Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dans l'attente de toi

Couverture du livre Dans l'attente de toi

Auteur : Alexis Jenni

Date de saisie : 13/10/2016

Genre : Littérature, essais

Editeur : l'Iconoclaste, Paris, France

Prix : 22.50 €

ISBN : 9791095438199

GENCOD : 9791095438199

Sorti le : 07/09/2016

Ni véritable roman, ni récit, "Dans l'attente de toi" est une lettre ouverte à une femme aimée, un chant d'amour aussi beau que le Cantique des Cantiques. Alexis Jenni y explore avec délicatesse et émerveillement une évidence peu commentée, un indicible de la relation amoureuse : le sens du toucher et son enchantement.

Et comme «les livres naissent de ce qu'on ne sait pas dire», il convie à son secours Bonnard, Bacon, Rembrandt, Fragonard, Picasso... C'est aussi une action de grâce envers eux de sa part, car il trouve en face de certains tableaux de ces grands peintres comment «le toucher seul [peut le persuader] de [la] présence» de celle qu'il aime.

«Je veux arriver à dire que tu es très belle à toucher.» Non seulement il y parvient, mais il énonce pour lui comme pour nous, sans la ternir un seul instant, la grâce si singulière qui définit pour partie notre humanité : le toucher privilégié des amants.


  • Les présentations des éditeurs : 05/10/2016

«Dans la lumière qui glissait par les fissures du volet ce matin-là, je t'ai vue lentement apparaître, j'ai vu se découper l'ovale de ton épaule, la courbe ample de tes fesses, la ligne de ta nuque. Tu dormais encore. Je parcourus ton corps qui se détachait dans l'ombre, je n'appuyais pas, je ne saisissais rien, je t'effleurais. Et je ressentis l'extrême beauté de ta peau. J'aimerais trouver le mot exact pour décrire ce moment-là mais toujours il se dérobe.
Faute de mots, je m'aiderai de la peinture. Elle sera une sorte de métaphore, une série de digressions, un miroir tendu à mes lèvres. Bonnard, Picasso, Rembrandt, d'autres encore, réussiront à traduire l'émotion infinie que j'ai à te toucher, à te regarder... à t'aimer.»

Alexis Jenni a reçu le prix Goncourt en 2011 pour son premier roman, L'art français de la guerre (Gallimard). Il est aussi l'auteur d'essais, notamment Son visage et le tien (Albin Michel, 2014). Il fait entendre ici pour la première fois une voix intime, faite de mots et d'images mêlées.



  • La revue de presse Estelle Lenartowicz - Lire, octobre 2016

Désireux de ne pas sombrer dans les clichés, Alexis Jenni décide d'écrire l'être aimé à sa façon...
Chaque court chapitre est construit autour d'une toile, d'une sensation ou d'une partie du corps aimé et sublimé. S'appuyant sur de magnifiques reproductions de tableaux, la balade illustrée s'ouvre par un décryptage de l'image et se prolonge au travers d'anecdotes biographiques et d'éclairages théoriques toujours très incarnés, précis et accessibles. Le tout est servi par un regard plein de finesse et de fraîcheur sur l'art : "Je suis un rêveur d'art, pas un érudit." Un livre à parcourir par petites touches et grands arrêts, comme on visite un musée.


  • Les courts extraits de livres : 05/10/2016

Dire ce qui importe

Les livres naissent de ce que l'on ne sait pas dire. Si on savait, on dirait, et il n'y aurait pas de livres ; on n'y penserait même pas. Mais voilà, on ne sait pas dire, et c'est une inquiétude, puis très vite un manque, et enfin un désir ; et le livre vient, qui est tout entier l'effort pour dire, bien que l'on ne puisse pas. Cela n'empêche pas d'essayer, d'échouer toujours, et d'essayer encore; le livre qui s'écrit est la trace de ces essais. C'est bien sûr valable pour tous les livres, mais pour celui-là auquel je m'efforce, j'ai le souvenir exact du moment où il est né, ce moment précis où je n'ai pas trouvé les mots, où je n'ai pas su dire combien tu étais belle, d'une forme de beauté si particulière que je n'avais pour la dire aucun mot disponible.

C'était au matin, au moment où je me réveille brusquement et où je ne dors plus, où je reste les yeux grands ouverts à regarder la nuit disparaître. Dans la lumière d'aluminium qui glissait par les fentes du volet, le volet roulant que nous ne roulons pas jusqu'au bout pour ne pas trop serrer les fentes, qu'elles restent un peu béantes et que nous parvienne à l'aube un peu de cette lumière comme un métal doux, je t'ai vue lentement apparaître, dans cette lueur tendre qui peu à peu s'éclaircissait, j'ai vu se découper la courbe de ton épaule, la courbe ample de tes fesses, la ligne nette de ta nuque. Tes formes élégantes tout près de moi émergeaient en tracés luisants sur les désordres du lit, sur la couette molle et obscure déformée par la nuit. Tu dormais encore. J'avançais la main vers toi, je la posais sur ton épaule, je parcourus ta peau qui brillait dans l'ombre. Je n'appuyais pas, je ne saisissais rien, je passais simplement ma main, je t'effleurais ; et je ressentis l'extrême beauté de ta peau.

Je ne parle pas ici de douceur, de fraîcheur, de la tendre chaleur du sommeil, je parle de beauté, et je n'ai pas su comment la dire. Un sentiment esthétique intense me transporta au moment où je posai ma main sur ta peau, sans rien faire d'autre, sans rien vouloir d'autre, un sentiment profond qui avait cette dimension étrange des sentiments esthétiques, qui exaltent et qui comblent, et qui continuent après avoir comblé de procurer une exaltation inépuisable. Le sentiment de la beauté est très particulier, il donne à boire et étanche la soif, il entretient la soif et il redonne toujours à boire. La beauté emporte dans un ravissement profond et paradoxal, qui reste identique à lui-même, et n'arrête jamais.

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia