Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Inflammation du verbe vivre

Couverture du livre Inflammation du verbe vivre

Auteur : Wajdi Mouawad

Date de saisie : 06/05/2016

Genre : Théâtre

Editeur : Actes Sud-Papiers, Arles | Leméac, Montréal, Canada

Prix : 12.00 €

ISBN : 9782330060350

GENCOD : 9782330060350

Sorti le : 27/04/2016

  • Les présentations des éditeurs : 06/05/2016

Vingt-quatre siècles après la création de Philoctète, Wahid entreprend de monter cette tragédie de Sophocle, l'immortel porteur des peines du monde. Mais le décès du poète Robert Davreu, qui devait en assurer une nouvelle traduction, complique son travail. Afin de retourner aux origines de la pièce et d'en imaginer la scénographie, il entame alors un voyage en Grèce, à la recherche des malheurs du grand Argonaute.

Connu pour la force de son théâtre épique, notamment le cycle Le Sang des promesses (littoral, Incendies, Forêts, Ciels,), Wajdi Mouawad est aussi l'auteur du roman Anima, traduit en plusieurs langues. Son oeuvre a été saluée par de nombreuses récompenses, dont le prix littéraire du Gouverneur général du Canada en 2000 et le grand prix du théâtre de l'Académie française en 2009.


  • Les courts extraits de livres : 06/05/2016

I. INFLAMMATION

- 1. cette porte-là -

Il y a une porte. Elle n'appartient pas tout à fait au présent. Plutôt à la mémoire de cet homme qui vient d'arriver. Il s'adresse aux ombres devant lui.

WAHID. Elle est soeur jumelle des humains, née en même temps qu'eux, cette vérité oubliée qui veut qu'un homme soit un dieu quand il rêve et un mendiant quand il pense. Moi qui ai voué ma vie à essayer d'obéir à cette loi ancienne, je me suis trompé en tout et me suis perdu en chemin. Croyant faire un avec le rêve, j'ai jeté mon dévolu sur les mots sans savoir qu'ils étaient tranchants comme des lames de rasoir. Croyant faire un avec le rêve, je me suis perdu dans la contemplation des visages, dans la lascivité des corps, dans le parfum des nuits obscures. Je me suis enivré devant le faste de la nature, je me suis abîmé dans la lecture des poésies tourmentées. Je me suis révolté contre la lumière du jour pour adorer une lumière dont je me suis cru être la source, je me suis perdu dans le feu des passions, je me suis pendu à la corde de mes révoltes. Ma vie a glissé comme glissent les nuages sur la plaine où paissent les animaux sauvages et où le zèbre tranquille est dévoré par le fauve à la crinière épaisse. Que leur importent les nuages qui glissent ? Je n ai pas su pleuvoir. De l'échec de ma vie, nul autre que moi n'est fautif. Quand j'ai pris conscience de mon égarement, il était trop tard. Le peu qu'il me restait à vivre, je l'ai employé à m'enfoncer davantage dans le treillis des colères. Jusqu'à en mourir. Or, voilà qu'à la faveur de cette mort terrible, le chemin tant recherché m'est apparu, empreint d'une clarté qui m'a redonné goût à la vie. Cette chose simple dont m'a parlé le chien, j'ai donc bel et bien réussi à la trouver. Malgré tout, mes amis, je ne sais plus s'il est possible pour moi d'entreprendre le voyage du retour, bien qu'il me soit encore permis de choisir, ou de demeurer ici, ou de regagner le rivage de la vie. Je tremble a l'idée qu'une fois éveillé, la clarté du chemin m'apparaisse tel un délire, une illusion, et que, une fois de plus, je retombe sur moi. N'est-ce pas une illusion que de croire qu'un homme puisse changer ? La maison quittée n'est-elle pas semblable au passé ? Personne ne repasse par son passé et jamais l'on n'a vu de serpent se revêtir de la peau dont il a mué. Il pousse la porte de sa maison et dit : Je suis parti longtemps, mais me voici de retour. Est-ce que cela existe vraiment ? Alors raconter. Pour éprouver les intuitions qui nous habitent comme autant d'oracles qu'il nous faut raconter si l'on veut en déchiffrer le sens. Raconter une dernière fois avant de retrouver le terrain des combats, pour trancher à la racine hésitation et bégaiement. Vous rassembler, vous, la grande communauté des morts, pour, vous racontant, trouver force et courage à l'instant où je rouvrirai les yeux pour recouvrer la lumière de la vie. Comment tout cela a-t-il commencé ? Si je me rappelle bien, tout a commencé par une porte. Un matin, au mitan de la seconde décennie du XXIe siècle, par mauvais temps, et en proie à un tourment qui ne disait plus son nom, un homme, répondant au nom de Wahid, est sorti de sa maison et a refermé cette porte derrière lui.

Wahid ouvre la porte et sort.

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia