Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'insolite évasion de Sebastian Wimer

Couverture du livre L'insolite évasion de Sebastian Wimer

Auteur : Stéphane Héaume

Date de saisie : 22/12/2016

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Serge Safran éditeur, Paris

Collection : Littérature

Prix : 18.90 €

ISBN : 9791090175532

GENCOD : 9791090175532

Sorti le : 18/08/2016

  • Les présentations des éditeurs : 22/12/2016

Karlotta-Pietra, ville fortifiée en bord de mer, vit ses derniers instants de liberté face à la montée d'un nationalisme radical. Il ne reste que quelques jours avant la fermeture définitive des portes de la cité.
Sébastian, couturier reconnu, et son associé Dimitri entreprennent de s'enfuir avant qu'il ne soit trop tard. Mais un soir, Sébastian porte secours à une femme brutalisée, laissée inerte le long d'un canal. Troublé, il croit reconnaître Agathe, sa défunte épouse, même si ses papiers d'identité affirment qu'elle s'appelle Kathrin Petersen. L'état de santé de la jeune femme l'oblige à retarder son projet initial.
Aidé du jeune étudiant Leos, il échafaude alors un plan d'évasion insolite puisant dans l'histoire de la cité et défiant le pouvoir en place.

Stéphane Heaume, né à Paris en 1971, est l'auteur de plusieurs romans comme Le Clos Lothar (Prix du jury Jean-Giono), Orkhidos ou Sheridan Square (Prix de la Ville de Deauville). Il écrit également des nouvelles et des textes pour le théâtre lyrique.



  • La revue de presse Philippe-Jean Catinchi - Le Monde du 22 décembre 2016

Partition en trois mouvements, qui emprunte aux registres de l'opéra et de la tragédie, ce livre retrouve le souffle du Clos Lothar (Zulma, 2002), premier roman de Héaume, où la fable le disputait au conte politique


  • Les courts extraits de livres : 14/09/2016

Les portes de la ville fermeraient dans sept jours. Je n'arrivais pas à me faire à cette idée. Devant moi, la rue était déserte, striée de grands blocs d'ombre qu'espaçait de loin en loin le halo des réverbères. Sur le chemin du cimetière, je ne croisai qu'un groupe de sans-abri se réchauffant autour d'un feu de fortune. Ils se frappaient les bras sous les arbres nus d'un square. Près des bancs s'entassaient leurs couvertures, des sacs, des bidons informes. Quitteraient-ils la ville, eux aussi ? Étaient-ils des nôtres ? Seules la peur, la fatigue allumaient leurs regards. Je remontai le col de mon manteau, accélérai le pas.
Une nuit pâle était tombée - une nuit abstraite tant la voûte étoilée semblait mimer le jour. Le grand froid annoncé n'était pas encore venu, ni la neige. Depuis la rue, on apercevait la cime brune et sèche du Karlottashory d'ordinaire enneigée à cette époque de l'année. Soit l'hiver serait doux, une première, soit tardif et d'autant plus rigoureux - ce que beaucoup d'entre nous redoutaient.
Je fus bientôt devant le portique de pierre de l'entrée du cimetière. De sa guérite, le gardien me lança un bonsoir machinal. Cela faisait trois ans qu'il était là, tous les soirs, à la même heure, dans son cabanon minuscule. Nous n'avions jamais parlé ; à vrai dire je n'y tenais pas. J'avais voulu faire de mes visites quotidiennes un pèlerinage silencieux.
Dans la demi-pénombre, le gardien venait de lever une main. Une voix timide me héla, accompagnée d'une bouffée de vapeur blanche. L'homme sortit de son refuge et s'approcha. Je découvris à quel point son visage était jeune, vingt-cinq ans tout au plus. Quinze ans de moins que moi.
«Monsieur Wimer, commença-t-il, hésitant. Je voulais vous dire... Nous fermons le cimetière ce soir pour une semaine.»
Il pointait de son gant les hautes grilles. Je ne fus pas autrement surpris qu'il connût mon nom : en ville, tout se savait -mes fonctions à la Fondation avaient fait de moi un personnage presque public. Il reprit :
«Je pars, Monsieur Wimer. Je ne devrais pas en parler mais j'ai confiance en vous. On n'a pas encore trouvé mon successeur. Il faut dire que personne ne veut cette place. J'aurais dû finir à la fin du mois, mais les sculpteurs ont terminé plus tôt.
- Les sculpteurs ?
- Vous savez bien... Le chantier de la section nord, la grande tombe... Ils ont terminé ce matin. Ils ont enlevé la bâche, paraît-il.»
Une brève émotion m'étreignit. Peu m'importaient ces sculpteurs ; je venais surtout d'apprendre que ce soir serait mon dernier soir. C'était inconcevable. J'avais encore à renouveler les fleurs, laver la dalle et murmurer aux pierres tant de choses. Sept soirs à venir, m'étais-je répété le matin même, imaginant l'éternité. Sept soirs à faire durer ; et voilà que ces instants m'étaient brusquement confisqués. J'avais compris que le jeune homme espérait de ma part une confidence sur un éventuel départ ; je m'en gardai bien, redoutant une trahison. Depuis plusieurs mois, tout était devenu possible dans l'enceinte de Karlotta-Pietra.
«Merci, me bornai-je à répondre. Bonne chance.»


  • Le mot préféré de l'auteur, avec LesMotsDesLivres.com : 20/01/2017

«Songe» par Stéphane Héaume
je propose le mot "Songe", un mot qui ouvre les portes de l'enchantement, des peurs et des désirs cachés.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia