Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La madone de Notre-Dame : policier

Couverture du livre La madone de Notre-Dame : policier

Auteur : Alexis Ragougneau

Date de saisie : 31/03/2014

Genre : Policiers

Editeur : Viviane Hamy, Paris, France

Collection : Chemins nocturnes

Prix : 17.00 €

ISBN : 978-2-87858-591-9

GENCOD : 9782878585919

Sorti le : 23/01/2014

Quand on retrouve au petit matin, dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris, sagement disposé sur un banc tout au fond du déambulatoire, en posture de communiante, le cadavre d'une jeune femme très courtement vêtue, on comprend que la nouvelle qui s'apprête à filtrer des lieux va forcément faire l'effet d'une bombe. Et quand en plus on s'aperçoit que le vagin de la défunte a été entièrement rebouché à la cire de cierge comme pour en sceller le passage, on se dit que cette bombe là dégage de fortes odeurs de luxure ? Mais que se trame-t-il donc dans le monument le plus visité de Paris ?
Tout accuse très vite un jeune ange blond, un étudiant en art passablement irradié par l'aura de la vierge Marie. Mais ne serait-on pas allé un peu trop vite en besogne ? Et si le jeune homme était innocent - ce qui reste à prouver -, qui pourrait bien avoir commis un crime pareil ? Pas facile de s'y retrouver parmi des soutanes qui cultivent le secret, des bigots et des bigotes complètement allumés, une juge d'instruction qui n'a pas réglé ses comptes avec son propre passé et un lieutenant de police dont la perversité le dispute à l'incapacité...
La madone de Notre-Dame est un vrai bon polar qui marche sans effets de manches. Un truc à la Tchao pantin d'Alain Page, bien parisien et un peu crado, avec des personnages tourmentés et attachants malgré eux. Le père Kern, petit bout d'homme maladif d'1m48 qui finit par prendre l'enquête à son compte, est particulièrement bien senti, navigant à vue dans un univers corrompu dont le capiteux menace à tout instant de submerger ses plus sincères convictions ?
Avec ce premier roman, Alexis Ragougnaux, déjà auteur de nombreuses pièces de théâtre, use d'une langue souple et vivante qui prend toute sa dimension quand ses personnages prennent la parole. C'est court, c'est efficace, c'est pas tiré par les cheveux, c'est pas non plus résolu en trébuchant sur l'indice... Que demander de plus, non de dieu ? ! Oh ! Pardon. On ne jure pas dans une Cathédrale.


Le jour de l'Assomption, Notre-Dame s'anime plus que d'habitude. Ca fourmille de partout, même les ecclésiastiques sont nerveux, la procession organisée en son sein pour honorer la Vierge Marie rassemble de nombreux fidèles. Le lendemain, tout le monde y compris les membres de l'église repère une jeune femme assise sur un banc, belle, éblouissante et provocante dans une robe très courte, immobile, elle attire autant qu'elle réfléchit la lumière. Pourtant, lorsqu'une Américaine s'assoit à côté d'elle, elle s'écroule. Certainement morte déjà depuis de longues heures, les visiteurs n'avaient rien remarqué. Petite révolution, la police débarque en nombre avec à sa tête Landard et Gombrowicz, deux flics qui ne font pas dans la dentelle, rapidement suivis par une jeune procureur, Claire Kauffmann qui prend vite cette affaire très à coeur. Tout le monde est interrogé, le personnel de la cathédrale et les fidèles. On sait rapidement qu'elle était présente le jour de la procession, avec la même tenue, et qu'elle a eu une altercation avec un jeune homme, angle blond au comportement saugrenu, un habitué des lieux. Coupable idéal. Mais pourquoi aurait-il refermé le vagin de la victime avec de la cire ? Le père Kern reste dubitatif devant trop d'évidences. Malgré une maladie sourde et handicapante qui le ronge et aidé par le prisonnier qu'il visite régulièrement, il mène sa propre enquête ce que remarque évidemment Landard et Gombrowicz ? Alexis Ragougneau mène parfaitement le fil de l'enquête mais surtout propose une série de personnages emblématiques, vrais, épais, chacun (sur)vivant comme il le peut avec son histoire et ses failles.


  • Les présentations des éditeurs : 19/04/2014

«La touriste fit un signe de croix puis s'approcha du banc. Dans un murmure empreint d'un fort accent, elle demanda à la jeune femme en blanc s'il lui était possible de s'asseoir à ses côtés pour prier. Celle-ci ne daigna pas répondre, invariablement figée, le regard aimanté par la statue de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. L'Américaine, après avoir répété sa question sans davantage obtenir de réponse, finit par poser son séant sur le banc dont le bois craqua sous l'effort. Alors, comme dans un cauchemar venu du plus profond de la nuit, la madone blanche hocha la tête. Son menton vint se poser sur sa poitrine puis, en douceur, presque avec grâce, son corps entier bascula vers l'avant et s'effondra sur le dallage à damier.
C'est alors que la grosse Américaine se mit à hurler.»

La police et Claire Kauffmann, la procureur, s'interrogent. Qui est cette morte à la robe blanche ? Au nom de quelle abomination lui a-t-on scellé le vagin à la cire de cierge ? Sa présence lors de la procession du 15 août tenait-elle de la provocation ou de la ferveur religieuse ? Le père Kern, le prêtre de Notre-Dame, est persuadé que l'enquête fait fausse route. Pour élucider le mystère de la Madone, l'homme de foi remontera jusqu'aux racines du mal...

Alexis Ragougneau est auteur de théâtre. Avec La Madone de Notre-Dame, il signe son premier roman.



  • La revue de presse - L'Express, février 2014

Ce n'est pas rien de faire ses premiers pas en littérature sous le label "Chemins nocturnes", la collection de polars dans laquelle s'est distinguée Fred Vargas ! Mais Alexis Ragougneau se montre à la hauteur...
Du grand spectacle !


  • La revue de presse Gérard Thomas - Libération du 6 février 2014

Elle est bien impudique cette jolie fille très court vêtue assise sur un banc réservé à la prière, dans le déambulatoire de Notre-Dame de Paris. Impassible, alors que le flot des touristes part à l'assaut de la cathédrale, elle garde les yeux fixés sur la vierge Marie...
Kern mène l'enquête en marge de flics un peu trop sûrs d'eux. Au risque d'en perdre sa foi... et même sa vertu


  • Les courts extraits de livres : 19/04/2014

LUNDI

- On a une alerte à la bombe, Gérard. Dans le déambulatoire. Cette fois c'est du sérieux, du lourd.
Une épaule calée contre le cadre de la porte, son gigantesque trousseau de clés pendu au bout du bras, le surveillant observait le sacristain s'affairer, ouvrir une à une les armoires de la sacristie, en sortir des chiffons, des éponges, des produits d'entretien pour l'argenterie, marmonnant à intervalles réguliers quelques jurons de sa propre composition.
- Tu m'écoutes, Gérard ? Tu devrais aller jeter un coup d'oeil, je t'assure. Quinze ans de carrière, jamais vu un truc pareil. Il y a de quoi faire péter la cathédrale tout entière.
Gérard interrompit ses recherches et parut enfin s'intéresser au surveillant. Celui-ci venait de suspendre le trousseau à un simple clou fiché dans le lambris de la sacristie.
- Tout à l'heure, si tu veux, j'irai voir. C'est bien comme ça ? Ça te va ?
- Qu'est-ce qui se passe aujourd'hui, Gérard ? T'as plus le temps pour les trucs prioritaires ?
- Écoute, tu me les brises, je t'assure. Trente ans que je bosse ici ; chaque année c'est la même chose, tous les 15 août il faut qu'ils me mettent un foutoir pas possible dans la sacristie. Et moi le lendemain je retrouve plus rien. Je passe deux heures à tout ranger. C'est pourtant pas compliqué. Ils viennent, ils mettent leurs chasubles, ils font leur procession et leur messe à côté, ils reviennent, ils enlèvent leurs chasubles et ciao à l'année prochaine... Qu'est-ce qu'ils ont besoin d'aller farfouiller dans les placards ?
- Qu'est-ce que t'as perdu, Gérard, dis-moi ?
- Mes gants. Ma boîte de gants pour l'argenterie. Si je les ai pas, moi je me bousille les mains avec leurs saloperies de produits.
- Tu veux que je t'aide à chercher ? Là je suis peinard, je viens de finir l'ouverture.
- Laisse tomber, voilà, j'ai trouvé. C'est pourtant pas compliqué de remettre les choses à leur place, sacré bon Dieu de bois...
Le surveillant fouilla dans sa poche, introduisit de la monnaie dans la fente du distributeur à café et pressa sur une touche. D'un signe, il salua le sacristain puis, une fois le gobelet fumant en main, amorça son retour vers l'intérieur de la cathédrale. Gérard le rattrapa dans le couloir.
- Alors dis-moi, ta bombe... Elle vaut le détour ?
- Il y a tout ce qu'il faut, je t'assure : le tic-tac, la minuterie et les bâtons de dynamite.
- Bon, j'irai voir tout à l'heure avant la messe de neuf heures. Peut-être qu'elle sera encore là. D est planqué où, tu dis, ton engin explosif ?
- Dans le déambulatoire, devant la chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Tu verras, impossible de le rater.
La nef commençait lentement à s'emplir de son flot quotidien de touristes. Entre huit et neuf heures du matin, les Asiatiques en constituaient l'essentiel : Notre-Dame en ouverture d'un programme qui les mènerait ensuite, en l'espace d'une seule et même journée, au Louvre, à Montmartre, à la tour Eiffel, à l'Opéra et dans les magasins du boulevard Haussmann.


  • L’amour des livres, avec Bonnelecture.fr : 19/04/2014

Quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Les livres sont pour moi des compagnons de route sans lesquels je serais incapable de m'orienter dans le monde ; sortir sans un livre en poche, c'est sortir sans boussole.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia