Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le saut de Tibère

Couverture du livre Le saut de Tibère

Auteur : Gilda Piersanti

Date de saisie : 10/01/2014

Genre : Policiers

Editeur : le Passage, Paris, France

Collection : Ligne noire

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-84742-285-6

GENCOD : 9782847422856

Sorti le : 03/10/2013

Laurent Blanc recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com


  • Le courrier des auteurs : 04/01/2014

1) Qui êtes-vous ? !
Un écrivain du XXIe siècle.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Un cocktail du Parrain et d'Hannibal Lecter.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Même celles qui à la fin me supplient de les tuer ne le pensent pas vraiment ; elles veulent juste que la douleur cesse, elles ne sont pas conscientes que la douleur est encore de la vie."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Exit music by Radiohead.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
En tout cas, pas ce que l'écrivain partage avec sa lectrice dans Misery de Stephen King...


  • Les présentations des éditeurs : 10/01/2014

Sur l'île de Capri, le Saut de Tibère, vertigineux promontoire d'où l'empereur romain précipitait ses victimes, est le théâtre du mystérieux suicide d'un touriste suisse. Non loin de là, le corps d'une jeune fille a été retrouvé sous une cloche, momifié et transpercé par une sorte de flèche. Elle avait disparu onze ans plus tôt ; le dernier témoin à l'avoir vue vivante, le fils d'un chef de clan de la camorra locale, avait alors fui l'Italie pour échapper à la justice.
À Rome, l'inspectrice principale Mariella De Luca a quitté la brigade criminelle pour rejoindre une nouvelle cellule d'Europol chargée de coordonner les services de police à l'échelle européenne. La disparue de Capri attire son attention quand d'autres corps transpercés sont identifiés en Écosse, près d'Oxford, à Copenhague, à Amsterdam, à Rome... Sur les traces d'un serial killer qui opère impunément depuis onze ans dans toute l'Europe, Mariella resserre peu à peu son étau autour de Capri.
Mais se mettre en travers des affaires de la camorra peut s'avérer très dangereux. Surtout lorsque l'on réveille les passions enfouies d'une famille mafieuse qui, entre fidélité et trahison, se révèle digne de la tragédie antique.

Née en Italie, Gilda Piersanti vit et travaille à Paris, où elle écrit en français. Avec Rouge abattoir (adapté pour France 2 sous le titre Hiver rouge par Xavier Durringer), elle signe le premier volet de sa série policière Les Saisons meurtrières, centrée autour de la Questura de Rome et de sa jeune inspectrice principale, Mariella De Luca. Vert Palatino, Bleu catacombes (Prix SNCF du polar européen 2008 et Prix du polar méditerranéen 2008, adapté pour France 2 par Charlotte Brandström, diffusion prévue début 2014), Jaune Caravage, Vengeances romaines, Roma Enigma, Wonderland et Le Saut de Tibère sont les titres suivants de la série.



  • La revue de presse Delphine Peras et Eric Libiot - L'Express, octobre 2013

Elle est vraiment fortiche, cette Italienne installée à Paris depuis plus de vingt ans et qui écrit en français. Depuis Rouge abattoir (2003), Gilda Piersanti occupe une place de choix sur la scène du polar...
Gilda Piersanti revisite cette figure galvaudée du genre avec une vraie originalité, et rappelle dans la foulée les pratiques odieuses de la Camorra.


  • Les courts extraits de livres : 10/01/2014

Je m'appelle Lamberto Vacchini mais ce n'est pas mon vrai nom. J'habite à Zurich depuis onze ans mais je ne suis pas souvent chez moi. Je suis un sériai killer à motivation narcissique-sexuelle de type mixte car tout en étant très organisé dans l'accomplissement de mes actes, je me laisse parfois surprendre par des pulsions subites dans le choix de ma proie. Je suis toutefois sur la voie d'une amélioration constante. Je me contrôle de mieux en mieux depuis que j'ai appris le plaisir que peut générer la maîtrise de soi. Vous l'avez compris : je ne bride mes envies que pour mieux les servir. Leur explosion n'en est que chaque fois plus violente. D'un point de vue plus abstrait, mon activité se rapproche de celle de l'artiste : je suis moi aussi à la recherche d'une certaine perfection. Pour moi aussi la vie rêvée est plus réelle que la vie vécue; les deux se rejoignent quand je commets mes actes. Physiquement, je corresponds parfaitement au type du criminel narcissique-sexuel organisé - j'ai beaucoup lu en la matière. Plutôt bien fait de ma personne, grand et costaud, je plais aux filles. Rien dans mon apparence ne trahit celui qui règne en moi, seul mon regard parfois l'évoque. En général les filles l'interprètent comme une marque d'attention et elles en sont flattées. Elles comprennent trop tard leur méprise.
J'opère sans encombre depuis onze ans, si je ne prends en compte que les filles que j'ai eues à l'âge adulte. Je me demande si je dois ajouter à ma liste celle que j'ai failli tuer quand j'avais dix ans, mais je crois que ce ne serait pas correct. À cette époque-là de ma vie, je ne savais pas ce que je faisais, ce fut pour moi une révélation. C'était un rite de passage. Ma soeur a eu ses premières règles, moi j'ai eu ma première victime.
J'ai quitté l'Italie il y a onze ans pour échapper à la justice : je venais de commettre mon premier meurtre, le numéro un de ma collection. Celui qui a inauguré la série. Je n'ai jamais remis les pieds sur le sol italien avant aujourd'hui. Je n'y serais jamais revenu si, dans un sens, on ne m'y avait pas obligé. Je menais ma vie tranquillement en parcourant librement les capitales européennes, avant que cette flic ne s'intéresse à moi. C'était un défi à relever, je ne pouvais reculer. Je suis sorti de l'ombre pour aller la chercher. Mariella De Luca. Une fois que je l'aurai trouvée, je replongerai dans l'ombre avec elle.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia