Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Continents à la dérive

Couverture du livre Continents à la dérive

Auteur : Russell Banks

Traducteur : Pierre Furlan

Date de saisie : 07/11/2016

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 9782330070335

GENCOD : 9782330070335

Sorti le : 05/10/2016

  • Les présentations des éditeurs : 07/11/2016

À l'orée de l'an 1980, Bob Dubois, réparateur de chaudières dans une petite ville du New Hampshire, convainc sa femme de plaquer travail, maison et amis pour rejoindre avec leurs deux filles son frère, qui a fait fortune en Floride. Nourri de rêves de réussite et de prospérité, Bob espère, à l'aube de ses trente ans, s'élever comme lui au-dessus de sa condition d'ouvrier. A quelques milliers de kilomètres de là, Vanise Dorsinville fuit Haïti, avec son bébé et son neveu Claude, afin de gagner elle aussi la Floride, où le père de Claude les attend. Elle a choisi de quitter la violence institutionnalisée, la pauvreté et le chaos de son pays natal pour atteindre l'Amérique de ses rêves.
Quelles forces poussent ces êtres à s'exiler ? Crise existentielle pour l'un, exode contraint pour l'autre, Bob et Vanise aspirent à une seule et même chose : prendre un nouveau départ. Mais au cours de leur voyage, c'est une tout autre réalité qu'ils vont découvrir : celle de l'isolement affectif, de l'injustice, du déclassement social et de l'altérité. Deux égarés dont les destins finiront par se croiser.
Dans cette odyssée contemporaine et métaphysique, Russell Banks nous livre une vision désabusée du rêve américain, en même temps qu'un tableau intemporel de la tragique condition humaine. Continents à la dérive est un roman âpre, éminemment politique et d'une justesse imparable, qui, trente ans après sa sortie, continue à entrer en résonance avec notre temps.

Né en 1940, Russell Banks est sans conteste l'un des écrivains majeurs de sa génération. Son oeuvre, traduite dans une vingtaine de langues et publiée en France par Actes Sud, a obtenu de nombreuses distinctions internationales. Il vit dans l'État de New York.
Dernier titre paru : Un membre permanent de la famille (2015).



  • La revue de presse Muriel Steinmetz - L'Humanité du 3 novembre 2016

À partir des destins parallèles d'un petit Blanc insatisfait et d'une Noire vouée à l'exil, Russell Banks décrit sans peur un monde sans pitié...
L'Amérique décrite il y a trente ans par Russell Banks ressemble terriblement à l'actuelle, avec son goût des armes et ses pulsions racistes. Le romancier adopte le parti pris narratif de la troisième personne. Cette convention empruntée à la littérature du XIXe siècle permet d'alterner le point de vue des personnages avec une vision extérieure en surplomb. Les laissés-pour-compte de tous bords sont passés au crible de leur être, par un auteur qui ne cesse de porter un regard lucide sur son pays.


  • Les courts extraits de livres : 10/10/2016

INVOCATION

Ce n'est pas de la mémoire qu'il te faut pour raconter cette histoire, la triste histoire de Robert Raymond Dubois, celle qui finit dans les ruelles et les mauvais quartiers de Miami, en Floride, un matin de février 1981, après avoir commencé bien loin au nord, à Catamount dans le New Hampshire, par un froid après-midi de décembre 1979 moucheté de flocons de neige, l'histoire de ce qui est arrivé au jeune Bob Dubois pendant les mois qui séparent cet après-midi venteux dans le New Hampshire d'une sombre matinée humide en Floride ; l'histoire de ce qui est arrivé aux diverses personnes qui l'aimaient mais aussi à quelques Haïtiens et à un Jamaïcain, au frère aîné de Bob, Eddie Dubois, qui l'aimait mais croyait ne pas l'aimer, au meilleur ami de Bob, Avery Boone, qui ne l'aimait pas mais croyait l'aimer, ainsi qu'aux femmes que Bob Dubois aima presque autant qu'il aima Elaine, sa femme, mais de manière différente. Ce n'est pas de la mémoire qu'il te faut, mais une pitié qui te laisse les yeux secs, une de ces franches colères d'autrefois et l'amour des hommes du Nord pour le soleil, ainsi que le mélange d'obsessions sexuelles et raciales que peut éprouver un chrétien blanc et le sentiment de honte qu'inspire l'histoire de sa nation à un Américain décent de la classe moyenne. C'est une histoire américaine de la fin du XXe siècle, et tu n'as nul besoin de muse pour la raconter, mais plutôt d'une sorte de loa ou d'homme-bouche, d'une voix qui place ta parole devant toi et non pas derrière, car il n'y a rien ici dont la narration dépende du souvenir. Pour une histoire comme celle-ci, tu veux qu'on cite, pas qu'on récite, qu'on présente, pas qu'on représente, et c'est la raison pour laquelle elle est racontée de cette façon. Et bien que tu puisses, toi aussi, la voir de tes propres yeux et l'entendre de tes propres oreilles - comme si toi, le conteur de cette histoire, avais pris place dans le cercle des auditeurs où, très attentif, tu espérais être amusé, étonné et ému à ton tour -, tu seras obligé de la voir avec des yeux qui ne sont pas les tiens et de la raconter avec une bouche qui n'est pas la tienne. Que Legba s'avance donc, qu'il s'avance et remette dans la parole cet homme-bouche blanc presque d'âge mûr. Que plein de pitié mais étincelant de dure colère, Legba descende par le Grand Chemin, la voie du soleil. Avance-toi, Papa, et viens au Carrefour. Avance-toi, Vieuz-Os, tout émerveillé par le triple mystère des hommes et des femmes agrippés les uns aux autres, celui de la noirceur et celui de l'arrivée inattendue des dieux de Guinée. Avance-toi, impatient de répandre le remords autour de toi. Donne corps, autorité et audace à la pitié et à la colère de cet homme-bouche blanc en jetant sur ses épaules un manteau de honte approprié, et accorde-lui un plaisir physique sans tache sous un soleil lent et proche, parmi des gens et des dieux qui diffèrent si manifestement de lui et de son unique grand Dieu que cette différence l'obligera finalement à s'avancer à son tour pour se révéler à lui-même et à toutes les personnes présentes. Permets également à cet homme de raconter comment Bob Dubois, ce bon Américain, s'est si mal conduit aux yeux de Dieu et des Mystères, si mal aux yeux de l'homme-bouche aussi, qu'il a été perdu pour sa femme Elaine qui l'aimait depuis très, très longtemps, perdu pour son fils, ses deux filles et son ami Avery Boone, perdu pour les femmes auxquelles ce Bob Dubois avait fait l'amour et pour les hommes et les femmes qui avaient vécu et travaillé avec lui à Catamount, New Hampshire, ainsi qu'à Oleander Park, Floride, et sur des bateaux de pêche au large de Moray Key. Encore une fois, Legba, avance-toi ! Permets à cet homme-ci de donner, par la parole, vie à cet autre homme.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia