Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Mitsuba

Couverture du livre Mitsuba

Auteur : Aki Shimazaki

Date de saisie : 03/09/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Babel, n° 1123

Prix : 6.50 €

ISBN : 9782330010553

GENCOD : 9782330010553

Sorti le : 05/09/2012

  • Les présentations des éditeurs : 03/09/2012

Quand la compagnie d'import-export Goshima de Tokyo propose à Takashi Aoki une mission dans sa succursale parisienne, il se trouve au tournant de sa vie puisqu'il vient de rencontrer la femme avec laquelle il souhaite fonder une famille, Yûko Tanase. Qu'adviendra-t-il de la promesse des amoureux, faite au café Mitsuba ?
Pour évoquer le déchirement d'êtres tiraillés entre le devoir social ou familial et les sentiments, l'écriture d'Aki Shimazaki est troublante de délicatesse et de sobriété.

Née au lapon, Aki Shimazaki vit à Montréal depuis 1991. Sa pentalogie Le Poids des secrets comprend Tsubaki (Babel n° 712), Hamaguri (Babel n° 783), Tsubame (Babel n° 848), Wasurenagusa (Babel n° 925) et Hotaru (Babel n° 971). Depuis, elle a entamé un nouveau cycle romanesque avec Mitsuba (2006), Zakuro (2008), Tonbo (2010) et Tsukushi (2012).


  • Les courts extraits de livres : 03/09/2012

Je me dirige vers la compagnie Goshima.
Il est sept heures et demie du matin. Je bâille. La veille au soir, je suis rentré d'un voyage d'affaires à Singapour et je me sens encore fatigué.
J'y suis allé deux semaines faire une étude de marché : notre firme envisage de vendre un nouveau modèle de climatiseur de la compagnie S. J'ai collaboré avec le chef adjoint de notre succursale, un Chinois. L'enquête sur place a avancé sans difficulté grâce à sa bonne connaissance du marché dans son pays. Nous avons conversé en mandarin et nous nous sommes très bien entendus. Lui et sa femme m'ont invité à dîner à la maison et il a préparé un bon repas lui-même. C'est un sportif. Nous avons joué au tennis ensemble.
Là-bas, on m'a confié une autre tâche, totalement inattendue : servir de guide au président de la banque Sumida. C'est un personnage de la plus haute importance pour notre firme, qui n'aurait pu survivre sans son soutien pendant la crise du pétrole en 1973. Puisque notre siège social de Tokyo m'a envoyé l'ordre de cette mission à la dernière minute, je n'ai pas eu le temps de réfléchir où emmener monsieur Sumida. Alors j'ai demandé au chef adjoint chinois de m'accompagner. Nous avons passé une journée entière à lui montrer la ville de Singapour.
Monsieur Sumida y est venu visiter une entreprise chinoise qu'il souhaitait financer. Il m'a dit combien le Japon devait aux commerçants chinois de là-bas : durant l'après-guerre, ils ont acheté des produits japonais que les Occidentaux méprisaient. C'est un homme plutôt franc. Il m'a même parlé de son fils unique, qui ne veut pas se marier bien qu'il ait déjà atteint le milieu de la trentaine. Quand même, accompagner un personnage pareil me semblait beaucoup plus lourd que l'étude de marché elle-même, car il fallait prendre garde de ne pas le froisser. Tout cela m'a mis à bout de nerfs. En tout cas, l'atendo est aussi une tâche très importante pour les shôsha-man et j'ai fait de mon mieux.

Je regarde l'immeuble Goshima qui reluit sous le soleil du matin.
Situé au milieu d'un beau quartier de Tokyo, il se démarque par la modernité et la hauteur de ses vingt étages. Des milliers d'employés fidèles y travaillent en mettant en place un gigantesque réseau d'informations. C'est un sôgô-shôsha bien connu à travers le monde, qui s'occupe principalement de produits électriques et pétroliers. Il a fait des progrès remarquables dans les années 1960. Ses succursales sont aujourd'hui établies aux quatre coins de la planète.
Je suis entré dans cette compagnie en 1974, il y a sept ans. J'en suis maintenant incontestablement devenu un shôsha-man. C'est une profession exigeante, mais je suis content de mon choix. Le dynamisme unique du sôgô-shôsha m'excite toujours. D'ailleurs, je suis fier d'appartenir à l'une des entreprises majeures qui soutiennent une grande partie de l'économie du Japon. Je compte y rester jusqu'à ma retraite.
Le soleil de mars verse doucement sa lumière. «Quel beau temps !» Je m'étire en bâillant. Sur le revers de ma veste brille le badge de notre compagnie. Les gens qui le remarquent me lancent un regard de respect ou d'envie. En regardant le ciel limpide, je pense à mon père, mort voilà onze ans. Je voudrais pouvoir lui parler de mon travail. Je suis sûr qu'il serait fier de moi.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia