Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Kanye West : Black Jesus

Couverture du livre Kanye West : Black Jesus

Auteur : Karim Madani

Date de saisie : 12/05/2016

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Don Quichotte éditions, Paris, France

Prix : 16.90 €

ISBN : 9782359495355

GENCOD : 9782359495355

Sorti le : 12/05/2016

  • Les présentations des éditeurs : 12/05/2016

«Ils ont installé cette table de nouveau riche sans m'en avertir, se désole Kanye West. C'est une table immonde et clinquante ; je la déteste. On a essayé de la dégager, mais elle est tellement lourde. Alors, on pose des objets autour pour en atténuer la laideur. C'est toujours laid. Puis j'ai réalisé que cette table est une métaphore de mon ego. Peu importe ce que vous mettrez autour, dessus, en dessous, la manière dont vous le prendrez en photo, ça n'effacera pas la connerie prétentieuse de cet ego.»

Guignol gonflé d'orgueil ou génie incompris ? Kanye West laisse rarement indifférent. La vie du rappeur et producteur surdoué se lit comme un roman américain, entre F. Scott Fitzgerald et Iceberg Slim. Des écoles publiques de Chicago aux manoirs californiens, ce livre retrace le parcours «bigger than life» du nouveau King of Pop, 78 kilos de rêve américain (manteau de fourrure compris).
Black Jesus défraie régulièrement la chronique : il milite contre l'homophobie dans le milieu peu progressiste du rap et clashe Bush Jr et Obama, pose affublé de la couronne d'épines du Christ et affole le Net en épousant la prêtresse de téléréalité Kim Kardashian...
Pétri de contradictions, accusé de tous les maux par ses détracteurs (sataniste, franc-maçon, illuminati, pédéraste pour les moins inventifs), il a surtout travaillé avec le gotha du hip-hop (Jay Z, Nas) et de la pop (Janet Jackson, Britney Spears, Alicia Keys, Paul McCartney).
Portrait au scalpel, au-delà des a priori et des clichés, de l'artiste qui a transformé le rap en nouvelle pop mondialisée.

Spécialiste des musiques urbaines, Karim Madani est aussi l'auteur de Spike Lee... American Urban Story (2015).


  • Les courts extraits de livres : 12/05/2016

Extrait de l'introduction

Empire State, New York, 13 septembre 2009.

Ce soir-là, Kanye anime les MTV Video Music Awards, qui récompensent les meilleurs clips. L'enjeu est de taille, puisque les VMA comptent parmi les distinctions les plus remarquables du business de la musique. Taylor Swift est montée sur la grande scène du Radio City Hall. La chanteuse de pop quasi prépubère est sur le point de rafler une récompense pour «You Belong with Me», une chanson country de lycéenne au coeur brisé. Kanye fulmine, il l'a mauvaise. Le gratin de l'industrie musicale s'apprête à adouber cette poupée écervelée tandis que les artistes noirs restent dans la soute, dont Beyoncé, la copine superstar de Jay. Pourtant, le clip de «Single Ladies (Put a Ring on It)» crucifie la concurrence, avec Beyoncé et ses deux danseuses plantureuses qui bougent leurs fessiers généreux dans une affolante chorégraphie en noir et blanc sur un beat sismique. Alors, c'est quoi le problème ? se demande Kanye.
Taylor Swift est excitée comme une pucelle qui suivrait Mike Tyson dans sa chambre pour une partie d'échecs. La chanteuse lâche plus de «merci» que Marion Cotillard au Festival de Cannes : «J'ai toujours rêvé de savoir ce que cela me ferait de gagner l'un de ces prix, mais jamais je n'aurais imaginé en gagner ce soir, chantant de la musique country. Alors, merci à vous d'avoir permis que ce rêve de gagner un VMA devienne réalité...»
Kanye essaie de contenir colère et frustration, mais rien n'y fait. Il se précipite sur la lauréate et la dépouille de son micro, tel un stick up kid dans les rues du ghetto. «Yo, Taylor, je suis vraiment content pour toi, et je te laisserai finir ton speech. Mais je tiens à dire que Beyoncé a fait l'une des meilleures vidéos de tous les temps. Oui, une des meilleures vidéos de tous les temps.»
L'auditoire pailleté, manucure, poudré (quelques dealers triés sur le volet ont veillé à ce que tout se déroule bien, selon les informations d'un ex-manager véreux encore actif dans le monde de la nuit new-yorkais), psychanalysé, botoxé, liposucé et lourdement taxé, est tétanisé. La pop music entre dans l'ère glaciaire. Taylor, quant à elle, est pétrifiée, la gorge obstruée de gravier et la langue aussi lourde que le ciment qui leste le corps du syndicaliste Jimmy Hoffa. Kanye quitte la salle comme une fusée. Le moment d'avant, il a refilé le microphone à Taylor Swift, tremblante et les larmes prêtes à jaillir. Son temps de parole est écoulé dans ce show impitoyablement calibré. Les caméras sont toutes braquées sur Beyoncé, qui semble vouloir disparaître dans le trou de son siège, à supposer que le siège en eût un... Difficile de faire transiter pareil popotin par un espace si étroit. Kanye a sorti la blague à Jay le lendemain, et Jay a moyennement apprécié. Ils auront d'ailleurs une discussion animée. Évidemment que le clip de la gamine blanche suinte de bons sentiments suburbains, trois télés, un chien, et deux bagnoles dans le garage, mais est-ce une raison pour l'avoir ainsi humiliée, devant le gotha de la musique pop new-yorkais, devant le monde entier scotché à son écran ? Et de fait, le soir même, la vidéo contamine le Web. Surtout, Jay Z n'a pas apprécié que Kanye Omari West mette sa meuf dans l'embarras. C'est un truc à se faire griller dans le business. Jay Z le sait. Tout comme il sait qu'il ne retournera jamais vendre du crack sur les bancs de la cité, à Marcy. Il a vécu dans des appartements gigantesques et des tours prestigieuses. Certes, pas dans l'Upper East Side ni sur Central Park West, où, malgré ses millions, il aurait fait chuter le prix du mètre carré avec sa réputation d'ex-revendeur de came.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia