Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Avec plaisir, François

Couverture du livre Avec plaisir, François

Auteur : Ariane Le Fort

Date de saisie : 11/06/2013

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Seuil, Paris, France

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-2-02-110835-4

GENCOD : 9782021108354

Sorti le : 02/05/2013

Un roman léger, un roman humain, une tranche de vie.

Marie est tombée amoureuse de 110 kilos de mécano qui travaillent à l'autre bout du monde. Son père, François, 80 ans au compteur, vit une histoire d'amour avec Thomas, un ancien élève de 16 ans son cadet, tout en continuant de vivre aux côtés de sa femme.

Sous une apparente désinvolture, l'auteur dissèque les relations humaines dans la vie moderne. Elle nous emmène au creux des confidences de son personnage dans un récit touchant qu'on ne lâche pas.


  • Les présentations des éditeurs : 11/06/2013

Marie, professeur d'histoire de l'art à Bruxelles, est tombée amoureuse d'un mécanicien qui vit à l'autre bout du monde. Cette liaison insolite n'est pas le seul événement de sa vie : son père, François, lui avoue qu'il a un amant et sa mère, loin de vouloir divorcer, semble prête à accepter ce tardif coming out.
Au carrefour de toutes les confidences, Marie va devoir mener de front la nouvelle donne familiale : la fragilité de son lien pourtant passionnel avec son amant, les préjugés de son frère embourgeoisé, la solitude de sa mère et le nouveau visage que lui offre son vieux père, soudain rajeuni par un amour inattendu et exposé en plein jour.
Sur un ton léger mais non dénué de profondeur psychologique, l'auteur nous fait partager, avec humour et émotion, les étrangetés d'une vie moderne, où tragédies et cocasseries se côtoient.

ARIANE LE FORT est l'auteur de plusieurs romans dont Comment font les autres ?, Beau-fils et On ne va pas se quitter comme ça ? Elle a acquis une solide notoriété en Belgique, où elle a obtenu le prix Rossel en 2003. Elle est chroniqueuse dans plusieurs magazines et professeur d'écriture.


  • Les courts extraits de livres : 11/06/2013

Le seul détail qui gênait, c'étaient les fils électriques. Ils traversaient le paysage de part en part et empêchaient d'apprécier totalement la pente douce des vignobles, le lac en entier, les montagnes en face. Si on oubliait ces fils, tout était parfait. Du moins, c'était l'impression générale et c'était déjà ça. La terrasse du restaurant, ses tables garnies de nappes damassées blanches et de petits bouquets de fleurs - des fleurs des champs sans histoire, joliment assemblées dans de minuscules vases en porcelaine -, la température extérieure, et la vue si paisible et si belle qu'elle donnait envie de rester assis à table jusqu'à la nuit, si on oubliait les pylônes à haute tension.

Mon père était installé dans sa posture habituelle, les deux mains posées à plat entre ses jambes croisées, le dos un peu raide, la tête penchée comme si ça pouvait l'aider à mieux apprécier ou à mieux comprendre toutes les finesses du discours de Charles. C'est en tout cas le message qu'il faisait passer à ceux qui se trouvaient là. À vrai dire, il était probablement en train de penser à autre chose. Mais qui s'en serait douté ? Il avait quatre-vingts ans et tous étaient là pour lui. Une cinquantaine de personnes, au bas mot, se pressaient sur cette terrasse. Pas tellement de vieux, curieusement; beaucoup d'enfants, des jeunes cousins tout de suite collés ensemble même s'ils se connaissaient à peine. Des fillettes se promenaient entre les tables d'un air un peu blasé ou conspirateur en se tenant par les épaules, elles parlaient tout bas pour ne pas empêcher les gens d'écouter Charles, qui faisait rire tout le monde et remplissait son office comme chaque fois. J'avais l'impression d'être la seule que les discours de Charles n'avaient jamais fait rire.
La famille s'était déplacée en nombre, pas mal d'amis étaient venus aussi, je les connaissais presque tous. Et puis il y avait, un peu en retrait, un petit groupe d'hommes, quatre ou cinq, que je n'avais jamais vus. Accompagnés d'une femme. La soixantaine, peut-être un peu plus. Ils étaient isolés du reste du monde, qu'ils ne semblaient pas connaître. J'aurais dû aller vers eux, me présenter, les mettre à l'aise, mais je n'osais pas. Sans doute s'agissait-il des invités de dernière minute dont mon père m'avait parlé. Je préférais les éviter.

J'étais assise à quelques mètres de lui et je l'observais. Il se mettait doucement à ressembler à un vieillard, un vrai, un de ces types à qui on n'oserait bientôt plus adresser la parole de peur qu'ils n'entendent rien, et qu'on finirait par ne plus oser toucher de crainte qu'ils ne s'effondrent sans le moindre avertissement. Mais c'était loin d'être le cas, je le savais. Sa solidité d'avant flottait encore dans l'air, tout autour de lui ; l'avoir connu dans des jours meilleurs me prémunissait contre cette image décrépite. Même si les autres ne le voyaient peut-être pas comme ça.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia