Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dans la rue j'entends les sirènes

Couverture du livre Dans la rue j'entends les sirènes

Auteur : Adrian McKinty

Traducteur : Éric Moreau

Date de saisie : 24/06/2015

Genre : Policiers

Editeur : Stock, Paris, France

Collection : La cosmopolite. La cosmopolite noire

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782234073098

GENCOD : 9782234073098

Sorti le : 23/10/2013

  • Les présentations des éditeurs : 25/10/2013

Sean Duffy sait que le crime parfait n'existe pas. Toutefois, un torse à l'abandon dans une valise n'est pas loin de l'évoquer. Il suffît souvent d'un indice infime pour faire basculer une enquête... Un tatouage.
Sean Duffy, remis de l'attentat qu'il a essuyé dans sa dernière affaire, n'a plus qu'à suivre le fil rouge, la trace de sang - si ténue soit-elle - qui lie toujours un corps à son meurtrier. Des rues sous haute tension de Belfast à la lande irlandaise, Duffy ne laisse aucune piste au hasard et ne se départit jamais de son sens de l'humour, même dans les moments de plus grand doute...

Adrian McKinty est né à Carrickfergus, Irlande du Nord. Après avoir étudié la philosophie à l'université d'Oxford, il a émigré aux États-Unis puis en Australie. Dans la rue j'entends les sirènes est le deuxième opus d'une trilogie consacrée à Sean Duffy.

«Pluie, nuages bas, bières et briques de lait explosées sur le pare-brise composent ce polar très efficace.»
François Reynaud, librairie Les Cordeliers (sur le 1er tome, Une Terre si froide)

«Duffy est l'un des inspecteurs les plus intéressants, convaincants et sympathiques du moment... McKinty se bonifie de livre en livre.»
The Times

«Ne manquez sous aucun prétexte le nouveau polar de McKinty. On devient accro à Duffy autant qu'il l'est à la vodka Gimlet.»
Belfast News Letter



  • La revue de presse Christine Ferniot - Télérama du 24 juin 2015

Adrian McKinty ne se contente pas de développer une bonne intrigue, il nous plonge dans un pays où la violence est devenue routinière sans jamais être banale. Grave et cyni­que, drôle et tragique, ce roman noir est plus profond qu'il n'en a l'air.


  • Les courts extraits de livres : 25/10/2013

Une ville nommée cruauté

L'usine désaffectée, c'est la bande-annonce d'un futur en proie à la décrépitude, où le monde entier présenterait le même aspect délabré. On y voit une époque où l'on n'aurait pas les moyens de réparer les profileuses de tôle ondulée, les moteurs à combustion ou les tubes à vide. Une planète abandonnée à la rouille, où l'on s'éclaire à la bougie. Une couche de fiente d'oiseaux tapisse les murs. Des ordures couvertes de moisissure s'amoncellent çà et là. D'étranges machines-outils parsèment le sol jonché d'une épaisseur de feuilles mortes, d'huile et de débris de verre qui évoque le sous-bois enténébré d'une forêt tropicale. Dans ma tête résonne une mélodie, un ostinato descendant en triples croches, pastiche de la deuxième étude de Chopin. Je ne parviens pas à l'identifier, mais il s'agit d'une pièce célèbre, et dès que les tirs auront cessé, la mémoire me reviendra.
Affolés par le coup de fusil, les oiseaux s'envolent ; nous courons nous mettre à couvert derrière une turbine à vapeur à demi démembrée, les yeux sur les pigeons bisets qui fuient le plafond à toutes ailes en projetant une fine averse de particules blanches d'amiante qui dégringole vers nous telle la neige d'un hiver nucléaire.
À la deuxième déflagration, une fenêtre vole en éclats vingt mètres à notre gauche. L'agent de sécurité a la détente aussi peu sûre que son jugement.
À l'abri derrière les épaisses pales d'inox de la turbine, nous observons les oiseaux qui descendent en tournoyant au-dessus de nous par cercles de plus en plus réduits. Un homme superstitieux aurait lu des signes de mauvais augure dans leur vol mélancolique, mais par chance, mon équipier, l'agent McCrabban, est d'une autre trempe.
- Tu vas arrêter de nous canarder, espèce de crétin ! Nous sommes de la police ! hurle-t-il avant même que j'aie recouvré mon souffle.
Une dissonance impressionnante s'installe lorsque le dernier écho de la détonation s'éteint, remplacé par un silence plus impressionnant encore.
Je relève mon col roulé noir sur ma bouche, car une pellicule d'amiante couvre mon blouson de cuir.
Les pigeons se posent.
Le vent fait grincer les poutrelles.
Une cloche tinte dans le lointain.
On se croirait dans une symphonie d'Arvo Pärt. Mais ce n'est pas le compositeur de la mélodie qui résonne toujours dans ma tête. C'est de qui, déjà ? Un Français.
Un troisième coup de fusil.
L'agent de sécurité a pris le temps de recharger, avec la ferme intention de continuer à s'amuser.
- Arrête de tirer ! ordonne de nouveau McCrabban.
- Dégagez d'ici ! répond une voix. J'en ai marre des racailles dans votre genre !


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia