Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'Arabe du futur. Volume 1, Une jeunesse au Moyen-Orient, 1978-1984

Couverture du livre L'Arabe du futur. Volume 1, Une jeunesse au Moyen-Orient, 1978-1984

Auteur : Riad Sattouf

Date de saisie : 03/02/2015

Genre : Bandes dessinées

Editeur : Allary éditions, Paris, France

Prix : 20.90 €

ISBN : 978-2-37073-014-5

GENCOD : 9782370730145

Sorti le : 07/05/2014

  • Les présentations des éditeurs : 04/06/2014

Ce livre raconte l'histoire vraie d'un enfant blond et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d'Hafez Al-Assad.

Né en 1978 d'un père syrien et d'une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d'abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d'être nommé professeur. Issu d'un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.

En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n'aide pas...), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n'a qu'une idée en tête : que son fils Riad aille à l'école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.



  • La revue de presse Alexandra Chaignon - L'Humanité du 29 janvier 2015

À travers un récit candide, celui de l'enfant qu'il était, accompagné d'une voix off, Riad Sattouf parvient à restituer avec humour les failles et les dérives de ces régimes. Sans conteste l'un des albums phares de l'année 2014.


  • La revue de presse Gilles Médioni - L'Express, juin 2014

Riad Sattouf aborde ce premier tome de souvenirs (1978-1984) avec un regard incisif et son sens du détail propice au sourire, passant de la tendre chronique à la peinture du tableau politique abordé de biais...
La ligne claire au service d'une Histoire qui deviendra sombre.


  • La revue de presse François Lestavel - Paris-Match, juin 2014

Autobiographie aussi drôle que cruelle, le premier tome de « L'Arabe du futur » confirme tout le talent d'observation de l'auteur de « La vie secrète des jeunes »...
Sattouf confronte l'enthousiasme paternel à ses souvenirs d'une réalité matérielle plus rude, voire sordide. Et pourfend, à travers ce petit soldat israélien qui dissimule un poignard dans le dos, le poison de l'antisémitisme que l'on répand jusque dans les jouets. Le combat contre la bêtise ne fait que commencer  !


  • La revue de presse Jean-Claude Loiseau - Télérama du 21 mai 2014

Dans les années 1970, Kadhafi adorait... les bananes. Le regard perplexe, amusé ou fasciné, mais aussi très aiguisé, d'un enfant sur le monde arabe...
On connaît, de Riad Sattouf, l'ironie crépitante, celle qu'il inflige à son héros préféré, Pascal Brutal, macho d'anthologie très bodybuildé sauf du cerveau. On a pu jauger son exceptionnel sens de l'observation dans les micro-épisodes de La Vie secrète des jeunes, décapés à l'humour acidulé, le même qui a fait le succès de son premier film, Les Beaux Gosses. Tout se passe cette fois comme si, en reprenant la main sur son passé, il s'attachait à ne surtout pas en faire un drame...
Du général au particulier, et retour, dans un puzzle d'instantanés mobiles, colorés, sonores, Sattouf met au jour, par touches, les failles et les dérives d'une société, d'un régime, d'un système. Il fait mine de s'en amuser, mais n'use de l'anecdote que pour mieux enfoncer le clou...
A suivre dans les deux tomes à paraître d'ici à 2016.


  • La revue de presse Marie Guichoux - Le Nouvel Observateur du 15 mai 2014

L'auteur de "Pascal Brutal" embarque pour un voyage dans sa jeunesse, près de Homs. Une BD autobiographique, en écho à la guerre qui dévaste la Syrie...
Le moment était venu pour Riad de raconter son histoire. Celle d'un enfant blond, grandi dans la Libye de Kadhafi, puis au pays de Hafez al-Assad, où il découvre sa famille, sunnite, pauvre, vivant sous l'emprise de la minorité alaouite. Celle de son père aussi, doctorant venu enseigner aux siens, qui croyait en l'idéal panarabe, socialiste et laïque. Qui avait foi en «l'Arabe du futur», titre de ce récit dont le premier volume sort aujourd'hui...
Les souvenirs de Riad Sattouf ont la précision du trait de son dessin. Le ton est faussement enfantin, la violence sous-jacente, l'humour salvateur.


  • La revue de presse Anne-Claire Norot et Pierre Siankowski - Les Inrocks, mai 2014

Paris, Libye, Bretagne, Syrie, puis re-Bretagne, puis re-Syrie : de cet itinéraire forcément particulier, Riad Sattouf a décidé de faire une gigantesque aventure qu'il met en scène au fil des pages, avec la plus grande honnêteté possible : c'est un traité d'acculturation par le haut, fascinant d'humour et d'intelligence. Découvrir L'Arabe du futur, c'est entrer encore un peu plus dans les obsessions de l'un des auteurs les plus doués de sa génération, l'un des plus drôles aussi, pour n'attendre qu'une chose : la suite des aventures du jeune Sattouf Riad,


  • La revue de presse Frédéric Potet - Le Monde du 8 mai 2014

Riad Sattouf, 35 ans, est un auteur de BD qui aime raconter sa vie. Il s'en est inspiré pour ses chroniques ordinaires de l'adolescence...
Ce premier volume revient sur la prime enfance de l'auteur, né en 1978 en France (sa mère est bretonne), puis élevé dans un premier temps en Libye où son père avait été nommé professeur. Un sacré personnage que cet Abdel-Razak Sattouf, chantre du panarabisme et tenant d'une certaine tradition...
Historique, sociologique lui aussi, ce récit vaut également pour sa qualité narrative. Fan d'Hergé et de la ligne claire, Riad Sattouf a toujours soigné la limpidité dans ses histoires, même pour raconter les tribulations pas toujours recommandables de Pascal Brutal, son héros hyperviril à gourmette et bouc finement taillé, ou le quotidien de la jeunesse d'aujourd'hui (Retour au collège, La Vie secrète des jeunes). D'une clarté aboutie, L'Arabe du futur confirme la place de son auteur dans la bande dessinée contemporaine, aux côtés des autres «grands» de sa génération (Sfar, Trondheim, Blain, Blutch, Guibert...).


  • Les courts extraits de livres : 04/06/2014

Né en 1978 d'un père syrien et d'une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d'abord ?à Tripoli, en Libye, où son père vient d'être nommé professeur. Issu d'un milieu pauvre, féru ? de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte ?des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n'aide pas...), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n'a qu'une idée en tête : que son fils Riad aille à l'école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

L'Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia