Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La suite des chats et des ânes

Couverture du livre La suite des chats et des ânes

Auteur : Pascal Quignard

Date de saisie : 23/11/2013

Genre : Littérature, essais

Editeur : Presses Sorbonne nouvelle, Paris, France

Prix : 34.00 €

ISBN : 9782878546040

GENCOD : 9782878546040

Sorti le : 23/11/2013

  • Les présentations des éditeurs : 24/11/2013

«Régulièrement, Pascal Quignard me fait l'amitié de répondre à l'invitation de venir travailler avec les étudiants de Doctorat et Master». La Leçon que Pascal Quignard prononça en Sorbonne, le 15 janvier 2013, portait sur Les Solidarités mystérieuses, dernier roman en date que les éditions Gallimard avaient publié en octobre 2011.
L'extrême beauté des pages qu'on va lire relève de ce geste impossible qu'est la Leçon dans son désir de clarification. Geste prenant conscience que l'on ne peut faire la lumière sur les puissances obscures de l'écriture sans faire lever des ombres à nouveau et les contre-jours de l'écrivain affronté à ses propres mystères. Ce sont quinze versions dont la suite organise un dispositif fugué : I. Leçon donnée le 15 janvier 2013 à la Sorbonne sur la rédaction et la réception du roman Les Solidarités mystérieuses, II. Vies des Lumière, III. Chutes des Solidarités mystérieuses, IV. De cato, V. Sur la réticence, VI. Poème sur les chats, VII. Les ânes, VIII. Les Mémoires d'un âne, IX. Anne, X. Ailleurs, XI. De luce, XII. L'animal athée, XIII. Le silence des Kalapuya, XIV. Shillourokamba, XV. Les chats harets.

Pascal Quignard est écrivain.
Mireille Calle-Gruber est écrivain et Professeur à La Sorbonne Nouvelle - Paris 3.


  • Les courts extraits de livres : 24/11/2013

Pascal Quignard

Leçon sur la rédaction et la réception du roman Les Solidarités mystérieuses
donnée le 15 janvier 2013 à la Sorbonne

Je vais faire devant vous quelque chose de très prétentieux. Je le fais grâce à l'amitié de Mireille Calle-Gruber. Il en va de ce que je vais faire ici, devant vous, exactement comme de ce que j'ai pu faire, il y a quelques années, avec Irène Fenoglio, quand je lui ai procuré, en répondant à sa demande, tous les états d'un manuscrit que j'étais en train de composer et qui s'appelait Boutée. Bien sûr, maintenant, comme je le faisais auparavant, je brûle de nouveau dans la cheminée de Sens, ou je jette dans la poubelle de la petite maison de Paris, tous les manuscrits que j'ai écrits une fois que les livres ont été édités, imprimés et publiés.
Donc ce que je vais faire ce soir, je ne le recommencerai pas. Je vais vous exposer comment et pourquoi j'ai rédigé un roman, Les Solidarités mystérieuses. Là il ne s'agit plus de l'archive du texte. C'est de l'archive de toute la préconception du roman qu'il va être question. Ce livre rassemble tout ce qu'on jette, en même temps que le manuscrit, après que le livre a été édité, imprimé et publié. Les essais de titre, les tentatives de début, les recherches sur les noms des personnages, les enquêtes sur les noms des lieux, les documents et les cartes, la chronologie des différentes scènes, les idées de composition des parties puis des chapitres, la mise en intrigue des différentes séquences, le surgissement des différents narrateurs au cours des récits, le dessein d'ensemble, les chutes inévitables et les effacements systématiques que ce dessein produit, la façon dont le thème et le sujet se différencient progressivement, les fins qu'on recherche au détriment d'autres cibles possibles, les conclusions, les dénouements, les terminus vers lesquels on se dirige, les modèles qu'on subit. Bref je vais vous montrer les archives des intentions conscientes - de l'intentionnalité, diraient les philosophes - et non plus celles du signifiant - pour prendre le vocabulaire des linguistes. Habituellement, quand tout est fini, on se défait de toutes ces béquilles. On en a un peu honte. On ne les évoque même pas. Elles sont presque moins dignes que le texte autographe ou que le tapuscrit. On les soustrait à la vue avec !- pudeur. Pourquoi les exhiber aujourd'hui dans ce cas ? Pour deux raisons.
Premièrement parce que je n'aime pas qu'on oppose, dans ce que je fais, les romans et les essais. Comme s'il y avait d'une part une oeuvre ésotérique : Les Petits traités, Dernier royaume. Et comme si, d'autre part, tout ce qui ressortit à la fiction était de nature exotérique. À la vérité, pour écrire, je n'ai qu'une main. Les romans - composés d'images - sont aussi spéculatifs que les essais, composés d'arguments, de listes, de métaphores, d'étymologies, de citations, de sentences, de contes.
Deuxièmement parce que personne n'a vu ni le sujet ni le thème des Solidarités mystérieuses quand ce roman est paru en 2011. Nous sommes en 2013. Pas un critique. Pas un ami. Alors je vais le faire moi-même. Permettez-moi d'être lourd. Permettez-moi d'être long. J'ai l'autorisation de mon amie Mireille, qui est la générosité même. Je remercie Isabelle Saugier qui a colligé l'ensemble de la presse parue en France sur ce roman. Cela va me prendre au moins deux heures.
Le sujet de ce roman qui n'a pas été vu. C'est l'histoire d'une femme qui devient un chat.
Le thème qui n'a été qu'à peine pressenti. Ce roman est consacré à l'essence de la lumière à partir de l'invention de la photographie en couleurs par les deux frères Lumière, en 1877, sur la côte bretonne, à Dinard, dans la grotte de la Goule aux Fées.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia