Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Little America

Couverture du livre Little America

Auteur : Rob Swigart

Traducteur : François Happe

Date de saisie : 23/05/2015

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Cambourakis, Paris, France

Collection : Cambourakis romans

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782366241365

GENCOD : 9782366241365

Sorti le : 18/03/2015

Rob Swigart revisite le cultissime «Chérie, j'ai rétréci les gosses !» pour nous gratifier d'une séance récréative devant le désormais «Chérie, j'ai rétréci l'Amérique !». Une comédie «déjantée !», «excentrique !», «hilarante !», avec Orville Hollinday Junior dans le rôle du type qui n'avait que deux ambitions : s'établir dans l'immense station-service de Little America, dans le Wyoming et tuer son salopard de père, Orville Hollinday Senior, l'apothéose par excellence !
Des voitures, des fast-foods, des cieux immenses, bleus comme si tout allait bien, et plus de viande bovine au kilomètre carré que d'habitants dans ce grand ouest américain ! Toute cette apparente simplicité, c'est louche... Halte ! vous y êtes ! à Little America, l'endroit le plus prototypique des États-Unis d'Amérique !


  • Les présentations des éditeurs : 18/03/2015

Orville Hollinday Senior voue une haine sans bornes à son fils. Orville Hollinday Junior, qui Le lui rend bien - et n'a d'ailleurs qu'une ambition, tuer son père avant de partir pour l'Ouest et s'établir dans l'immense station-service de Little America, l'endroit où tout le monde finit inévitablement par passer, et où l'on prend la vraie mesure de l'Amérique : «Des voitures. De la nourriture. Des cieux immenses et bleus. La libre entreprise.» Après quelques détours professionnels et tentatives pour faire sauter les Cadillac successives de son père, Orville Junior atterrit effectivement à Little America et devient même propriétaire de sa propre pompe à essence, tandis que chez ses parents, entre coucheries et magouilles culinaires, rêves en Technicolor et déboires nucléaires, tout fout le camp... pour converger, dans une électrisante apothéose, vers la petite ville de Squash, non loin de Little America, en pleine frénésie patriotique.

Farce oedipienne des temps modernes, Little America est une satire aussi drôle que virulente du modèle américain qui inscrit Rob Swigart dans la droite lignée de Ken Kesey, Joseph Heller ou encore Kurt Vonnegut.


  • Les courts extraits de livres : 18/03/2015

- Ton fils n'est qu'une mauviette, entendit-il son père dire à sa mère, dans le salon, de l'autre côté des portes coulissantes, l'été de ses seize ans. Ton fils (la voix de son père lui fit l'effet d'un citron pas mûr que l'on presserait au-dessus de multiples petites lacérations le long de sa colonne vertébrale) n'est qu'une petite mauviette. Une toute petite mauviette.
Orville s'appuya contre le mur du couloir obscur, à quelques pas de la porte d'entrée. Les panneaux vitrés de part et d'autre de la porte laissaient filtrer une faible lueur de véranda, et des carrés de lumière déformés étaient projetés sur les murs bleu argenté, ainsi que sur la table vieillie bleu et blanc au-dessus de laquelle le miroir au cadre doré lui renvoyait sa frêle silhouette. Je ne suis pas si petit que ça, se dit-il.
Ses parents se disputaient à leur manière, mesurée et bien élevée, dans le salon vert clair, un vert avec des touches de bleu - des couleurs assorties qui permettaient de passer du couloir au salon avec une grande fluidité. C'était, du moins, ce qu'avait dit l'homme que son père appelait «le décorateur dansant».
Orville faisait le désespoir de son père. Non seulement il était trop petit, mais il ne savait pas se servir d'un fusil, il n'aimait pas la chasse, il n'était jamais pris dans une équipe et, en plus, il lisait des tas de livres. Cet été, il avait un job dans un supermarché, où il étiquetait les boîtes de conserve de légumes, mais selon son père, c'était dans le bâtiment qu'il aurait dû travailler, au grand air.
Je ne suis pas si petit que ça, se dit-il à nouveau. Je suis de la même taille que le directeur, et il n'est pas si petit que ça. Et il est plus vieux. D'un pas mal assuré, il s'avança jusqu'à la double porte pour écouter la dispute.
- Ton gamin n'est qu'un petit minable, entendit-il son père dire. Son père était un homme à lunettes, d'allure bienveillante, il arborait un air de logique irréfutable, de calme imperturbable et d'efficacité remarquable qui ne contribuait en rien à masquer son côté méchant.
- Je ne comprends pas ton indulgence envers lui.
Et, en dépit des protestations qu'il s'adressait à lui-même tout en prêtant l'oreille, Orville commença à rétrécir. Le simple fait de comprendre que, pour son père, il n'était le fils que de sa mère lui fit perdre plus de deux centimètres.
- Comme l'encourager à travailler dans un supermarché, par exemple.
La stature d'Orville fondit de cinq nouveaux centimètres.
- Il devrait faire un travail d'homme. Le bâtiment, c'est ça qu'il lui faut. Quelque chose qui l'endurcisse un peu. Bon Dieu, quelle petite mauviette !
Ces derniers mots marmonnés arrosèrent de dégoût brûlant la taille d'Orville, qui était déjà en train de fondre.
- Voyons, Senior, laisse un peu ce garçon tranquille. Il s'est trouvé ce boulot tout seul.
La voix de sa mère était douce, et Orville savait qu'à cet instant, elle avait les yeux baissés sur ses délicates mains blanches croisées sur son giron, deux tendres agneaux du Seigneur étendus auprès du lion.
- Foutaises ! C'est là que tu fais tes courses régulièrement. Ils te connaissent bien. C'est toi qui lui as trouvé ce foutu boulot !


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia