Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Demain j'étais folle : un voyage en schizophrénie

Couverture du livre Demain j'étais folle : un voyage en schizophrénie

Auteur : Arnhild Lauveng

Préface : Christophe André

Traducteur : Alex Fouillet

Date de saisie : 12/02/2014

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Autrement, Paris, France

Collection : Essais

Prix : 17.00 €

ISBN : 9782746735606

GENCOD : 9782746735606

Sorti le : 14/01/2014

  • Les présentations des éditeurs : 04/02/2014

Les ombres s'épaississent, le trottoir est devenu trop haut, le Capitaine hurle de ne plus manger, de ne plus dormir et de s'infliger des coups... Il faudrait fuir, mais le couloir derrière la porte est jonché de crocodiles.

Aujourd'hui guérie de cette schizophrénie réputée inguérissable, Arnhild Lauveng est devenue psychologue, comme elle en rêvait depuis toujours. Avec la plus grande sobriété, elle raconte les premiers signes de la maladie, la terreur, les parents et les amis qui s'affolent, l'hospitalisation et la lente rémission.
Devenu un classique international, ce témoignage est à la fois sidérant et infiniment précieux. Il porte un formidable message d'espoir, et, comme le dit Christophe André, «traverser la nuit de la maladie aux côtés d'une personne qui s'en est sortie est exceptionnel».

Née le 13 janvier 1972, Arnhild Lauveng est une psychologue norvégienne. Conférencière active, elle a reçu de nombreux prix, parmi lesquels, en 2004, le prix «pour la promotion de la liberté d'expression en matière de santé mentale». Elle a écrit deux autobiographies dont celle-ci, publiée dans une dizaine de langues.

Le psychiatre, Christophe André enseigne à l'université Paris X et exerce à l'hôpital Sainte-Anne. Il est spécialisé dans la prise en charge des troubles anxieux et dépressifs et s'intéresse de près aux préventions des récidives. En préconisant l'usage de la méditation, il devient le chef de fil d'une thérapie comportementale novatrice.


  • Les courts extraits de livres : 04/02/2014

Introduction

Si j'écris ce livre, c'est parce que je suis une ancienne schizophrène. Ça a l'air aussi impossible qu'«ancien malade du sida» ou «ancien diabétique». Un ancien schizophrène, ça n'existe pour ainsi dire pas. C'est un rôle qu'on ne vous propose pas. Vous pouvez avoir été diagnostiqué schizophrène à tort. Vous pouvez aussi être un schizophrène dépourvu de symptômes, qui tient la maladie en échec grâce à des médicaments, ou vous pouvez être un schizophrène qui a appris à vivre avec ses symptômes, ou qui traverse ponctuellement une phase de rémission. Aucune de ces alternatives ne pose problème, mais elles ne sont pas vraies en ce qui me concerne. J'ai été schizophrène. Je sais comment c'était. Je sais à quoi le monde ressemblait alors, ce que j'en percevais, ce que je pensais, ce que je devais faire. J'ai aussi eu de «bonnes périodes». Je sais comment je les vivais. Et je sais comment les choses sont maintenant. C'est complètement différent. Maintenant, je suis guérie. Et ça aussi, ça doit être possible.
Ce n'est pas facile de dire avec précision combien de temps j'ai été malade, car il m'a fallu plusieurs années pour sombrer dans la maladie, et plusieurs pour m'en extraire. J'ai souffert pendant des années de pulsions suicidaires et de déformations sensorielles avant que quelqu'un ne se rende compte que j'étais en train de devenir schizophrène. Et j'avais recouvré une bonne part de santé, d'assurance et de capacités de réflexion bien avant que le «système» ne pense que je me rétablirais. La maladie et la bonne santé sont des processus et des degrés, et ne peuvent pas vraiment être datées. Mais j'ai commencé à aller mal dès mes quatorze ou quinze ans. J'en avais dix-sept quand j'ai été internée pour la première fois. Il s'en est suivi une succession d'entrées et de sorties, pour des périodes plus ou moins longues, pendant plusieurs années. Les séjours les plus courts ne duraient que quelques jours ou semaines en unité de soins intensifs, d'autres duraient des mois, et les plus longs atteignirent entre un et deux ans, en unité ouverte ou fermée, en hospitalisation volontaire ou d'office. En tout, j'ai été internée entre six et sept ans. J'avais vingt-six ans lors de mon dernier séjour, et j'étais sans aucun doute sur la voie de la guérison, même si j'étais à peu près la seule à le voir.
Je crois que mon histoire n'est que cela : mon histoire. Elle ne vaut pas nécessairement pour tout le monde. Mais elle est différente de celle que l'on propose habituellement aux gens chez qui on diagnostique une schizophrénie, et c'est pour ça que je crois qu'il est important de la raconter. Quand j'étais malade, on ne m'a donné qu'une version. Ils disaient que j'étais malade, que c'était inné et que ça durerait toute la vie, et que je n'avais plus qu'à apprendre à vivre avec. Ce n'était pas une histoire qui me convenait. Ce n'était pas une histoire qui m'apportait courage, force et espoir à une époque où j'avais le plus besoin de courage, de force et d'espoir. Ce n'était pas une histoire qui faisait du bien. Et dans mon cas, ce n'était pas une histoire vraie. Mais c'est la seule qui m'ait été donnée.
Après ma guérison, j'ai suivi des études de psychologie. Cette formation m'a montré que même en faisant abstraction de ma propre expérience, il y a beaucoup d'autres histoires à raconter à des personnes qui se voient poser un diagnostic de schizophrénie, et à ceux qui vivent ou travaillent avec elles. Voilà pourquoi je veux les partager avec d'autres, avec certains des miens. Ces histoires ne satisferont pas tout le monde. La vie est vaste, compliquée, composite, et il n'y a pas de fascicule de corrections. Les cahiers de corrections, c'est valable pour les mathématiques, pas dans la réalité. Aucune de ces histoires ne détient donc la grande vérité universelle. Mais elles sont toutes vraies.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia