Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Wilderness

Couverture du livre Wilderness

Auteur : Lance Weller

Traducteur : François Happe

Date de saisie : 20/01/2014

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Gallmeister, Paris, France

Collection : Nature writing

Prix : 23.60 €

ISBN : 978-2-35178-059-6

GENCOD : 9782351780596

Sorti le : 03/01/2013

Valérie Barbe recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com


On suit d'abord Abel Truman, vieux soldat abimé par la guerre de sécession, vivant sur rives de l'océan pacifique dans les régions sauvages du nord-ouest américain avec son chien. Des ambiances qui restent longtemps en tête, une errance qui habite.
Il se remémore son vécu de la guerre et de la bataille de la Wilderness où il laissa beaucoup de ses amis, ses certitudes et l'assurance que la guerre n'est qu'une horreur permanente, sans aucun sens.
Et, un jour, deux hommes débarquent pour lui voler son chien. C'est le retour de la violence absurde et de cette impression de n'avoir pas pu choisir. Cette fois pourtant, Abel Truman ne va pas laisser le destin construire son oeuvre. Il part sur les traces des ces hommes et entame une aventure formidable vers sa propre rédemption où les valeurs humaines d'accueil, de partage et de sincérité ont plus de sens que toutes les autres.

Un livre incroyablement marquant et sensible, tout en densité et précision, d'une grande profondeur. Toujours surpris par le souffle de ce type de roman et la sècheresse de la nature face aux hommes même en guerre.

Ce livre est à ne pas manquer, sans aucun doute.


  • Les présentations des éditeurs : 02/02/2013

Lance Weller, né en 1965 à Everett, dans l'État de Washington, vit aujourd'hui à Gig Harbor avec sa femme et quatre énormes chiens. Wilderness est son premier roman.

Abel Truman vit sur la côte déchiquetée du Pacifique Nord-Ouest, dans une vétusté cabane de bois flotté avec son chien pour unique compagnon. Trente ans plus tôt, il a survécu à la bataille de la Wilderness, l'un des affrontements les plus sanglants de la guerre civile américaine. Depuis, Abel est hanté par son passé douloureux, jusqu'au jour où il décide de partir pour un ultime voyage. Mais le vieux soldat ne tarde pas à être rattrapé par la violence lorsqu'un homme au visage déchiré et un Indien aux yeux sans éclat lui dérobent son chien. Laissé pour mort par ses assaillants, Abel part sur leurs traces à travers les Olympics Mountains menacées par la neige. Sa quête l'entraînera sur la route de ses souvenirs et vers une rédemption qu'il n'espérait plus.

Wilderness est une épopée héroïque, la course contre la mort d'un homme à travers l'histoire et le continent américain. Avec cette fresque ambitieuse. Lance Weller s'inscrit d'emblée parmi les nouvelles voix les plus prometteuses de la littérature américaine.

Un roman magnifique, une réussite éclatante.
JEFFREY LENT



  • La revue de presse Gilles Heuré - Telerama du 9 janvier 2013

Cette guerre, la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis, a donné lieu à de véritables chefs-d'oeuvre littéraires, ceux de Stephen Crane ou ­Cormac McCarthy, en passant par James Lee Burke ou Ron Rash. On peut sans réserve inscrire Wilderness, premier roman de l'Américain Lance Weller (né en 1965), dans cette longue liste prestigieuse. Le vieux soldat Abel Truman fait partie de ces personnages littérai­res qu'on n'oubliera pas.


  • Les courts extraits de livres : 02/02/2013

Extrait du prologue

Se lever à nouveau
1965

Elle se réveille avec un sentiment d'urgence qu'elle ne comprend pas tout de suite, abandonnant l'éclat éblouissant du rivage de son rêve pour la nuit aveugle de la journée qui commence. Elle a rêvé d'un feu de camp sur une plage aux ombres luisantes. Un tas de bois flotté, des flammes orange. Et tout au bord du monde, à l'ouest, une rognure d'ongle de soleil pour rougir l'océan. Les crêtes brûlées des vagues miroitant sous un ciel sombre où une touche de lumière pâle éclairait le ventre des nuages lourds de pluie. Du sable noir humide et un chapelet déchiqueté d'écume jaune pour souligner la hargne de la marée sur les rochers sculptés par le ressac. Des gerbes d'étincelles jaillissaient du feu et retombaient sur le rivage, brasillant comme de petites pierres précieuses. Elles flamboyaient puis mouraient avant de flamboyer à nouveau dans les yeux jaunes et sauvages du loup qui l'observait depuis la forêt s'élevant, noire et silencieuse, sur les falaises basses derrière elle.
C'était le paysage de son rêve, le paysage qu'elle a fui pour se réveiller.
Jane Dao-ming Poole se lève tôt, alors qu'il fait encore frais et qu'elle sent encore la dernière obscurité de la nuit passer lentement sur son visage apaisé par le sommeil. Des ombres aux couleurs de l'aube refluent dans les cavités veloutées où ses yeux s'ouvraient autrefois sur le monde et s'en délectaient. Elle reste étendue, toute tremblante, car c'est le hurlement d'un loup dans les forêts qui dévalent les pentes d'Hurricane Ridge, tout là-haut, au-dessus de la maison de retraite, qui l'a réveillée. Il n'est plus là, si toutefois il y a jamais été. Elle reste immobile un moment encore, puis en soupirant elle repousse les couvertures pour permettre à la chaleur qui brûle son corps de rechercher les coins supérieurs de la pièce. Comme pour apporter quelque chose d'elle-même à cette chambre fraîche et dépourvue de caractère. En respirant, elle goûte, grâce à la fenêtre entrouverte, l'odeur féconde de la forêt par-delà le parc, elle goûte la lumière du soleil et, au-delà de cette lumière, un froid mordant. Alors, elle s'éveille complètement.
Elle est âgée désormais, elle est devenue grise et fragile au-delà de toutes les représentations qu'elle avait pu se faire de la vieillesse lorsqu'elle était enfant. Par la force des choses, elle se lève lentement, se déplace prudemment dans la partie cuisine de son petit studio. La routine, le toucher, les pas mesurés entre le bar et le réfrigérateur, puis le tiroir et à nouveau le bar, permettent à Dao-ming d'accomplir sans réfléchir le rituel quotidien de son café matinal.
Assise à la table en Formica devant la fenêtre, elle attend la lumière du jour et imagine, comme on lui a appris à imaginer, le soleil en train de dorer des croûtes de nuages - hautes étagères étincelantes d'une merveille aérienne - touchant la forêt en bas et jetant des étincelles comme un feu étrange sur les sommets des montagnes à l'est et à l'ouest. Elle y voit des fleurs d'herbe aux ânes piquées dans des étendues de neige qui ne fondent jamais, couvertes d'une dentelle d'algues des neiges qui ne bouge jamais et se nourrit de la lumière du soleil et qui est toujours aussi dense. La nuit se retire au-delà de la mer et l'obscurité du paysage est peu à peu vaincue par la lumière qui progresse.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia