Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Une requête de Bruno Schulz

Couverture du livre Une requête de Bruno Schulz

Auteur : Maxim Biller

Préface : Marielle Silhouette

Traducteur : Marielle Silhouette

Date de saisie : 21/04/2016

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Actes Sud, Arles, France | Solin, Arles, France

Prix : 10.00 €

ISBN : 9782330059095

GENCOD : 9782330059095

Sorti le : 13/04/2016

  • Les présentations des éditeurs : 21/04/2016

À l'automne 1938 surgit dans la petite ville polonaise de Drohobycz un étrange et inquiétant personnage qui se fait passer pour Thomas Mann.
Bruno Schulz, l'un des habitants de cette bourgade, décide alors d'écrire une lettre au véritable Thomas Mann pour l'en avertir et lui demander l'impossible. L'impossible, c'est la requête que lui, Schulz, petit écrivain juif polonais, adresse au géant de la littérature allemande, tout juste émigré aux États-Unis. Très "simplement", il lui demande de lire sa nouvelle écrite en allemand (Le Retour au pays) et d'engager avec lui un dialogue littéraire.
Le génie de Maxim Biller est de reconstituer en quelque cent pages l'univers réel et littéraire de Schulz et de traiter sur un mode drolatique le désespoir et la peur d'un monde voué à la disparition.
Dans ce court récit, le style surtout est impressionnant, mêlant satire et fantastique, tragique et grotesque, à la façon des six dessins de Schulz qui accompagnent le texte.

Maxim Biller, né à Prague en 1960, a émigré en Allemagne avec sa famille en 1970. Il vit à Berlin. Deux de ses ouvrages, L'Amour aujourd'hui et Le Juif de service : autoportrait, sont parus récemment aux Editions de l'Olivier.



  • La revue de presse Nicolas Weill - Le Monde du 21 avril 2016

L'enfant terrible des lettres allemandes, Maxim Biller, rend hommage dans ce court texte à l'écrivain et dessinateur juif polonais Bruno Schulz, auteur des Boutiques de cannelle (Denoël, 2004), tué dans le ghetto de Drohobycz en 1942.


  • Les courts extraits de livres : 21/04/2016

"Très cher, très honoré monsieur Thomas Mann", écrivit avec application un petit homme grave et sec par un jour d'automne étonnamment chaud de novembre 1938. Il biffa tout aussi vite la phrase dans son carnet, se redressa du fauteuil à roulettes beaucoup trop bas et légèrement grinçant sur lequel il se trouvait depuis le début de l'après-midi, installé devant le bureau tout aussi bas de l'ancien office de son père, tendit plusieurs fois les bras en l'air et sur le côté comme pour la gymnastique du matin et fixa pendant deux à trois minutes la bande étroite et sale de lumière en haut, sans cesse traversée par les chaussures et les jambes, les pointes de parapluie et les manteaux des passants dans la rue Florianska. Puis il se rassit et reprit.
"Très cher monsieur", écrivit-il. "Je sais que vous recevez beaucoup de lettres chaque jour et que vous passez certainement plus de temps à y répondre qu'à écrire vos merveilleux romans, célèbres dans le monde entier. Je peux facilement m'imaginer ce que cela signifie ! Moi-même, je dois enseigner le dessin trente-six heures par semaine à de charmants élèves totalement dépourvus de talent et à la fin de la journée quand je quitte, fatigué, le lycée Jagietto où je travaille" - il s'interrompit et se releva en se cognant le genou gauche contre le bureau. Mais au lieu de le frotter ou de sauter en jurant à voix basse à travers la petite pièce au sous-sol, il serra sa tête dans ses deux mains -, une très grande et jolie tête, presque triangulaire qui, de loin, rappelait les dragons en papier que ses élèves, depuis les premiers jours venteux de septembre, faisaient monter dans les airs dans la carrière de Koszmarsko - et la laissa retomber d'un coup sec et brusque comme s'il pouvait de cette façon aider les idées à en sortir. Cela fonctionna, comme presque chaque fois d'ailleurs, et il se retrouva tout aussitôt assis au bureau à écrire rapidement et sans réfléchir sur une nouvelle page blanche : "Cher docteur Thomas Mann ! Même si nous ne nous connaissons pas, je me dois de vous informer qu'il y a trois semaines est arrivé dans notre ville un Allemand qui prétend être vous. Comme nous tous à Drohobycz, je ne vous connais que par des photographies dans les journaux, je ne peux donc affirmer avec la dernière certitude que ce n'est pas vous, mais rien que les histoires qu'il raconte - sans parler des habits usés qu'il porte et de la forte odeur qu'il dégage - le rendent suspect."
Bon, très bien, cela suffit pour le début, pensa avec satisfaction le petit homme sérieux dans la cave de la rue Florianska et il mit son crayon - un Koh-i-Noor HB avec lequel on pouvait aussi faire des dessins passables - dans la poche intérieure de l'épaisse veste belge qu'il ne quittait pas de l'année. Puis il referma d'un coup sec son calepin à l'étiquette vierge en couverture et caressa son visage comme si c'était celui d'un autre. Pour la première fois de la journée, non, pour la première fois depuis de nombreux mois, peut-être même depuis des années, il n'avait plus l'impression que de grands lézards noirs et des serpents couleur pétrole allaient sortir des murs autour de lui en rampant, un sourire mauvais sur les lèvres et le regard torve, il n'entendait pas à tout instant les ailes d'archéoptéryx géants battre et bruire dans son dos, il ne craignait pas qu'une chose épouvantable eût lieu dans la minute, dans la seconde suivante. Dès qu'il en eut conscience, il fut aussitôt pris de panique à nouveau, car il ne pouvait s'agir que d'un piège du destin.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia