Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Burkina Faso : pays des hommes intègres

Couverture du livre Burkina Faso : pays des hommes intègres

Auteur : Sylviane Janin

Date de saisie : 29/02/2016

Genre : Guides Tourisme, Voyages

Editeur : Olizane, Genève, Suisse

Collection : Guides Olizane. Découverte

Prix : 23.00 €

ISBN : 9782880864378

GENCOD : 9782880864378

Sorti le : 04/03/2016

  • Les présentations des éditeurs : 16/03/2016

Le Burkina Faso ne se visite pas : il se découvre au fil des rencontres et des échanges avec un peuple qui, en dépit de conditions de vie particulièrement difficiles, est d'une affabilité et d'une tolérance exceptionnelles. De plus, la forte cohésion sociale a permis au pays de surmonter les graves crises qu'il a traversées récemment, de réussir sans heurts des élections présidentielles libres et de remettre le pouvoir aux civils.
Terre d'accueil et de traditions, du Sud-Ouest verdoyant aux dunes d'Oursi à la lisière du Sahara, le Burkina Faso a su mettre en valeur ses véritables richesses : culture, artisanat, musique. Celles-ci ont donné naissance à de nombreuses manifestations dont plusieurs se sont imposées au niveau international, tels le Fespaco, le plus important festival de cinéma francophone africain, ou le Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO). Les magnifiques sites protégés, où toutes les espèces de grands mammifères d'Afrique de l'Ouest sont présentes, offrent des possibilités intéressantes de safaris vision ou photographiques.

Sylviane Janin a connu l'Afrique de l'Ouest en 1976. Depuis, elle y a passé plus de huit ans, dont quatre au Burkina Faso, pays qu'elle affectionne particulièrement. Il a été le centre de gravité de la plupart des voyages de l'auteur, sensible à son décor soudano-sahélien, l'hospitalité de ses habitants et ses richesses culturelles.


  • Les courts extraits de livres : 16/03/2016

INTRODUCTION

Pas de plages, pas de forêts impénétrables, ni de cocotiers... on ne visite pas le Burkina Faso pour ses paysages. On essaie seulement de se faire l'hôte discret d'un peuple qui vit dans un monde où les richesses ne sont pas vénales, un peuple qui a su conserver sa culture et qui, malgré sa lutte quotidienne pour la vie, prend le temps d'accueillir et de partager.
Pays enclavé et dépourvu des attraits recherchés par le tourisme de masse, le Burkina Faso (se prononce «bourkina fasso») a le mérite de s'être fait connaître pour la gentillesse et l'hospitalité de ses habitants, ainsi que pour sa diversité ethnique et ses richesses culturelles.
Ce territoire fut créé en 1919 lors de la colonisation française, puis dissous et partagé entre les États voisins en 1932, pour être enfin reconstitué en 1947. Il a été nommé «Haute-Volta», car c'est sur son sol que les trois affluents qui forment la Volta (Volta Rouge, Volta Noire et Volta Blanche) prennent leur source. Jusqu'en 1984, le drapeau voltaïque était composé de ces trois couleurs, en bandes verticales.
Le 4 août 1984, le capitaine Thomas Sankara, chef de l'État, renomma le pays «Burkina Faso», qui signifie «Pays des Hommes Intègres» (burkina veut dire «intégrité» en mooré, et faso «pays» ou «terre» en dioula). Les trois Volta furent également rebaptisées, respectivement Nazinon, Mouhoun et Nakambé.
Bien que très différentes les unes des autres, les nombreuses ethnies du Burkina Faso ont été unies dès le début du 20e siècle par un dénominateur commun : sans ressources exploitables, elles étaient les laissées-pour-compte de la colonisation française. C'est certainement l'un des facteurs qui a rendu possible leur cohabitation sans heurts sous le même drapeau, tout en préservant leurs cultures et leurs traditions respectives.
En dépit des divers revirements politiques qui se sont produits depuis l'indépendance en 1960, le Burkina Faso a toujours échappé au fléau des guerres tribales ou civiles qui ravagent tant de nations africaines.
A la fois fatalistes et combatifs, les Burkinabé acceptent le malheur, la maladie ou la mort avec sagesse et résignation, mais ils manifestent un véritable acharnement au travail et un grand courage face à l'adversité. Peu habitués à la facilité, ils ont acquis un esprit de solidarité qui leur a permis d'affronter les épreuves telles que la sécheresse ou la désertification. Avec le pauvre capital que la nature leur a donné et leurs bras pour seuls outils, ils ont appris à s'en sortir avec rien ou très peu, et finalement peut-être bien mieux que certains pays plus choyés par les dieux.
Au début des années quatre-vingts, une compagnie charter fut à l'origine de l'arrivée de nombreux touristes. Quelques années plus tard, Thomas Sankara donnait au peuple une impulsion nouvelle pour un retour aux sources de la culture, qui inversa le courant : les Burkinabé, jusqu'alors demandeurs, prirent conscience de la valeur de leurs traditions et de leur artisanat, véritables richesses du pays qui devenaient des attraits touristiques.
Le Burkina Faso possède aujourd'hui une identité propre. Il est devenu la terre d'accueil de nombreux événements internationaux, dont les plus importantes manifestations culturelles d'Afrique de l'Ouest.
Ce guide présente les particularités géographiques et historiques du Burkina Faso ainsi que les différentes cultures des peuples qui l'habitent, tout en ne perçant pas, par volonté de respect, les secrets de certains rites ou coutumes. Il aidera le visiteur à mieux saisir la complexité des traditions séculaires qui régissent la vie des Burkinabé.
Les suggestions de lecture proposées en fin d'ouvrage permettront au lecteur intéressé d'approfondir certains sujets qu'il n'a pas été possible de développer dans cet ouvrage.


  • Le mot préféré de l'auteur, avec LesMotsDesLivres.com : 16/03/2016

«Dignité» par Sylviane Janin
Dignité, parce que la dignité se gagne par des comportements, par une attitude, et elle ne peut pas s'acheter. C'est l'un des mots qui caractérisent le mieux le peuple burkinabè, auquel je suis très attachée depuis près de quarante ans.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia