Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La France en terre d'islam : empire colonial et religions, XIXe-XXe siècles

Couverture du livre La France en terre d'islam : empire colonial et religions, XIXe-XXe siècles

Auteur : Pierre Vermeren

Date de saisie : 20/04/2016

Genre : Histoire

Editeur : Belin, Paris, France

Collection : Histoire

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-7011-9664-0

GENCOD : 9782701196640

Sorti le : 04/03/2016

  • Les présentations des éditeurs : 12/05/2016

Si le radicalisme musulman et le terrorisme islamique nous inquiètent depuis les années 1980, une nouvelle spirale négative s'est enclenchée qui a conduit aux tueries de janvier et novembre 2015 à Paris. À écouter les commentateurs et les responsables politiques, on croirait que la France n'a jamais côtoyé l'islam. Pourtant, l'empire colonial fut un formidable «laboratoire», près d'un siècle et demi durant, pour aborder les questions religieuses.
Comment instaurer des modes de coexistence ? Comment réguler les relations entre Islam, confréries musulmanes, chrétiens et juifs ? Ce fut le souci quotidien de générations d'officiers et d'administrateurs, sous la houlette des autorités politiques françaises. Cet ouvrage propose une relecture globale de cette expérience unique et de ce que furent les pratiques en oeuvre dans le coeur battant de l'empire colonial : les terres «arabes» et «arabo-berbères».
Il raconte la découverte de l'islam par la France coloniale au début du XIXe siècle, les aléas de la protection des chrétiens d'Orient et les réalités de la politique du «royaume arabe» ou à l'égard du judaïsme ; il analyse enfin la manière dont la République, quoique laïque, s'est essayée à reconstruire les religions en Afrique du Nord et ce que furent leurs réactions, en particulier la montée du salafisme, à l'heure où s'annonçait la décolonisation. Notre héritage colonial pèse encore sur notre histoire présente.
En saisir les complexités ne peut que nous aider à mieux affronter les problèmes de notre temps, en particulier la question religieuse, qu'on croyait à tort apaisée. À cet égard, ce livre est une contribution essentielle.

Pierre Vermeren, normalien et agrégé d'histoire, est professeur d'histoire du monde arabe contemporain (où il a vécu huit ans) à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne et membre du laboratoire IMAF. Il est l'auteur de sept livres publiés dans différents pays et chez différents éditeurs, notamment La Découverte et Fayard, et a dirigé trois ouvrages collectifs. Il a surtout publié sur l'histoire du Maroc et du Maghreb contemporains.



  • La revue de presse Jean-Pierre Rioux - La Croix du 31 mars 2016

Nous avons perdu le fil de cette histoire, comme si la France n'avait jamais découvert l'islam, comme si la colonisation n'avait pas eu au coeur, autant que l'économie «impérialiste» ou la soif de puissance, la question des religions. Ce manuel bien enlevé nous en rappelle la trame et nous pousse à admettre que l'héritage colonial, même «délégitimé à hauteur du désastre final en Algérie», pèse encore sur notre présent. Tant et si bien que, ruse de l'Histoire, ce que la France n'a pas su faire, notamment en Algérie depuis 1830, «elle doit le réaliser sur son sol au début du XXIe siècle».


  • Les courts extraits de livres : 11/05/2016

Extrait de l'introduction

En septembre 1989, deux ans après l'ouvrage de Gilles Kepel, Les Banlieues de l'islam, l'affaire du «foulard de Creil» installe la question islamique sur la scène publique française. Telle était la volonté de ses protagonistes qui, dix ans après la révolution islamique d'Iran et sur fond de montée de l'islamisme algérien, rêvaient de faire entendre la voix des fondamentalistes musulmans en France. L'affaire remonte au Conseil d'État, mobilise les pouvoirs publics et fait la une des grands médias divisés. Féministes, intellectuels et polémistes s'emparent d'un dossier dont ils ignorent tout, n'imaginant pas qu'il allait restructurer, modifier et cliver le champ idéologique durant des décennies.
Auparavant, les choses paraissaient connues. Depuis les guerres de religions du XVIe siècle entre catholiques et protestants, la France s'adonnait avec passion à la querelle religieuse opposant le parti catholique et clérical, tour à tour ultramontain, royaliste, rétif au modernisme et patriote, à une coalition allant des protestants aux jacobins, puis de la gauche républicaine aux socialistes. Le dernier acte de la «guerre des deux France» s'est joué en 1984, lorsque la droite républicaine a mobilisé des millions de manifestants contre les réformes scolaires laïques du gouvernement de François Mitterrand, mettant en danger l'expérience gouvernementale de gauche. La reddition du président a semblé clore les velléités hégémoniques d'un camp sur l'autre, intuition confortée par l'accord Lang-Cloupet de 1992, qui a enterré la querelle scolaire.
Depuis lors, en un quart de siècle, la France a beaucoup changé, tout comme les préoccupations et les inquiétudes des Français. La guerre civile algérienne ravageuse des années 1990, qui a tenu la une de l'actualité, a nourri les inquiétudes liées à l'islam, au radicalisme musulman et au terrorisme islamique, qui ne cessent de progresser jusqu'à la funeste année 2015. Une spirale négative s'est enclenchée entre des attentats et des faits de guerre sanglants (massacres du GIA en Algérie, 11 septembre 2001, crimes de l'État islamique au Levant, tueries de janvier et novembre 2015 en France...), leur médiatisation voulue et orchestrée par les acteurs eux-mêmes ainsi que des injonctions idéologiques brouillant la compréhension de ces phénomènes. Or ces événements internationaux servent de toile de fond à un fait très neuf dans le corps social français de métropole, produit d'un demi-siècle de migrations internationales sans précédent : l'installation durable et conséquente d'une religion nouvelle à l'échelle du temps historique, l'islam, qui aurait rêvé d'une meilleure publicité.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia