Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La confrérie des chasseurs de livres

Couverture du livre La confrérie des chasseurs de livres

Auteur : Raphaël Jerusalmy

Date de saisie : 13/05/2014

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782330022617

GENCOD : 9782330022617

Sorti le : 21/08/2013

Sauver la Parole : c'est la mission de François Villon dans ce roman historique passionnant. Le poète indomptable, brigand condamné à mort, est gracié par le roi Louis XI qui l'envoie en Terre sainte, à la rencontre des chasseurs de livres de la Jérusalem d'en bas. L'idée est de tenter une alliance contre la toute-puissance de Rome. Bon à savoir : l'auteur, Raphaël Jérusalmy, est né à Paris, dans une famille où l'on aime les vieux livres... Jérusalmy met en marche les forces de l'esprit contre le dogme et les armes, afin de faire triompher l'humanisme. Le romancier adore comme nous les histoires et nous entraîne dans un tourbillon d'aventures extraordinaires, où l'on découvre la confrérie des chasseurs de livre, constituée d'érudits, de mercenaires, de mécènes, d'agents secrets. Les manipulations sont nombreuses et complexes. La légende est imprévisible et malicieuse : on ne sait où elle nous mène, jusqu'au dénouement. Page après page, le lecteur est charmé. François Villon est le héros romanesque par excellence. Jerusalmy aime Villon et le trouve tout à la fois téméraire, attachant, tragique, mais aussi farceur, gredin, mystérieux. Le récit puise dans des genres différents : on y découvre un écrit subversif, un traité de bibliophilie, un roman d'espionnage, un essai de psychologie, et quelques poésies.
Sauver la parole, c'est sauver nos âmes : le souffle du conteur Jerusalmy nous mène à l'essentiel, sous le signe intense de la générosité et de l'amour des livres.


François Villon, poète de la fin du Moyen-Age, est ici le héros. Il est recruté par le roi Louis XI et le cardinal de Paris pour entrer en contact avec une obscure confrérie qui a pour but de récupérer tous les écrits possibles et imaginables et de les divulguer au plus grand nombre. Leur objectif est de déséquilibrer le pouvoir pontifical et ainsi, pour le roi d'asseoir son propre pouvoir et pour la confrérie d'assurer la survie du peuple Juif.
L'auteur qui mêle personnages fictifs et réels, nous transporte en Terre Sainte et nous fait ressentir les doutes et les questions du héros.
Les manipulations sont complexes et l'histoire imprévisible : on ne sait où elle nous mène jusqu'au dénouement.


  • Les présentations des éditeurs : 31/08/2013

Le roman de Raphaël Jerusalmy commence là où calent les livres d'histoire. François Villon, premier poète des temps modernes et brigand notoire, croupit dans les geôles de Louis XI en attendant son exécution. Quand il reçoit la visite d'un émissaire du roi, il est loin d'en espérer plus qu'un dernier repas. Rebelle, méfiant, il passe pourtant un marché avec l'évêque de Paris et accepte une mission secrète qui consiste d'abord à convaincre un libraire et imprimeur de Mayence de venir s'installer à Paris pour mieux combattre la censure et faciliter la circulation des idées progressistes réprouvées par Rome. Un premier pas sur un chemin escarpé qui mènera notre poète, flanqué de son fidèle acolyte coquillard maître Colin, jusqu'aux entrailles les plus fantasmatiques de la Jérusalem d'en bas, dans un vaste jeu d'alliances, de complots et de contre-complots qui met en marche les forces de l'esprit contre la toute-puissance des dogmes et des armes, pour faire triompher l'humanisme et la liberté.
Palpitant comme un roman d'aventures, vif et malicieux comme une farce faite à l'histoire des idées, regorgeant de trouvailles et de rebondissements, La Confrérie des chasseurs de livres cumule le charme et l'énergie de Fanfan la Tulipe, l'engagement et la dérision de Don Quichotte et le sens du suspense d'un Umberto Eco.

Diplômé de I'ENS et de la Sorbonne, Raphaël Jerusalmy a fait carrière au sein des services de renseignements militaires israéliens avant de mener des actions humanitaires puis de devenir marchand de livres anciens à Tel-Aviv. Après Sauver Mozart (Actes Sud, 2012), La Confrérie des chasseurs de livres est son deuxième roman.



  • La revue de presse Jean-Claude Lebrun - L'Humanité du 14 novembre 2013

Le roman est lancé. Un captivant périple dans un univers travaillé par les prodromes 
de la Renaissance. Jusqu'en Terre sainte, à Jérusalem. L'ancien et le nouveau, les dogmes et l'esprit de liberté ici s'entremêlent et s'affrontent, portés par des ordres religieux et des laïcs, des sectes et une confrérie juive. Le romancier se tient à la table de mixage, croisant le roman d'aventures avec un roman intellectuel et spirituel, un roman policier et un roman d'espionnage. Non pas une reconstruction historique mais une représentation de l'aube de la Renaissance à la lumière de la modernité. Tout simplement remarquable.


  • La revue de presse Alexandre Fillon - Lire, septembre 2013

La Confrérie des chasseurs de livres, par Raphaël Jerusalmy : les tribulations du poète français François Villon, mandaté par le roi de France auprès d'un imprimeur allemand. Un voyage épique commence alors pour le plus grand plaisir des amateurs d'aventures érudites...
Un fort roman d'aventures emballant, plein d'énergie, de malice, d'insolence et d'érudition, qui s'ouvre lorsque "François", vêtu de haillons, croupit au cachot...
Raphaël Jerusalmy dit qu'il ne lui a pas été difficile de s'identifier aux Coquillards auxquels appartenait Villon, après avoir lui-même passé quinze années dans les services de renseignement de Tsahal. Colonel, il y a été l'un des deux agents de l'armée en contact avec tous les Arabes de la région. Après avoir pris sa retraite de l'armée, il a mené des actions à caractère humanitaire et éducatif. Aujourd'hui, il vit à Tel-Aviv où il est un marchand de livres anciens ayant développé un tropisme affirmé pour les éditions rares illustrées par les surréalistes. Et surtout un romancier, à la large palette, qui prend à chaque fois un malin plaisir à essayer de faire basculer le cours de l'Histoire.


  • Les courts extraits de livres : 30/08/2013

La face rougeaude du gardien surgit dans la lucarne. Ses yeux se plissent pour scruter l'obscurité. Le tintement de ses clefs résonne à travers le soupirail. François retient son souffle. La porte s'ouvre brutalement sur la lumière aveuglante d'un flambeau. François se recroqueville aussitôt contre la paroi suintante mais le geôlier demeure planté sur le seuil, le dos voûté, son fouet pendant mollement à la ceinture. Deux laquais en livrée pénètrent dans le cachot et y déposent une petite table aux pieds torsadés. Pendant que l'un d'eux se met à balayer la paille et les excréments d'un air dégoûté, l'autre apporte deux chaises capitonnées et une grande nappe brodée. Ses gestes sont précieux. Il dispose ensuite deux bougeoirs de cuivre, une carafe de cristal et une cruche en grès au centre d'un savant arrangement de couverts en argent, de corbeilles à biscuits et à fruits, d'assiettes et plats en faïence. Aucun des deux valets ne daigne adresser un regard au détenu qui suit leur manège avec effarement. Leur travail achevé, ils se retirent sans piper mot. Le silence de la nuit enveloppe la prison. Même les rats, terrés dans les fissures de la muraille, se tiennent cois.
Une silhouette drapée d une aube de lin blanc illumine soudain l'embrasure de la porte. D'une main, elle tient un chapelet en buis. De l'autre, une lanterne dont les rayons éclairent une croix écarlate cousue à hauteur de poitrine.
- Guillaume Chartier, évêque de Paris, dit le visiteur tout en ordonnant au garde de libérer François de ses chaînes.
L'ecclésiastique s'assied et verse à boire. Ne paraissant nullement rebuté par la puanteur et la crasse, il prie civilement son invité de se joindre à lui. François se lève avec peine. Il tire sa chemise vers le bas pour dissimuler ses plaies, se coiffe maladroitement, redresse les épaules, parvient même à afficher un léger sourire. L'évêque lui tend une cuisse de dinde confite. François saisit le morceau de volaille et le déchiquette à pleines dents, le rongeant jusqu'à l'os, pendant que Guillaume Chartier lui expose le but de sa visite.
Le prélat articule doucement chaque mot avec le calme imperturbable propre aux hommes d'Église. Sa voix suave flotte comme un doux encens dans l'air rance de la pièce. François a bien du mal à écouter les paroles du prêtre. Les vapeurs du vin lui titillent les narines. Entre pleines bouchées de viande et avides lampées de bourgogne, il ne saisit que des bribes éparses. Il devrait pourtant se montrer plus attentif puisque Chartier, après avoir insisté sur sa qualité d'envoyé du roi, évoque le moyen d'échapper à la potence.
Lançant le bras vers une côtelette de marcassin, François renverse une pleine saucière de jus de truffe. Tout en ricanant bêtement de sa propre gaucherie, il observe le dignitaire du coin de l'oeil. Il serait facile de lui enfoncer une fourchette en plein coeur.


  • L’amour des livres, avec Bonnelecture.fr : 30/08/2013

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
C'est parce que notre salut réside dans l'écoute de la voix de l'autre que chaque livre lu est un pas en avant de l'humain et, par là, un pas de plus vers la compréhension de son propre mystère.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia