Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Ma vie à la baguette

Couverture du livre Ma vie à la baguette

Auteur : Chloé Cattelain

Date de saisie : 25/04/2016

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Editeur : Thierry Magnier, Paris, France

Prix : 14.50 €

ISBN : 9782364747272

GENCOD : 9782364747272

Sorti le : 19/08/2015

Une fresque familiale haletante entre Lille et Pékin qui offre un regard peu commun sur la Chine d'aujourd'hui. En suivant le personnage de Kevin Zhang, ado plutôt banal et timide, le lecteur se trouve confronté aux thématiques de l'intégration et du racisme du point de vue d'une minorité trop souvent mise de côté car considérée comme discrète et travailleuse. Les éternels problèmes adolescents (amour, amitié, études) sont abordés comme une respiration qui apporte un peu de légèreté au milieu de questionnements beaucoup plus lourds sur le deuil, les problèmes de communication avec un parent d'une culture différent et le développement de son identité propre et multiple.


Extrait : " Ton oncle, il a fait l'andouille qui dit débloquer sous l'effet de l'alcool. Mais il savait parfaitement que tu l'écoutais de toutes tes oreilles. Il voulait te délivrer un message." [p189]

Kevin Zhang se débat entre un père aimant (qui ne veut pas le montrer) mais étouffant, un petit frère qui a su affirmer sa personnalité, un premier amour adolescent et son désir de savoir la vérité sur sa mère et sa famille. Pas facile la vie d'ado !

Dans cet excellent premier roman, Chloé Cattelain aborde de nombreux problèmes liés à l'adolescence. Son écriture rythmée, son sens de l'humour, la malice et la profondeur de ses personnages, font que son texte accessible dès quatorze ans, peut être lu avec plaisir et émotion par des adultes.


  • Les présentations des éditeurs : 30/12/2015

Kevin et Michael Zhang filent droit sous la houlette de leur père. Au programme : études, études et études, même pendant les vacances passées à Pékin. Petite copine ? Soirée entre adolescents ? Pas prévus au programme. Impossible aussi pour les garçons de l'interroger sur leur mère récemment disparue ou d'obtenir des réponses sur leur famille maternelle qu'ils n'ont jamais rencontrée. Autant de silences que les deux frères vont briser, de Lille à Pékin.

Ce premier roman vif et joyeux dessine le portrait d'adolescents entre deux cultures.

L'AUTEUR
Après une scolarité rectiligne et barbante, Chloé Cattelain décide que la plaisanterie a assez duré. Elle se lance dans l'apprentissage du mandarin et part en Chine. C'est dans un restaurant niché à flanc de rizière que sa vie bascule : après une soirée tofu pimenté et bière tiède, le sous-chef du Bureau des Réclamations de Yongrui l'invite à pousser la chansonnette. C'est une révélation. Elle devient championne de karaoké, catégorie «duo romantique en chinois» et remporte les Mondiaux 2003 d'Oulan-Bator. Désormais quadragénaire potelée, elle s'est enfin rangée des voitures. Elle enseigne à d'aimables adolescents et cuisine chaque soir un petit plat exotique à sa famille extasiée.
Ma vie à la baguette est son premier roman.


  • Les courts extraits de livres : 30/12/2015

«SOIS FIER DE TES ORIGINES»

Le peigne à la main, je scrute avec angoisse le vide sidéral du pot de gel. Face au miroir, le premier mot qui vient à l'esprit, pour décrire le désastre capillaire de mon crâne, c'est «paillasson».
Envie de câliner un balai-brosse ?
Non ?
Sans façon ?
C'est bien ce que je pensais.
Demain, c'est la rentrée et mes chances d'attendrir une fille sont nulles.
Durant mon séjour d'été à Pékin, tête nue, en bras de chemise, j'ai pris quelques coups de soleil, malgré les cris de ma cousine et de ma tante, armées de crème solaire et de casquettes à volants. Pour ma famille pékinoise, bronzage rime avec vie à la campagne, donc plouc. Sous le néon de notre salle de bains, mon hâle estival prend une teinte olivâtre.
- Mon pauvre Kevin, ça s'arrange vraiment pas en poussant, tes cheveux.
L'aimable personne qui vient de pénétrer dans la salle de bains, c'est mon petit frère, Michael, quatorze ans. Kevin et Michael ! Avec des prénoms pareils, nous aurions pu former un boys band franchouillard, de ceux qui te jurent la main sur le coeur qu'ils ne t'oublieront jamais, même après l'été. Nous nous contentons d'être les enfants peu épanouis de monsieur Zhang. Les frères Zhang, point final, sans synthé, groupies échevelées ni porte-clés à notre effigie.
Planté derrière moi, Michael m'observe, tout en soufflant négligemment sur la mèche duveteuse qui lui caresse le front. Depuis deux semaines, ma coupe ne cesse d'allumer ses yeux noisette d'une lueur malicieuse.
- Qu'est-ce que tu fous avec ce peigne ? T'arriveras à rien. Tes cheveux vont rester en l'air comme ça jusqu'à la fin du monde. C'est mort, tranche-t-il.
Il est le numéro deux, jamais papa n'aurait osé le faire passer sous les ciseaux d'un coiffeur de rue pékinois. Pour un aîné, broncher n'est pas au programme. C'est pourquoi le 12 août dernier, j'ai cédé à papa. À l'ombre d'un des rares cyprès survivant dans la capitale chinoise, revêtu d'un immense peignoir en coton blanc virant au gris pailleté de millions de cheveux noirs, j'ai pris place sur le tabouret boiteux d'un de ces fous de la tondeuse.
- Passe, m'ordonne Michael en m'arrachant le peigne des mains.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia