Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Silo

Couverture du livre Silo

Auteur : Hugh Howey

Traducteur : Yoann Gentric | Laure Manceau

Date de saisie : 10/01/2014

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Exofictions

Prix : 23.00 €

ISBN : 9782330024307

GENCOD : 9782330024307

Sorti le : 02/10/2013

Sorti fin 2013, ne manquez pas Silo : un roman postapocalyptique que vous ne pourrez pas lâcher...
Au fond d'un silo souterrain gigantesque survit une communauté d'hommes et de femmes. Leur vie est rythmée selon des règles strictes, et seuls quelques capteurs vidéo envoient une image poussiéreuse du monde extérieur, sale, désert et hostile.
Mais depuis combien de temps ce monde a cessé d'accueillir les êtres vivants ?
Et cette vision est-elle vraiment ce qu'elle semble, ou bien cache-t-elle derrière les collines des contrées oubliées ?
Une chose est sûre, pour ceux qui se risqueraient à espérer d'un monde en dehors du silo, seule la mort les attend...


Dans un futur qu'on devine apocalyptique, une communauté d'hommes et de femmes vit dans un silo, sous terre. Dehors, c'est la mort assurée, la terre et son atmosphère sont devenues hostiles. Dedans, c'est une société parfaitement organisée, totalitaire sans en avoir l'air. La seule vision de l'extérieur qu'ont les habitants du silo leur est donnée par des écrans de contrôle reliés à des caméras. Mais ces caméras reflètent-elles vraiment la réalité ? Pourquoi sont-ils là, et depuis quand ? Quand quelques-uns commencent à se poser les vraies questions, tout l'équilibre de cette petite société est en péril et un engrenage sans retour se met en marche...
"Silo" est un roman absolument passionnant, au suspense redoutable. Une histoire originale et habilement orchestrée.
Bref, un formidable roman, 1er volet d'une trilogie, à découvrir absolument !


Imaginez que la vie sur terre n'est plus possible car l'atmosphère est devenue irrespirable... Les hommes sont obligés de vivre sous terre dans un silo géant, enfoncé sur plusieurs kilomètres dans le sous-sol.
Les survivants peuvent voir la surface de la terre dévastée à travers des caméras installées sur la partie supérieure du silo.
Et quand certains individus émettent l'idée de sortir, veulent inciter les gens à s'interroger sur leur vie dans le silo, ils sont envoyés au "nettoyage" : le condamné doit sortir du silo, voué à une mort certaine... Pourtant, chaque condamné a toujours effectué la tâche de nettoyer les écrans des caméras qui s'encrassent au fil des ans.
Mais un beau jour, la belle mécanique se grippe. Tout commence par le shérif Holston, qui s'interroge sur ce qui a incité sa femme à demander volontairement à partir au nettoyage... Il semblerait qu'elle ait découvert un secret bien gardé dans les mémoires d'un ordinateur...
SILO est un "page turner" diablement efficace, dont le récit tient le lecteur en haleine du début jusqu'à la fin.
Une fin qui vous expliquera ce qu'il y a vraiment en dehors du silo... ou pas.


Après une catastrophe, que l'on imagine nucléaire, de nombreux survivants ont trouvé refuge dans un énorme silo enterré. Le lecteur va s'attacher aux pas de certains d'entre eux : le shérif Holston, le maire Jahns, Juliette... Les fans de romans post-apocalyptiques se délecteront bien sûr de ce roman palpitant qui interpelle. Mais d'autres y trouveront aussi leur compte : les amateurs de polars, de Walking Dead, de séries télévisées... Laissez-vous tenter !


Guillaume Dumora recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com


  • Les présentations des éditeurs : 07/10/2013

LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, une communauté d'hommes et de femmes a organisé sa survie dans un silo souterrain géant. Du monde extérieur, devenu hostile, personne ne sait rien, sinon que l'atmosphère y est désormais irrespirable. Les images de mauvaise qualité relayées par d'antiques caméras, montrant un paysage de ruines et de dévastation balayé de vents violents et de noirs nuages, ne semblent laisser aucune place à l'illusion. Pourtant, certains continuent d'espérer. Ces individus, dont l'optimisme pourrait s'avérer contagieux, représentent un danger potentiel. Leur punition est simple. Ils se voient accorder cela même à quoi ils aspirent : sortir.
Dans une nouvelle qu'il met en ligne en 2011, Hugh Howey décrit une société où l'on ne percevrait plus le monde extérieur que par le biais d'un écran. Peu après, devant le nombre de messages de lecteurs lui réclamant une suite, il imagine quatre nouveaux épisodes - donnant naissance à Silo, devenu depuis un best-seller international.
Conjuguant un art consommé du récit et un infaillible sens du suspense, Hugh Howey a peut-être offert à la science-fiction son dernier classique en date.

Hugh Howey a été capitaine de yacht pendant huit ans avant de jeter l'ancre et d'embarquer pour des aventures littéraires. Autopublié aux États-Unis, véritable phénomène d'édition, Silo est son premier roman et le volet inaugural d'une trilogie à paraître aux éditions Actes Sud. Hugh Howey vit à Jupiter, en Floride.



  • La revue de presse - Libération du 21 novembre 2013

Huis-presque-clos dans un silo souterrain géant. A des centaines d'années d'ici, dans «le monde mort que des peuples anciens avaient laissé»...
«Ces cauchemars constituaient un legs d'un autre temps», semblant dire : «Nous n'étions pas censés vivre de cette façon.» SF postapocalyptique, façon Big Brother inversé, ce livre efficace inaugure la collection «Exofictions».


  • La revue de presse Hubert Artus - Lire, octobre 2013

Des chapitres très courts font avancer l'action, corsent le suspense et l'intrigue, tout en parvenant à préserver le mystère sur le monde d'avant -ce qu'il était, ce qu'il est devenu. Silo est un projet littéraire à l'image de l'habitacle qu'il décrit : simple, mais grouillant et hors norme...
La grande qualité de ce premier tome est d'ailleurs de reléguer assez loin la question du genre : c'est tantôt un polar, tantôt un western, tantôt une contre-utopie sociale, tantôt un appel à l'insurrection. Au final, une fiction futuriste abordable par tous les publics adultes. Qui guetteront donc le tome 2, annoncé pour l'hiver. Une révélation.


  • Les courts extraits de livres : 07/10/2013

Les enfants jouaient pendant qu'Holston montait vers sa mort ; il les entendait crier comme seuls crient les enfants heureux. Alors que leurs courses folles tonnaient au-dessus de lui, Holston prenait son temps, et chacun de ses pas se faisait pesant, méthodique, tandis qu'il tournait et tournait dans le colimaçon, ses vieilles bottes sonnant contre les marches.
Les marches, comme les bottes de son père, présentaient des signes d'usure. La peinture n'y tenait que par maigres écailles, surtout dans les coins et sur l'envers, où elle était hors d'atteinte. Le va-et-vient ailleurs dans l'escalier faisait frémir de petits nuages de poussière. Holston sentait les vibrations dans la rampe luisante, polie jusqu'au métal. Ça l'avait toujours ébahi : comment des siècles de paumes nues et de semelles traînantes pouvaient éroder l'acier massif Une molécule après l'autre, supposait-il. Peut-être que chaque vie en effaçait une couche pendant que le silo, lui, effaçait cette vie.
Foulée par des générations, chaque marche était légèrement incurvée, son rebord émoussé comme une lèvre boudeuse. Au milieu, il ne restait presque aucune trace de ces petits losanges dont la surface tirait jadis son adhérence. L'absence s'en déduisait seulement du motif visible de chaque côté, où de petites bosses pyramidales, aux arêtes vives et écaillées de peinture, se découpaient sur l'acier.
Holston levait sa vieille botte vers une vieille marche, appuyait sur sa jambe et recommençait. Il se perdait dans la contemplation de ce que les années sans nombre avaient fait, cette ablation des molécules et des vies, ces couches et ces couches réduites à l'état de fine poussière. Et il se dit, une fois de plus, que ni les vies ni les escaliers n'étaient faits pour ce genre d'existence. L'espace resserré de cette longue spirale, qui se déroulait dans le silo enterré comme une paille dans un verre, n'avait pas été conçu pour pareil traitement. Comme tant de choses dans leur gîte cylindrique, il semblait obéir à d'autres fins, répondre à des fonctions depuis longtemps oubliées. Ce qui servait aujourd'hui de voie de communication à des milliers de personnes, dont les montées et descentes quotidiennes se répétaient par cycles, Holston le trouvait plus propre à servir en cas d'urgence et à quelques dizaines de personnes seulement.
Il franchit un palier supplémentaire - un camembert de dortoirs. Alors qu'il gravissait les quelques étages qui restaient, pour sa toute dernière ascension, les bruits de joies enfantines se mirent à pleuvoir plus fort au-dessus de lui. C'était le rire de la jeunesse, d'êtres qui ne s'interrogeaient pas encore sur l'endroit où ils grandissaient, ne sentaient pas encore la terre presser de tous côtés, ne se sentaient pas le moins du monde enterrés, mais en vie. En vie et inusés, ils faisaient ruisseler leurs trilles heureux dans la cage d'escalier, des trilles qui s'accordaient mal aux actions d'Holston, à sa décision, à sa détermination à sortir.
Alors qu'il approchait du dernier étage, une voix juvénile résonna un ton au-dessus des autres, et il se rappela son enfance dans le silo - toutes ses heures d'école et de jeux. À l'époque, l'étouffant cylindre de béton, sa succession d'étages d'appartements, d'ateliers, de jardins hydroponiques et de salles d'épuration aux mille tuyaux enchevêtrés, lui paraissait un univers immense, une vaste étendue qu'il ne pourrait jamais explorer en entier, un labyrinthe dans lequel lui et ses amis risquaient de se perdre à jamais.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia