Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Faber : le destructeur

Couverture du livre Faber : le destructeur

Auteur : Tristan Garcia

Date de saisie : 13/05/2014

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Blanche

Prix : 21.50 €

ISBN : 978-2-07-014153-1

GENCOD : 9782070141531

Sorti le : 22/08/2013

Tristan Garcia, 32 ans, nous offre un roman virtuose baptisé «Faber. Le destructeur». Quel sens donner à sa vie ? Et comment intégrer l'inévitable ombre de la vie ? La rivière qui coule au milieu de la ville imaginaire s'appelle d'ailleurs l'Hombre : on trouve dans ce nom l'homme (hombre en espagnol) et sa partie sombre (l'ombre). Faber et ses deux amis aiment se retrouver au bord du cours d'eau. Tout est annoncé. Une génération a-t-elle coulé dans ses idéaux ? Pourquoi Faber, enfant de l'assistance publique, brillant, flamboyant, tourmenté, va-t-il s'éloigner ensuite de Maddie et Fabrice, pour vivre coupé du monde dans une ferme délabrée des Pyrénées ? L'auteur lance plusieurs pistes pour expliquer la dégringolade de Faber. Il fait même appel au mystère de la création littérature pour tenter de mieux comprendre les racines de ce drame à rebondissements. Il se joue des références, des sonorités, des mises en abyme... Grâce à l'enchevêtrement des points de vue et des époques, Tristan Garcia crée une sensation de vérité crédible, tout en évitant l'écueil de la thèse abstraite sur une génération. Ce roman magistral s'ouvre sur une citation de Louis-Ferdinand Céline : «Quel est le genre d'homme que vous aimez le plus ? Le constructeur. Et que vous détestez le plus ? Le destructeur». Tristan Garcia, docteur en philosophie, explore en profondeur la destinée complexe de Faber, le destructeur. Faber, l'ange déchu, nous trouble, car bien sûr il est en nous.


Dans une ville moyenne, peuplée d'une classe moyenne à l'intelligence moyenne, Medhi Faber rayonne. Depuis le CP il est l'électron libre, celui que l'on écoute, que l'on cherche quand l'horizon est un peu trop vide. Il manigance, il dirige mais s'isole et se perd chaque jours un peu plus dans le feu qu'il dégage. Deux amis, Madeleine et Basile, s'accrochent pourtant, tout fascinés qu'ils sont par l'intelligence et le charisme de cette idole qu'ils se fabriqueront peu à peu jusqu'à l'écoeurement.
Quand ils décideront quelques années après : à l'heure des choix, de sortir Faber de la communauté qu'il a tenté de bâtir et dont il est l'unique rescapé, ils retrouveront un homme couvert de crasse mais pas de honte, assez libéré même des frustrations qui les tenaillent, eux, depuis l'enfance. Faber bousculera à nouveau leurs rêves, gentiment pliés comme du linge de maison dans un placard en formica.
Le temps aura fait son oeuvre et la haine est pernicieuse. Mais l'auteur ne laissera à personne d'autre le soin de s'occuper du sort de son personnage.
Bien plus que le roman d'une génération, ce texte admirablement construit et réfléchi, éclaire en toute simplicité la facilité qu'ont les hommes et la société à générer des démons (concept cher à l'auteur). Faber en est un, mais peut-on vraiment lui en vouloir ?


Pourquoi Faber, enfant de l'assistance publique au génie tourmenté et au tempérament de feu s'est il éloigné de ses deux meilleurs amis, Maddie et Fabrice, pour vivre coupé du monde dans une ferme délabrée des Pyrénées ? Tristan Garcia remonte le fil de cette amitié passionnée et nous plonge dans l'enfance et l'adolescence de nos trois personnages dans une petite ville de province. Roman sur les secrets de famille, sur les affres de l'adolescence et ses amitiés exclusives, Faber se lit aussi comme un grand portrait de la génération des années 80.


Comment un jeune mentor entouré d'amis, béni des muses et plein d'avenir a-t-il pu sombrer dans la précarité bien après ses inoubliables années lycée. La grande maturité de ce jeune romancier perce dès les premières lignes de cet ouvrage. Il révèle une vision globale de sa génération, saturée de confort et tiraillée entre le besoin d'intégration sociale et la quête de sens.


  • Les présentations des éditeurs : 14/05/2014

Dans une petite ville imaginaire de province, Faber, intelligence tourmentée par le refus de toute limite, ange déchu, incarne de façon troublante les rêves perdus d'une génération qui a eu vingt ans dans les années 2000, tentée en temps de crise par le démon de la radicalité.
«Nous étions des enfants de la classe moyenne d'un pays moyen d'Occident, deux générations après une guerre gagnée, une génération après une révolution ratée. Nous n'étions ni pauvres ni riches, nous ne regrettions pas l'aristocratie, nous ne rêvions d'aucune utopie et la démocratie nous était devenue égale. Nous avions été éduqués et formés par les livres, les films, les chansons - par la promesse de devenir des individus. Je crois que nous étions en droit d'attendre une vie différente. Mais pour gagner de quoi vivre comme tout le monde, une fois adultes, nous avons compris qu'il ne serait jamais question que de prendre la file et de travailler.»

Philosophe et romancier né en 1981, Tristan Garcia a reçu le prix de Flore pour son premier roman, La meilleure part des hommes (2008). Son dernier roman, Les cordelettes de Browser, a paru en 2012 aux Éditions Denoël.



  • La revue de presse Christine Ferniot - Télérama du 2 octobre 2013

Ces nouvelles Illusions perdues sont percutantes lorsqu'elles recomposent l'itinéraire d'un petit groupe de rêveurs ordinaires...
Faber le destructeur n'est pas un roman générationnel. Plutôt l'histoire d'une idole tombée de son piédestal. Un garçon comme on en a croisé, qu'on a admiré tel un dieu de la jeunesse ou le symbole d'une promesse que ni lui ni personne n'a su tenir.


  • La revue de presse Muriel Steinmetz - L'Humanité du 12 septembre 2013

Dans Faber. Le destructeur, Tristan Garcia retrace l'épopée d'une génération à travers la figure d'un intellectuel en mal d'action qui ne peut se retrouver dans une époque molle...
Tristan Garcia (trente-deux ans), docteur en philosophie, prix de Flore pour la Meilleure Part des hommes (Gallimard, 2008), évite l'écueil de la thèse abstraite sur une génération. Grâce à l'enchevêtrement des points de vue et des époques, il crée une sensation de vérité crédible.


  • La revue de presse François Busnel - L'Express, septembre 2013

Tristan Garcia ne signe pas seulement, avec Faber, un récit générationnel sur les trentenaires de la classe moyenne d'un pays moyen d'Occident. Loin de là. Réflexion sur le désir d'exister, sur le mécanisme de l'imposture, sur la fascination et son revers (l'inévitable déception), sur la création littéraire, Faber est un roman magistral. D'une redoutable efficacité. Qu'il faut lire de toute urgence si l'on veut comprendre ce qui se passe dans ce pays.


  • La revue de presse David Caviglioli - Le Nouvel Observateur du 29 août 2013

Tristan Garcia poursuit un projet entamé avec l'excellent «Mémoires de la jungle», injustement démoli par la critique : réconcilier la littérature et le romanesque.


  • La revue de presse Marie-Laure Delorme - Le Journal du Dimanche du 18 août 2013

L'auteur de La Meilleure Part des hommes revient à 32 ans avec un roman virtuose sur une génération coulée dans les idéaux...
La virtuosité est totale. L'auteur de La Meilleure Part des hommes (Gallimard, 2008) joue et se joue des références, des sonorités, des mises en abyme...
Le normalien et agrégé Tristan Garcia est né en 1981 à Toulouse. Il raconte une génération ordinaire et chosifiée. La sienne. Elle n'a pas voulu du passé, n'a pas su construire l'avenir. "Un peu de la tombe dans notre berceau." Elle se reposera d'une vie non vécue dans un fauteuil.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia