Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les veuves du jeudi

Couverture du livre Les veuves du jeudi

Auteur : Claudia Pineiro

Traducteur : Romain Magras

Date de saisie : 28/04/2014

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Babel, n° 1238

Prix : 8.70 €

ISBN : 9782330030650

GENCOD : 9782330030650

Sorti le : 05/03/2014

Dans la périphérie de Buenos Aires, vivent plusieurs familles aisées au sein d'une résidence privée.
Certains hommes ont pris l'habitude de se réunir tous les jeudis soirs afin de refaire le monde, discuter de leur femme, leur maison, leurs affaires professionnelles.

Lors d'une de ces soirées entre hommes, Virginia voit son mari revenir beaucoup plus tôt que prévu, effrayé, maladroit loin de son état normal... Mais que s'est-il passé ?

Après Elena et le roi détrôné, nous retrouvons Claudia Pineiro dans une critique d'une société bourgeoise hypocrite qui se retrouve sans défense face à la crise économique du pays.


  • Les présentations des éditeurs : 07/03/2014

Derrière les grillages et les barrières de sécurité se cache un écrin de verdure à la périphérie de Buenos Aires, un havre de paix à l'abri du tumulte d'une capitale grouillante et tentaculaire. Une poignée d'amis se réunissent chaque semaine pour discuter entre gentlemen ; leurs épouses, exclues de ces soirées, se surnomment avec humour "les veuves du jeudi". Une funeste nuit de la fin septembre 2001, les hommes sont retrouvés électrocutés au fond d'une piscine, et l'attitude du seul rescapé laisse à penser qu'il pourrait ne pas s'agir d'un simple accident...
Tandis que les façades clinquantes se fissurent et que l'on découvre les grands secrets et les petites misères de ces nantis, Claudia Piñeiro porte un regard sans complaisance sur une société hypocrite et ostentatoire mise en péril par l'effroyable crise économique qui va mettre l'Argentine à terre. Un suspense sociologique d'une lucidité imparable.

Née en 1960 à Burzaco, dans la province de Buenos Aires, Claudia Piñeiro est romancière, dramaturge et auteur de scénarios pour la télévision. Chez Actes Sud, elle a également publié Elena et le roi détrôné (2011) et Bétibou (2013). Les Veuves du jeudi a été récompensé par le prix Clarín en 2005 et adapté au cinéma par Marcelo Piñeiro en 2009.


  • Les courts extraits de livres : 07/03/2014

J'ouvris le réfrigérateur et je restai plantée là, la main posée sur la poignée, devant la lumière froide qui éclairait les compartiments, sans penser à rien, le regard vide. Jusqu'à ce que le signal indiquant que la porte ouverte laissait le froid s'échapper commence à retentir et me rappelle pourquoi je me trouvais là, immobile, debout devant le réfrigérateur. Je cherchai quelque chose à manger. Je rassemblai dans une assiette quelques restes de la veille, les réchauffai au micro-ondes, et je posai l'assiette sur la table. Je ne mis pas de nappe, juste un des sets en raphia que j'avais rapportés quelques années plus tôt du Brésil, des dernières vacances que nous avions passées ensemble. En famille. Je m'assis à la fenêtre ; ce n'était pas ma place habituelle à table mais, quand j'étais seule, j'aimais regarder le jardin en mangeant. Cette nuit-là, la nuit en question, Ronie dînait chez Tano Scaglia. Comme tous les jeudis. Même si ce n'était pas un jeudi comme les autres. Un jeudi du mois de septembre 2001. Le 27 septembre 2001. Ce jeudi-là. Nous ne nous étions toujours pas remis de l'effondrement des Tours jumelles et nous mettions des gants en caoutchouc pour ouvrir le courrier, de peur d'y trouver de la poudre blanche. Juani était sorti. Je ne lui avais pas demandé où ni avec qui. Juani n'aimait pas que je lui pose des questions. Mais de toute façon je savais. Ou je m'en doutais ; alors, je croyais savoir.
Je n'avais presque pas sali de vaisselle. Avec les années, j'avais fini par accepter l'idée que nous n'avions plus les moyens de garder du personnel à temps plein à la maison, il n'y avait plus qu'une femme qui venait deux fois par semaine faire le plus gros du ménage. J'avais appris à salir le moins possible, j'avais appris à ne pas froisser mes vêtements, à essayer de ne pas défaire le lit. Moins pour m'éviter des corvées que parce que, quand je faisais la vaisselle, les lits ou le repassage, je me souvenais d'un confort que j'avais eu par le passé et que je n'avais plus désormais.
Je fus tentée d'aller marcher, mais j'y renonçai ; je ne voulais pas croiser juani et l'entendre me dire que je venais l'espionner. Il faisait chaud, la nuit était lumineuse et remplie d'étoiles. Je n'avais pas envie d'aller me coucher pour passer la nuit à me retourner dans mon lit, sans trouver le sommeil, à ressasser toutes les transactions immobilières que je ne parvenais pas à réaliser. À l'époque, c'était à se demander si toutes les transactions n'étaient pas condamnées à être annulées avant que je puisse toucher la moindre commission. nous étions frappés depuis plusieurs mois par une crise économique qui, d'une façon ou d'une autre, nous avait changé la vie à tous, même si certaines personnes le cachaient mieux que d'autres. Ou alors elle était sur le point de nous la changer. Je montai chercher une cigarette dans ma chambre ; j'allais sortir malgré Juani, car j'aimais fumer en marchant. En passant devant la chambre de mon fils, je fus tentée d'entrer et d'y chercher une cigarette. Mais je savais que je n'y trouverais pas ce que je cherchais, que ce n'était qu'une excuse pour entrer et fouiner à l'intérieur. Et puis, ce matin-là, après avoir fait son lit et rangé sa chambre, j'avais déjà regardé partout sans trouver ce que je cherchais.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia