Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Keynes, abstraction et expérience : sur La théorie générale

Couverture du livre Keynes, abstraction et expérience : sur La théorie générale

Auteur : Maurice Halbwachs

Date de saisie : 19/01/2016

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Rue d'Ulm, Paris, France

Collection : Figures normaliennes

Prix : 20.00 €

ISBN : 9782728805440

GENCOD : 9782728805440

Sorti le : 19/01/2016

  • Les présentations des éditeurs : 27/01/2016

À la fin des années 1930, le sociologue français Maurice Halbwachs publie plusieurs textes consacrés à la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936) de l'économiste britannique John Maynard Keynes, l'un des ouvrages phares du XXe siècle. Demeurés jusqu'à présent très confidentiels, ils possèdent une étonnante valeur didactique et permettent d'accéder m rapidement au coeur de l'analyse keynésienne. Ils portent aussi un regard critique sur une économie politique trop souvent abstraite. Au final, c'est une remarquable leçon d'interdisciplinarité que nous délivre celui qui fut l'un des proches disciples d'Émile Durkheim et qui est surtout connu pour ses travaux sur la mémoire collective et les classes sociales.

Gilles Montigny est ancien élève de l'École normale supérieure de Cachan, agrégé et docteur en sciences sociales, chercheur associé à l'École des hautes études en sciences sociales. Il s'intéresse particulièrement aux auteurs qui, tel Halbwachs, ont refusé des spécialisations trop étroites et insufflé un esprit d'ouverture aux sciences sociales.


  • Les courts extraits de livres : 27/01/2016

Extrait de l'introduction de Gilles Montigny

«La Théorie générale de John Maynard Keynes est une oeuvre complexe, touffue, parfois confuse, et qui se prête à de multiples lectures et à des interprétations contradictoires. C'est, sans doute, l'oeuvre économique qui a fait couler le plus d'encre au XXe siècle.»
Gilles Dostaler

De nos jours, dans quelque cursus que ce soit, la formation d'un jeune économiste serait jugée incomplète si elle ne transmettait pas un minimum de connaissances sur la pensée et les concepts keynésiens. Si cette référence théorique est aujourd'hui devenue obligée, il n'en a pas toujours été ainsi. Cela a été particulièrement vrai en France, surtout durant la dizaine d'années qui a suivi la publication de la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936). Rares, en effet, furent les auteurs français qui perçurent d'emblée la portée de cette oeuvre maîtresse de John Maynard Keynes (1883-1946) et écrivirent sur elle.
À un moment où ce livre n'avait pas encore été traduit ni publié dans notre pays, lui consacrant deux notices bibliographiques suivies de deux comptes rendus, le sociologue Maurice Halbwachs (1877-1945) en fut, après l'économiste Etienne Mantoux (1913-1945), rien moins que le deuxième commentateur français.
La seule réserve qu'appellerait cette dernière affirmation proviendrait de l'existence de trois autres présentations de l'ouvrage de Keynes rédigées en français, mais qui ont été l'oeuvre d'étrangers. Les deux plus connues sont dues à l'économiste américain (d'origine russe) Abba P. Lerner (1903-1982) et à l'économiste suédois Gustav Cassel (1866-1945). La troisième, rédigée par l'économiste belge Moïse Moisseev, est demeurée extrêmement confidentielle. Pour être absolument complet, il convient d'y ajouter des éléments du chapitre intitulé «Quelques discussions récentes sur la théorie des cycles économiques» figurant dans la deuxième édition (1939) de Prospérité et dépression. Rédigée par l'économiste autrichien Gottfried Haberler (1900-1995) à la demande de la Société des Nations, cette somme offre une vaste synthèse critique portant sur les théories des cycles et des fluctuations économiques élaborées sur plus d'un siècle. Le chapitre ajouté en 1939 accorde une large place aux apports de la Théorie générale.
Même si Keynes avait la réputation d'être un économiste «ésotérique», et s'il s'était attiré une méfiance tenace de la part de l'opinion publique française à la suite de ses prises de position critiques à rencontre des clauses économiques du traité de Versailles de 1919 et de ce qui était considéré comme les intérêts français, il importe d'avoir présent à l'esprit que Halbwachs a appartenu à la génération de ceux qui découvrirent la Théorie générale, sinon d'une manière entièrement objective, du moins avec un regard suffisamment neuf. Si les lecteurs de Keynes étaient exposés à des préjugés, à des a priori, comme le furent incontestablement Mantoux (en raison de ses convictions libérales) et Halbwachs (sous l'influence méthodologique de François Simiand), ils ont été attirés par la lecture d'un ouvrage dont ils pressentaient la nouveauté et, surtout, qui avançait des propositions pour combattre la crise économique des années 1930.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia