Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le sourire des femmes

Couverture du livre Le sourire des femmes

Auteur : Nicolas Barreau

Traducteur : Sabine Wyckaert

Date de saisie : 06/03/2014

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Ed. Héloïse d'Ormesson, Paris, France

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-35087-246-9

GENCOD : 9782350872469

Sorti le : 06/02/2014

Une jeune femme attristée par un chagrin d'amour, un éditeur timide et un peu gauche et au milieu un livre écrit par un mystérieux auteur britannique. Mélangez et vous obtiendrez une succulente comédie sentimentale !
Dans premier roman écrit à deux voix, on se laisse emporter dans les quiproquos, les mensonges qui en entraînent d'autres et on se demande jusqu'au bout comment nos héros vont se sortir de leurs péripéties.
Entre le Paris des petits restaurants et des balades en bord de Seine et celui de monde de l'édition, Nicolas Barreau nous offre un roman drôle et attachant.


Aurélie, pour oublier sa récente rupture, s'est plongée dans la lecture d'un roman «qui l'a trouvée» dans une librairie. Et, oh surprise, l'héroïne tient un restaurant ressemblant à s'y méprendre au sien et porte sa robe préférée. Aurélie est persuadée que c'est un signe du destin et aimerait bien rencontrer l'auteur, cet anglais aimant Paris. Mais c'est sans compter son éditeur qui semble avoir des choses à cacher.

Comédie romantique parfaite comme cadeau de la Saint-Valentin. L'amour est partout.


  • Les présentations des éditeurs : 12/04/2014

«L'année dernière, en novembre, un livre m'a sauvé la vie.
Je sais que cela peut sembler invraisemblable et pourtant c'est exactement ce qui s'est passé, un jour qui ressemblait à tous les autres. Un jour où mon imbécile de coeur s'était brisé.»

Le hasard n'existe pas ! Aurélie, jeune propriétaire d'un restaurant parisien, en est convaincue depuis qu'un roman lui a redonné goût à la vie. À sa grande surprise, l'héroïne du livre lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Intriguée, elle tente d'entrer en contact avec l'auteur, un énigmatique collectionneur de voitures anciennes qui vit reclus dans son cottage. Qu'à cela ne tienne, elle est déterminée à faire sa connaissance, mais l'éditeur du romancier ne va pas lui faciliter la tâche. S'ensuit une série de rendez-vous manques et de quiproquos délicieux.

Comédie romantique qui peint avec saveur un Paris chromo et gourmet, Le Sourire des femmes revisite le nouveau désordre amoureux non sans un soupçon de magie et un zeste d'enchantement.

Sous le pseudonyme de Nicolas Barreau se cache un auteur franco-allemand qui travaille dans le monde de l'édition. Le Sourire des femmes est un best-seller international.


  • Les courts extraits de livres : 12/04/2014

L'année dernière, en novembre, un livre m'a sauvé la vie. Je sais que cela semble très peu vraisemblable. Certains pourraient trouver extravagant ou mélodramatique que je dise ce genre de chose. Malgré tout, c'est précisément ce qui s'est passé.
Pourtant, personne n'avait visé mon coeur; la balle n'était pas venue se ficher miraculeusement entre les pages d'une épaisse édition reliée en cuir des poèmes de Baudelaire, comme on le voit parfois dans les films. Je ne mène pas une existence aussi palpitante.
Non, mon imbécile de coeur avait déjà été blessé. Un jour qui ressemblait à tous les autres.
Je m'en souviens encore avec précision. Les derniers clients du restaurant - un groupe d'Américains plutôt bruyants, un couple japonais discret et quelques Français qui discutaient avec passion - s'attardaient comme toujours, et les Américains s'étaient léché les lèvres avec beaucoup de «aaah» et de «oooh» en dégustant le gâteau au chocolat.
Après avoir servi le dessert, Suzette avait demandé, comme à son habitude, si j'avais encore besoin d'elle, puis elle s'était hâtée de partir, heureuse. Et Jacquie était mal luné, comme à son habitude. Cette fois, il s'était emporté au sujet des usages alimentaires des touristes et il avait levé les yeux au ciel tout en flanquant bruyamment les assiettes vides dans le lave-vaisselle.
- Ah, ces Américains ! Ils ne comprennent rien à la cuisine française, rien du tout ! Ils mangent toujours la décoration... Pourquoi faut-il que je travaille pour des barbares, j'aurais bien envie de tout balancer, ça me met en rogne !
Il avait détaché son tablier et m'avait lancé son «bonne nuit» d'un ton bougon avant d'enfourcher son vieux vélo et de disparaître dans la nuit froide. Jacquie est un chef remarquable et je l'aime beaucoup, même s'il avance toujours précédé de son air grincheux, comme il porterait une marmite de bouillabaisse. Il officiait déjà au Temps des cerises quand le petit restaurant aux nappes à carreaux rouge et blanc, situé rue Princesse, un peu à l'écart de l'animation du boulevard Saint-Germain, appartenait encore à mon père. Papa aimait cette vieille chanson, si belle et fugace, cet air à la fois optimiste et légèrement mélancolique autour d'amants qui se trouvent et se perdent. Et bien que les insurgés l'aient adoptée ensuite pour en faire leur hymne, symbole de renouveau et de progrès, je crois que la véritable raison pour laquelle mon père avait baptisé ainsi son restaurant était moins liée à la mémoire de la Commune de Paris qu'à des souvenirs bien personnels.
Voilà le lieu où j'ai grandi. Après l'école, quand j'étais assise dans la cuisine avec mes cahiers, dans le tintamarre des poêles et des casseroles, au milieu de mille odeurs prometteuses, je pouvais être sûre que Jacquie avait une petite gourmandise pour moi.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia