Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Jean Pruvost

enseigne l'histoire de la langue française

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Lucie Desaubliaux

séduit par son écriture au scalpel et ses dialogues imparables

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Anne B. Ragde

est l'une des plus grandes romancières Scandinaves,

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Les personnages de Jacques Vandroux

lui offrent des nuits balanches

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Virginie Despentes

est l'auteure notamment de "Les Jolies choses"

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jordan Harper

est originaire du Missouri

José Luis Zárate

est considéré comme un pionnier des littératures fantastiques au Mexique.

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Brillante

Couverture du livre Brillante

Auteur : Stéphanie Dupays

Date de saisie : 07/03/2016

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Mercure de France, Paris, France

Collection : Bleue

Prix : 17.00 €

ISBN : 978-2-7152-4276-0

GENCOD : 9782715242760

Sorti le : 14/01/2016

Brillante, bien sûr Claire est Brillante comme on doit l'être quand on sort d'une grande École.
La course à la belle place, elle l'a remportée haut la main, comme son compagnon Antonin.
Leur vie Brille comme il se doit, pas de luxe ostentatoire, mais tout de bon goût, classe, passe-partout mais pas vu, à l'avant-garde.

Le travail au bureau plus le soir à la maison, tard, la vie de couple reléguée à plus tard...
D'abord montrer et se montrer sûre de soi.
Jusqu'à la chute. Doucement, mais inéluctable.
Quoi faire ?
Comment surnager dans cette classe de société où il ne faut pas montrer sa faiblesse aux autres ?
L'Humain tient une place éloignée dans la vie de Claire. Que faire ?

Et vous, que pensez-vous de cette société qui monte ?
Brillant premier roman de Stéphanie DUPAYS à découvrir !


  • Le courrier des auteurs : 02/03/2016

1) Qui êtes-vous ? !
Stéphanie Dupays, apprentie en écriture et surtout lectrice.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La place du travail dans nos vies, la violence au travail et ses répercussions intimes, mais aussi le poids des apparences, des masques qu'il faut revêtir dans une société de la performance et du bonheur obligatoires.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Avoir un problème au travail, c'est n'être rien, ne plus avoir de raison sociale : inavouable !"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La musique nette, limpide, à la précision inquiétante de Philip Glass.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Un peu de liberté face à la comédie sociale.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Deux verres de whisky, euh non je ne suis pas Hemingway; Plus sérieusement, j'ai besoin d'une coupure avec mon travail quotidien, avec la vie ordinaire, je n'écris qu'en vacances (d'où une certaine lenteur !). Lire quelques pages est un bon moyen de se mettre en condition. Et du thé, beaucoup de thé...

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Elle ne vient pas, je lui cours après !
Je ne crois pas à l'inspiration, un livre c'est surtout un gros travail de construction et d'écriture qui vient donner forme à une colère originelle. Par exemple, "Brillante "est née d'un agacement contre l'euphorie que doit mimer le cadre performant toujours épanoui dans sa vie professionnelle et personnelle, en forme, motivé...

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ?
Par contagion, je vis entourée de livres. Et aussi par la force, et il en faut pour lutter contre tout ce qui empêche d'écrire, la comparaison avec les grands auteurs, les livres à lire et les films à voir, l'attrait du soleil qui pousse à déserter son fichier...

9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lectrice) ?
Non, l'envie d'écrire est venue plus tard. Il a fallu aussi "dédramatiser" la figure de l'écrivain pour que j'ose me lancer.

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
En CM2, un roman jeunesse de Susie Morgenstern dont j'ai oublié le titre qui montrait que la littérature peut parler de la vie de tous les jours alors que tous les livres que j'avais lus auparavant mettaient en scène des aventures extraordinaires et fantastiques. Quelques années après, "Les fenêtres" de Baudelaire ("... Il n'est pas d'objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu'une fenêtre éclairée d'une chandelle..."). Au lycée deux chocs esthétiques opposés : la pureté du vers racinien et la puissance de Céline...


  • Les présentations des éditeurs : 07/03/2016

Claire est une trentenaire comblée. Diplômée d'une grande école, elle occupe un beau poste dans un groupe agroalimentaire où elle construit sa carrière avec talent. Avec Antonin, cadre dans la finance, elle forme un couple qui est l'image du bonheur parfait. Trop peut-être.
Soudain, Claire vacille. Au bureau, sa supérieure hiérarchique lui tourne ostensiblement le dos, de nouvelles recrues empiètent sur ses dossiers, elle se sent peu à peu évincée. Après une phase de déni, Claire doit se rendre à l'évidence : c'est la disgrâce.
Elle qui a tout donné à son entreprise s'effondre. Va-t-elle réussir à exister sans «briller» ? Que vont devenir ses liens amicaux et amoureux fondés sur un même idéal de réussite ?

Satire sociale grinçante, Brillante traite de la place qu'occupe le travail dans nos vies, de la violence au travail - et notamment de celle faite aux femmes, et de ses répercussions intimes.

Stéphanie Dupays est haut fonctionnaire dans les affaires sociales. Brillante est son premier roman.



  • La revue de presse Raphaëlle Leyris - Le Monde du 21 janvier 2016

Avec Brillante, Stéphanie Dupays (collaboratrice du " Monde des livres ") signe un premier roman mordant sur le monde du travail. La satire s'appuie avec une certaine jubilation sur les mots du marketing - le secteur de Claire - qui contamine tout le vocabulaire, de la même manière que l'existence professionnelle envahit la vie privée, et même ce qu'il y a de plus intime en chacun.


  • Les courts extraits de livres : 07/03/2016

«Excellente soirée, madame, excellente soirée, monsieur !» Claire et Antonin avancent du bon côté de la barrière que le vigile ouvre pour eux. Claire est fière de sentir sur elle les regards des badauds qui ralentissent le pas devant le Centre Pompidou. Tout privilège suscite chez ceux qui en sont exclus l'envie d'y accéder. C'est la base du marketing, créer le désir de faire partie du club. Aujourd'hui, c'est sa soirée, seules les jeunes recrues les plus performantes sont conviées au cocktail concluant l'assemblée générale de Nutribel.
Une hôtesse s'approche de Claire et Antonin pour les débarrasser de leurs manteaux et de leurs écharpes. Sourire respectueux, chignon impeccable. «Très belle soirée !» Les pardessus sont à peine enlevés qu'un serveur aux gants blancs leur propose une coupe de Champagne. Sourire étiré jusqu'aux joues. L'agence VIP, «créateur d'émotions» met à votre disposition hôtes et hôtesses sélectionnés pour leurs compétences et leur distinction afin de véhiculer l'image de votre entreprise avec un objectif d'excellence et de convivialité. Pour sceller l'OPA du marketing sur la culture, le portrait de Georges Pompidou en suspension a été remplacé pour la soirée par le logo de Nutribel.
Claire et Antonin jettent des regards sur la foule. Claire tire Antonin par la manche : «Viens je vais te présenter quelqu'un.» Voici Thomas Lefranc qui s'avance vers eux. Lui aussi a fait l'École, une année plus tôt. Il serre la main d'Antonin, embrasse Claire. «Belle performance, tu peux être fier d'elle.» Le Champagne n'a jamais semblé aussi délicieux à la jeune femme. Thomas continue de plus belle. «Elle ne t'a pas encore dit ? Cet après-midi Claire a présenté à toute la boîte le projet Love your health, devant tous les big boss de Nutribel. Elle a tapé dans l'oeil de Frédéric Feld, le n°2 de la boîte.» Non, elle ne le lui avait pas dit. Elle souhaitait attendre le moment idéal pour ménager ses effets. Finalement, c'est peut-être mieux ainsi : c'est si jouissif d'entendre un collègue vanter sa performance à l'être aimé ! L'image qu'un couple projette sur autrui, ça compte beaucoup et elle croque résolument la coque caramélisée d'un bonbon foie gras framboise. Très bel équilibre entre l'onctueux et l'acide.
A quelques pas, le directeur financier explique à un groupe de hocheurs de têtes, chiffres à l'appui, comment la France peut retrouver la croissance. Tout en s'appuyant d'une main sur le buffet pour soulager son dos mis à mal par la cambrure excessive imposée par ses escarpins, Claire attrape un petit-four au design futuriste. En un coup d'oeil, elle sélectionne celui qui présente le moins de risque social : pas d'herbe qui se coincerait dans l'émail, pas d'architecture alambiquée susceptible de glisser et tacher, pas de saumon qui laisse l'haleine chargée. Toujours tout contrôler. Et vérifier de temps à autre sur son miroir en ouvrant discrètement son sac à main. Tout va bien. Elle échange un regard de connivence avec Antonin. Comme une douce mélopée, leur parviennent les échos de la voix du directeur financier qui continue à créer du PIB, à remettre la France au travail et à résorber la dette. Ils ont à peine vingt-cinq ans et le monde leur appartient.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia