Le choix des libraires - en savoir plus sur le livre Tsukushi

Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Tsukushi

Couverture du livre Tsukushi

Auteur : Aki Shimazaki

Date de saisie : 31/08/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Actes Sud, Arles, France | Leméac, Montréal, Canada

Prix : 14.50 €

ISBN : 9782330008062

GENCOD : 9782330008062

Sorti le : 09/06/2012

Aki Shimazaki continue son deuxième cycle romanesque avec ce quatrième volume. On retrouve Mitsuba et sa mère Yûko, narratrice de ce roman. Yûko est la femme de Takashi Sumida, fils unique d'une grande et riche famille. Il est et a toujours été un mari attentionné et attentif au bonheur de sa femme. Pourtant, lorsque sa femme découvre par hasard dans un tiroir de sa table de nuit une boîte d'allumettes joliment décorée d'une image de tsukushi qu'elle juge «artistique et érotique», cette image l'obsède immédiatement et l'incite à un retour dans son passé, vers son premier amour. Mais elle est également loin de se douter que ses relations maritales en seront bouleversées et qu'elle découvrira qu'un autre homme se cachait derrière son époux, des secrets profonds et intimes jusqu'alors ignorés qui remettront en question des règles de vie communes qu'elle croyait partagées. Aki Shimazaki continue avec succès, sensibilité et esthétisme d'explorer de front les secrets intimes, leur puissance et impact, et la culture, les moeurs et l'histoire japonaises.


  • Les présentations des éditeurs : 13/06/2012

LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS

Lors de la fête qui souligne le treizième anniversaire de sa fille Mitsuba, Yûko découvre une boîte d'allumettes décorée d'une image de tsukushi. Cette figure symbolique, qu'elle trouve "artistique et érotique", sera le déclencheur d'une série de révélations qui pourraient compromettre l'existence de Yûko et la sérénité de son sentiment familial. Est-il possible que, derrière le rideau de son mariage, "l'apparence d'être un couple importe plus que l'amour" ? Trahisons, doubles vies enfouies dans un silence impénétrable risquent bientôt de bouleverser sa vision du bonheur et le cours de sa vie.

Née au Japon, Aki Sbimazaki vit à Montréal depuis 1991. Sa pentalogie Le Poids des secrets, amorcée avec Tsubaki, s'est terminée avec Hotaru, qui a reçu le prix du Gouverneur général en 2005. Après Mitsuba (2006), Zakuro (2008) et Tonbo (2010), Tsukushi est le quatrième volet de son second cycle romanesque.

Bien que sa langue maternelle soit, bien évidemment le japonais, elle écrit tous ses livres directement en français. Ses romans sont publiés dans la collection "Un endroit où aller" chez Leméac/Actes Sud. Il s'agit d'une série de cinq titres (un reste à paraître) qui racontent la même tragédie, mais chaque fois sous angle différent puisque le narrateur change d'un roman à l'autre.

Pour son roman Tsubaki (1999), elle a été finaliste du Prix Littéraire de la Ville de Montréal 1999 et du Grand Prix des lectrices Elle Québec 2000. Pour Hamaguri (2000), elle s'est méritée le prix Ringuet 2001 et a été finaliste pour le Prix des Cinq Continents de la Francophonie 2001.


  • Les courts extraits de livres : 13/06/2012

Nous sommes samedi, le 3 décembre. Aujourd'hui, c'est le treizième anniversaire de ma fille Mitsuba, mon unique enfant.
Je suis debout devant la fenêtre du salon. Le ciel est couvert depuis ce matin. Selon la météo, il n'y aura pas de soleil de toute la journée. On a ce temps-là depuis quelques jours. La température est relativement élevée : un maximum de seize degrés. Un peu trop chaud pour la saison. Je crains que nous n'ayons pas la chance d'avoir de la neige cette année.
En regardant le ciel bouché, j'essaie de me rappeler quel temps il faisait le jour où ma fille est née : «Faisait-il beau ou nuageux, ou bien pluvieux ?» J'avais accouché tôt le matin. L'hôpital était dans la campagne, au nord de Tokyo. Je me revois allongée sur le lit dans ma chambre privée. Le rebord de la fenêtre était décoré avec des fleurs fraîches : roses, orchidées, freesias. Restée seule, j'attendais qu'on m'apporte mon bébé. Je réfléchis : «Je n'ai pas regardé le ciel par la fenêtre ?» Étrange... Je ne me souviens plus du tout du temps cette journée-là.
Il est trois heures de l'après-midi. Mitsuba rentrera bientôt de son cours de violon. Elle doit être fatiguée. Ce matin déjà, elle a eu son entraînement de tennis au centre sportif. Je m'installe dans le salon et attends que le gâteau soit prêt dans le four. Un gâteau au chocolat, que Mitsuba adore. Ce soir, on fêtera son anniversaire. Je pense à ce qu'il me reste encore à préparer pour nos invités.
Seiji, notre homme à tout faire, est en train de balayer le porche et l'entrée du garage. Sa femme Tomi, notre bonne, a déjà nettoyé toutes les pièces du rez-de-chaussée. J'ai décoré avec des ikebanas les toilettes, le vestibule et le salon. On vient de recevoir les ingrédients pour les plats favoris de Mitsuba : sushi, shûmaï et ebihuraï. Je les préparerai avec Tomi, qui reviendra de sa pause dans une heure. Il y a de quoi boire en abondance. Je crois que tout va bien.
Je songe à nos invités. D'abord nos familles : mes beaux-parents, ma belle-soeur, son mari, leurs deux garçons, mes parents. Ensuite, nos amis : monsieur Mori, madame Matsuo et ses deux filles jumelles. Auparavant, mon frère venait avec sa femme et sa fille, mais pas cette année. Depuis le printemps dernier ils vivent loin d'ici, à Sapporo, où mon frère a été muté par sa compagnie. Ainsi, il y aura douze invités.
Mitsuba est très déçue de l'absence de sa cousine. Elles ont le même âge et s'entendent très bien. Par contre, elle est contente que les filles de madame Matsuo aient accepté son invitation. Elles vont à la même école, le collège H. Madame Matsuo voulait que ses filles viennent sans elle, mais j'ai insisté pour qu'elle aussi se joigne à nous. Son mari est en ce moment en voyage d'affaires à l'étranger. Il est décorateur d'intérieur. D'après madame Matsuo, c'est de plus un bon peintre.
Mon mari et moi avons fait la connaissance des Matsuo il y a deux mois, lors de la fête sportive annuelle au collège H. Par la suite j'ai parlé au téléphone avec madame Matsuo à trois ou quatre reprises. Chaque fois concernant les activités scolaires de nos enfants. En bavardant, j'ai eu l'impression que nous pourrions devenir de bonnes amies, comme nos enfants. Nous avons le même âge.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia