Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le plus beau de tous les pays

Couverture du livre Le plus beau de tous les pays

Auteur : Grace Mcclean

Traducteur : Aline Azoulay

Date de saisie : 24/08/2013

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : NIL, Paris, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782841115686

GENCOD : 9782841115686

Sorti le : 22/08/2013

Nous suivons l'histoire de Judith, 11 ans, qui vit seule avec son père depuis la mort de sa mère à sa naissance. Les deux sont membres d'une congrégation religieuse, les Frères, persuadés que la fin du monde est proche et qu'il faut prévenir les "non-croyants".
Souffre-douleur à l'école, elle réussi un jour à faire neiger grâce au monde miniature qu'elle a créé dans sa chambre. S'ensuit une série de "miracles" qui n'auront pas l'effet escompté.
Une héroïne donc très seule qui ressent l'absence de sa mère, sujet tabou dans une maison pourtant remplie de souvenirs.
L'auteur réussit tout en finesse à nous transporter dans les pensées de cette jeune fille et à nous toucher. Car ce livre, c'est certain, ne peut laisser indifférent : tour à tour il nous fait ressentir de la peur, de la tristesse mais aussi de l'attendrissement et de la joie. Ce qui pour moi est la preuve que l'auteur a réussit son pari.


  • Les présentations des éditeurs : 02/07/2013

«Mon nom est Judith McPherson. J'ai dix ans. Lundi, il s'est produit un miracle.»

Judith grandit auprès de son père dans une ville dominée par des usines, à l'ombre des montagnes, dans un pavillon silencieux plein de reliques et de souvenirs d'une mère qu'elle n'a pas connue. Les McPherson appartiennent à une communauté, les Frères, qui vivent sous l'autorité de la sainte Bible et font du porte-à-porte chaque dimanche pour avertir de l'imminence de l'Apocalypse.
Victime de brimades à l'école, Judith trouve du réconfort dans la création d'un monde en miniature avec ses cimes de papier mâché, ses rivières en film alimentaire et ses champs de velours côtelé marron. Elle l'appelle «Le Plus Beau de tous les Pays». Un soir, Judith a une idée. Peut-être que si elle fait tomber la neige dans le Plus Beau de tous les Pays, il n'y aura pas classe le lundi. Lorsqu'elle ouvre les rideaux de sa chambre le lendemain, le monde par-delà sa fenêtre est devenu blanc. Un miracle, enfin, mais aussi beaucoup d'ennuis en perspective...
À travers le regard d'une petite fille élevée dans le dogme religieux et l'angoisse d'Armageddon, Grace McCleen s'interroge sur le Bien et le Mal, la foi et le doute. Dans ce premier roman, elle réussit avec grâce à mêler le frisson du suspense à la poésie de l'enfance.

«Un petit miracle à lui tout seul.»
Daily Mail

«Écrit avec autant de coeur que de force.»
Sunday Times

«Un livre extraordinaire et étrangement obsédant.»
The Financial Times

Née au pays de Galles en 1980, Grace McCleen a grandi au sein d'une famille de chrétiens fondamentalistes où le contact avec le monde extérieur était rare. Avec ce premier roman, lauréat du prix Desmond-Elliott, elle a été sélectionnée par le Sunday Times comme l'un des quatre auteurs les plus prometteurs de 2012.


  • Les courts extraits de livres : 02/07/2013

La chambre vide

Au commencement était une chambre vide, un peu d'espace, un peu de lumière, un peu de temps.
J'ai dit : «Je vais créer les champs», et je les ai créés avec des sets de table, de la moquette, du velours côtelé marron et de la feutrine. Puis, j'ai créé des rivières à l'aide de papier crépon, de film plastique et de papier d'aluminium, et des montagnes avec du papier mâché et de l'écorce d'arbre. Alors j'ai regardé les champs, et j'ai regardé les rivières, et j'ai regardé les montagnes, et j'ai vu que cela était bon.
J'ai dit : «Un peu de lumière maintenant», et j'ai fabriqué un soleil avec une cage en fer, suspendue au plafond, à laquelle j'ai accroché des perles qui pendaient en dessous, j'ai réalisé une lune d'argent et des étoiles étincelantes de lumière ; et, au bord du monde, j'ai créé une mer grâce à un miroir qui reflétait le ciel, les bateaux, les oiseaux et la terre (aux endroits où il la rencontrait). Alors j'ai regardé le soleil, et j'ai regardé la lune, et j'ai regardé la mer, et j'ai vu que cela était bon.
J'ai dit : «Et pourquoi pas des habitations ?» Alors j'en ai bâti une à partir d'une boule d'herbe sèche, une autre à partir d'une souche d'arbre creuse, et encore une à partir d'un baril de caramels vide auquel j'ai accroché une voile avec du fil de pêche ; dans un coin, j'ai installé une couverture, j'ai posé un gobelet et du dentifrice dessus et une cuisinière ; j'ai perché une mouette au sommet du mât (qui n'était autre qu'un manche à balai) et je l'ai mis à la mer (qui n'était autre que le miroir).
J'ai créé des maisons à l'aide de boîtes de gressins à tremper dans du Nutella : le compartiment réservé à la pâte à tartiner servait de salle de bains et celui des gressins de salon. J'ai fabriqué des maisons avec une boîte d'allumettes, un nid d'oiseau, une cosse de petit pois et un coquillage. Puis, j'ai regardé les maisons et j'ai vu qu'elles étaient bonnes.
J'ai dit : «Maintenant, il nous faut des animaux», et j'ai créé des oiseaux de papier, des lapins de laine et des chats et des chiens de feutrine. J'ai créé des ours touffus, des léopards rayés, et des dragons à écailles cracheurs de feu. J'ai créé un poisson chatoyant, des crabes avec des coquillages et des oiseaux perchés sur de fins fils de fer tendus.
Et finalement, j'ai dit : «Il nous faut des gens», et j'ai modelé des visages et des mains, des lèvres, des dents et des langues. Je les ai habillés, emperruqués, et j'ai soufflé dans leurs poumons.
Puis, j'ai regardé les gens et j'ai regardé les animaux et j'ai regardé les champs. Et j'ai vu qu'ils étaient bons.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia