Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La vie rêvée des autres

Couverture du livre La vie rêvée des autres

Auteur : Agnès Bihl

Date de saisie : 11/05/2015

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Don Quichotte éditions, Paris, France

Prix : 18.90 €

ISBN : 9782359493948

GENCOD : 9782359493948

Sorti le : 12/03/2015

Inventer des personnages et des situations, ou pas, pour parler de la vie, un sacré challenge qu'Agnès Bihl relève avec brio. Génial est le qualificatif qui convient le mieux après avoir refermé ce livre.
«Quand on voit son passé au fond d'un cendrier et que l'horizon tient dans un écran télé, il en faut de la force, pour ne pas se laisser couler. Ce serait tellement plus simple.» C'est avec ces mots que commence «La vie rêvée des autres».
Drôle, percutant et impertinent, le travail littéraire de l'auteur-interprète Agnès Bihl surprend, elle ose tout.
Elle n'hésite pas à mettre en avant un personnage raciste et homophobe Jacky, Ferdinand, Delphine, Magali et Mado, les protagonistes de cette fiction bouleversent le lecteur, leur force de caractère et leurs faiblesses nous touchent.
Une écriture poétique et provocante, sans retenue, un langage d'aujourd'hui, une langue qui résonne.
Notre coeur fait boum de la première à la dernière page.


  • Le courrier des auteurs : 19/03/2015

1) Qui êtes-vous ? !
Une faible femme idéale... et surtout très modeste !

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'envie d'être en vie. Ou comment se trouver encore une place dans la société quand on a 80 balais et que le monde court trop vite pour pouvoir le rattraper... pas facile de galoper une canne à la main.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Rendre l'âme d'accord... mais à qui ?»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
«Ma dernière volonté» par Serge Reggiani

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une bulle de champagne !

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
J'écris à la main et au stylo sur des copies doubles perforées grands carreaux

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Tout simplement en me promenant au bord du monde

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ?
Au CP, même que j'aimais pas ça ! Mais adolescente je m'imaginais plutôt de l'autre côté du miroir, personnage de roman.

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ?
Le christ recrucifié de Kazantzakis / La vie devant soi de Romain Gary / Crime et châtiment de Dostoïevski

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
L'écriture étant une belle occasion de se taire, les écrivains servent à semer des graines de silence dans un monde de bruits, de fureurs et de brutes


  • Les présentations des éditeurs : 12/03/2015

«Jacky et Ferdinand se firent avaler par le porche en essayant d'être invisibles - à leur âge, fastoche. Ça n'a rien d'un exploit. Quand on affiche quatre-vingts balais au compteur, on a depuis longtemps la piteuse habitude d'être devenu transparent. Il faut juste s'y faire. Il n'y a plus guère que dans les files d'attente, à l'heure où les Vivants font leurs courses du soir, que l'on vous dévisage - oh non c'est bien ma veine, j'ai encore eu du flair pour choisir la seule queue qui n'avancera pas, le papy va mettre un temps fou pour trouver son porte-monnaie ! Salauds de vieux. Hé oui.
Mais les vieux vous emmerdent.
Logique.
Jacky retint son souffle et adressa une rapide prière au Dieu des athées - ouf. Le concierge les regardait sans les voir ; deux fossiles de plus ou de moins, est-ce que ça se remarque ?»

Mado, jolie pépette de soixante-dix-sept ans, est en maison de retraite. Seulement voilà, elle a le méchant sentiment de vivre en marge de la vie, cloisonnée entre les murs de cet asile de vieux. Delphine et Magali, ses petites-filles, veillent au grain mais ses copains de toujours, Jacky et Ferdinand, organisent un plan pour la faire évader...

Agnès Bihl, auteur-interprète, a sorti cinq albums. En 2013, elle publie 36 heures de la vie d'une Janine (parce que 24, c'est pas assez), un recueil de nouvelles. La Vie rêvée des autres est son premier roman.


  • Les courts extraits de livres : 12/03/2015

Paraît qu'il faut aimer son prochain comme soi-même... encore faut-il s'aimer. C'est bien ça le problème.

Quand on voit son passé au fond d'un cendrier et que l'horizon tient dans un écran télé, il en faut de la force, pour ne pas se laisser couler.
Ce serait tellement plus simple.
Jacky tira ses rideaux rouge sang, assez classe autrefois. La nuit tombait de haut et les fenêtres de la rue s'éclairaient une à une, lui donnant l'impression que la vie continuait sans lui. D'habitude il était aimanté, fasciné par ce qui se passait chez les autres, dans ces chambres, ces salons, ces cuisines inconnus qu'il habitait par procuration. Les soirs de trop de solitude.
Plaisir ou névrose ? Au fond, c'est un peu la même chose.
Il se faisait des films, ou plus exactement se matait une série totalement addictive. S'inventait une naissance au quatrième étage du 9, rue Versigny, un adultère au premier, un cancer en phase terminale au second. Un nouvel amour au troisième.
Il fignolait son scénario depuis plusieurs années ; selon les épisodes il broyait des destins, ébauchait des liaisons, fantasmait des ruptures et déchirait des couples, ou alors au contraire il fabriquait des rêves et forgeait du bonheur. Au moins ça l'occupait. Et pour quelques minutes, il se sentait encore dans le coup. Comme si lui aussi avait une famille, une femme à aimer, des gosses à élever... un sentiment d'utilité. L'envie de s'accrocher juste un tout petit peu.
Mais ce soir, il n'était pas d'humeur. Qu'on se débrouille sans lui, monsieur avait d'autres projets.
Fichtre.
Déjà 18 h 30, il avait du boulot s'il voulait se faire beau. Briller comme un sou neuf. Plus question de rêvasser sinon il serait à la bourre, il ne manquerait plus que ça. Allez. De l'organisation, d'abord se choisir un costume. Ou plutôt revêtir le seul dans lequel il entrait encore. Aïe. Il fallait reconnaître qu'il était un chouilla râpé, mais ça ferait l'affaire. Avec sa chemise neuve et ses boutons de manchettes en nacre blancs, il aurait sûrement l'air fringant. Sémillant. Et sous une lumière tamisée, il aurait même peut-être une certaine allure... qui sait ?
Il se regarda dans la glace et bien sûr il se fit la gueule. À quoi bon insister ? Il était pathétique. Il valait mieux laisser tomber, ce serait plus raisonnable, il était ridicule attifé comme un sac - ah bravo !, quelle idée de jouer les Don Juan ? Tout ce qu'il gagnerait, ce serait un grand bol de honte à avaler cul sec.
Oh et puis merde.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia