.
Des vacances pleines d'émotions !


  • Les présentations des éditeurs : 10/04/2012

Pour Louise, ça devait être le meilleur moment de l'été, la perfection du bonheur : une semaine de camping en Bretagne avec son meilleur pote, Théo. Mais un coup de fil fait sombrer leur projet. Vacances anéanties. La voilà confinée chez sa grand-mère, entre légumes bio et parties de Scrabble. Sauf que-Louise refuse d'attendre l'année prochaine pour être heureuse. Vite, un plan B ! Pour des vacances pleines de révélations fantastiques, de rires et d'émotion...

Si Louise, toujours pleine d'énergie, mettait un coup de pied dans la vie << bien rangée» de sa grand-mère ? Les langues pourraient se délier, les souvenirs surgir, le temps des vacances. Le roman de l'été à ne pas manquer !

Cela fait six mois que Louise et son meilleur pote Théo rêvent de passer cette semaine d'août au camping de Bénodet, en compagnie de la mère de Louise. Mais au dernier moment, cette dernière doit remplacer une collègue de travail... Louise se retrouve confinée dans la maison bretonne de sa grand-mère Jamie, tandis que Théo vit le calvaire de ne pas pouvoir s'échapper de chez ses parents, à qui il fait croire que Louise est sa «copine» alors qu'il préfère les garçons... Remettre ça à l'été prochain ? Quand on a quinze ans, c'est dans un siècle ! Comme solution, Louise n'en voit qu'une : convaincre sa grand-mère de les accompagner au camping. Ceci n'est pas une mince affaire.
Car Jamie n'est pas une grand-mère ordinaire, mais une vieille dame aux rituels très compliqués, terrorisée par le moindre changement de programme. Qui est-elle en vérité ? Pourquoi a-t-elle choisi de se mettre à l'écart de la vie ?
Pour l'entraîner au camping, sa petite-fille a très peu de jours devant elle. Et pour cela, il va lui falloir fouiller dans les tiroirs bien rangés et les secrets surprenants de Jamie.

Hélène Vignal nous offre un roman plein de rebondissements, écrit avec beaucoup d'humour et d'énergie. Enfin, le «message» est réjouissant : même à 72 ans, on peut choisir le bonheur !

L'auteur

Née en 1968 à Paris, Hélène Vignal vit à Briard, près de Poitiers. Elle a travaillé dans beaucoup d'endroits différents : librairie, préfecture, mairies, écoles, agences de publicité, centres de vacances, cabinet médical, associations... Elle a publié son premier texte au Rouergue en 2005, Le Grand Concours, et publie depuis dans les différentes collections de romans et d'albums.


  • Les courts extraits de livres : 10/04/2012

1. Greffe, autobus et archéologue

Jamie aurait pu ne pas être ma grand-mère.
Son arbre généalogique a subi des greffes imprévues.

Quand sa mère est morte dans un accident d'autocar, ma grand-mère Jamie avait huit mois. Le chauffeur, en retard sur son horaire, avait voulu prendre un raccourci. A l'époque, on n'installait pas de ceintures de sécurité dans les bus, encore moins d'airbags ou de systèmes de freinage ABS : acrobaties garanties pour tous les passagers, mieux que la foire du Trône. En cas d'accident, tout le monde traversait les vitres en vol plané : feu d'artifice de corps projetés comme des poupées de chiffon. Les plus chanceux succombaient immédiatement au coup du lapin. Les autres agonisaient au bord de la route en attendant que quelqu'un coure à la maison la plus proche et téléphone aux secours (encore fallait-il trouver LA maison qui avait le téléphone). Ce qui servait naguère de GPS aux pompiers, c'était le plus vieux de l'équipe qui connaissait le coin comme sa poche et s'arrangeait avec les explications paniquées qu'on lui avait données au téléphone. Le temps que tout le monde arrive, il ne restait qu'à emballer les corps dans un sac en toile, et l'affaire était réglée. C'est ce qui est arrivé à la mère de ma grand-mère en 1939.

Ma mère à moi, dont le sens de l'humour s'est beaucoup développé depuis qu'elle voit un psy, se plaît à raconter notre histoire familiale comme un sketch. Moi-même, je commence à avoir du mal à prendre tout ça au sérieux.
Ma mère dit, par exemple, qu'en raison de ce raccourci fatal qui bouleversa la vie de sa mère en 1939, «faire simple» représente forcément un danger mortel pour Jamie. Ça doit être tatoué dans ses gènes, ou quelque part dans les cellules de son cerveau.

Cette année-là, son père archéologue, mon arrière-grand-père, était parti en Afrique pour six mois. Quand la Seconde Guerre mondiale s'est déclarée, il est resté à faire ses fouilles sous l'Équateur pour éviter les ennuis. Après la mort de sa femme, il ne revint pas vivre en France, sauf pour enterrer son épouse, signer quelques papiers et voir sa fille quelques jours. Mais de cette unique rencontre, il ne sortit aucune révélation affective, ni pour l'un ni pour l'autre.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia