Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La poupée de Kafka

Couverture du livre La poupée de Kafka

Auteur : Fabrice Colin

Date de saisie : 04/02/2016

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Prix : 20.00 €

ISBN : 9782330057831

GENCOD : 9782330057831

Sorti le : 06/01/2016

Un roman autour d'une énigme littéraire : ces fameuses lettres, jamais retrouvées, écrites par Kafka pour consoler une petite fille qui avait perdu sa poupée... Où sont les lettres ? Ont-elles réellement existé ? Qui est la fillette ?... Trois personnages centraux, un père érudit, spécialiste de Kafka, sa fille avec lequel les relations sont désastreuses et une vieille dame atrabilaire, au passé douloureux, pour tenter le dénouer le fil du songe ou celui du mensonge.
N'hésitez pas, c'est excellent !


  • Les présentations des éditeurs : 06/01/2016

Au cours d'un séjour à Berlin, la jeune Julie Spieler, en quête d'une improbable réconciliation avec son père, abel - séducteur impénitent, époux volage, menteur invétéré et professeur de littérature allemande à la Sorbonne -, débusque la récipiendaire putative de textes inédits de Kafka, écrivain qui fait l'objet d'une folle idolâtrie de la part de son inconséquent géniteur. La jeune fille entame alors de difficiles tentatives d'approche auprès de cette vieille dame particulièrement revêche qui porte en elle toute la mémoire d'un siècle traversé de guerres, d'exils et d'horreurs. L'été suivant, contre toute attente, ces trois personnages se retrouvent dans un chalet, face au mont blanc, pour dénouer les noeuds et secrets obscurs dont chacun a tressé sa vie. De Paris à Berlin en passant par Prague, sous l'éternel regard de l'iconique Kafka ou dans l'inquiétante ombre portée d'une impériale montagne, le roman fait se rencontrer les vivants et tous les spectres qui les hantent sur une scène où les protagonistes se débattent comme pour échapper au cruel sortilège qu'ils ont eux-mêmes concouru à forger.
Convoquant une structure narrative limpide où le réalisme le dispute aux images mouvantes et la gravité à un humour féroce, Fabrice Colin mène ici une superbe enquête romanesque sur les liens qui nous lient et nous délient au fil d'une libératrice traversée des apparences.

Né en 1972 en région parisienne, auteur de nombreux textes pour la jeunesse, lauréat à quatre reprises du grand prix de l'Imaginaire, Fabrice Colin est également auteur de thrillers et de romans de littérature générale. Scénariste occasionnel pour la BD, auteur de pièces radiophoniques pour France Culture et journaliste pour le magazine Chronic'art, il occupe par ailleurs les fonctions de directeur éditorial au sein des éditions Super 8.



  • La revue de presse François Angelier - Le Monde du 4 février 2016

Autour de la poupée aux lettres, oeil magnétique de ce redoutable cyclone psychodramatique, Colin fait tournoyer en virtuose trois êtres marqués par le siècle, dont il cisèle les portraits et millimètre l'évolution psychologique.


  • La revue de presse Gilles Heuré - Télérama du 6 janvier 2016

La véritable crevasse qui sépare le père et sa fille pourra-t-elle jamais se combler ?...
Un père, sa fille, une vieille femme mystérieuse, et Kafka dans le rôle du spectre bienveillant sont les protagonistes de ce roman, merveilleux de style et de sensibilité. Quant à la crevasse qui sépare Abel et Julie, ne serait-elle pas dissimulée sous la neige du paysage de montagne où l'intrigue, finalement, se dénoue ?


  • Les courts extraits de livres : 07/12/2015

LA PETITE FILLE NE DIRA RIEN

Le salut viendra quand vous aurez cessé d'espérer. Rappelez-vous : personne n'a été désigné pour prendre soin de votre âme. Ceux qui vous aident, ceux qui vous sauvent, vous ignoriez leur nom avant qu'ils se révèlent à vous.
L'histoire de la poupée de Kafka reste l'une des plus édifiantes du siècle passé. Elle dévoile de l'écrivain un visage que le commun des mortels ignore et, si quelques Allemands férus de littérature ont entendu citer l'anecdote, bien rares sont ceux qui en connaissent les détails.
Plantons le décor. Nous sommes fin 1923. Franz Kafka s'est installé à Berlin, où il s'efforce avant tout de survivre. Malade de la tuberculose depuis 1917, en effet, il est désormais incapable de travailler et ne perçoit qu'une pension de préretraite famélique. Sa compagne du moment, Dora Diamant, a quinze ans de moins que lui. Elle est très éprise, superbement dévouée : elle prend tout en charge. C'est elle qui installe Kafka dans le quartier de Steglitz, sur Muthesiusstraße, d'abord, puis dans une jolie petite villa de Grunewaldstraße. Affaibli, l'écrivain continue toutefois à écrire. Chaque fois qu'il s'en sent le courage, il s'octroie une promenade dans les environs (il évite le centre : à cette époque, Berlin est embourbée dans une crise financière dantesque ; la faillite menace, on paie les gens avec des brouettes de billets, des émeutes éclatent tous les quatre matins). Un jour, dans un parc - et c'est là que notre récit prend son envol pour de bon -, il rencontre une petite fille en larmes. Troublé, il lui demande la raison de ses sanglots. La fillette lève les yeux sur lui. Elle a perdu sa poupée, déclare-t-elle. L'écrivain esquisse un sourire. Ne t'inquiète pas, la rassure-t-il d'une voix douce. Ta poupée est partie en voyage, voilà la raison. D'ailleurs, elle t'a envoyé une lettre. Sceptique, la petite fille sèche ses larmes. Une lettre ? Et pourrait-elle la voir ? Hélas, lui répond Kafka, je ne l'ai pas sur moi. Mais si tu reviens demain ici même à la même heure, je te la montrerai.
Rentré chez lui, l'écrivain se met au travail. Le jour d'après, la fillette est là, qui l'attend. Kafka lui tend une feuille pliée, le fruit de son labeur. "Tu comprends mieux ?" Front plissé, la petite fille parcourt la missive. Puis relève la tête. La suite ! - elle exige la suite. Kafka acquiesce, et lui fixe un deuxième rendez-vous. Puis un autre encore. Et ainsi de suite, pendant trois semaines.
Jour après jour, l'histoire grandit. D'après Dora Diamant, et pourquoi ne pas la croire ?, Kafka met, à élaborer cette correspondance imaginaire, le même soin méticuleux que celui consacré à ses autres écrits. Mais ce petit jeu ne peut se poursuivre ad vitam aeternam.
Un jour, Kafka arrive avec une lettre de la poupée expliquant qu'elle s'apprête à se marier et que, pour des raisons de bienséance évidentes, elle doit cesser d'écrire à sa jeune amie. La petite fille prend acte, mais ne pleure pas. L'épopée lui a tant plu, elle a mis tant de force à y croire que toute sa tristesse s'est évaporée.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia