Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Puritains d'Amérique : prestige et déclin d'une théocratie : textes choisis, 1620-1750

Couverture du livre Puritains d'Amérique : prestige et déclin d'une théocratie : textes choisis, 1620-1750

Auteur : Agnès Derail-Imbert

Date de saisie : 25/10/2016

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Rue d'Ulm, Paris, France

Collection : Versions françaises

Prix : 23.00 €

ISBN : 9782728805587

GENCOD : 9782728805587

Sorti le : 10/10/2016

  • Les présentations des éditeurs : 10/11/2016

Longue est l'ombre portée de l'aventure puritaine qu'inaugurèrent en 1620 les Pèlerins de la Mayflower et les quelques centaines de dissidents d'Angleterre lors de la Grande Migration de 1630, afin de poursuivre la Réforme protestante inachevée dans la Vieille Europe et de planter sur les rives américaines les fondations d'une Nouvelle Jérusalem. Si cette entreprise nous est parvenue avec son cortège de mythes et légendes ou à travers les strates historiographiques qui ont exposé son prestige ou les causes de son déclin, le vaste corpus d'écrits qu'elle a engendré nous reste quelque peu étranger. Orthodoxes ou hérétiques, théologiens ou poètes, visionnaires ou pragmatiques, les puritains d'Amérique furent nombreux à tenter de donner un sens, par l'écriture, à l'exil et à la colonisation. En traduisant les textes présentés ici, nous avons moins cherché à rendre leurs auteurs familiers qu'à offrir au lecteur l'occasion de percevoir la singularité de leur expérience.

Agnès Derail éd.

Thomas Constantinesco (Traducteur), Laurent Folliot (Traducteur), Bruno Monfort (Traducteur), Cécile Roudeau (Traducteur)


  • Les courts extraits de livres : 10/11/2016

Extrait de l'avant-propos

Les puritains d'Amérique dont la légende, noire ou dorée, a traversé l'Atlantique au rebours de la Grande Migration de 1630, figurent souvent comme une référence obligée, parfois seulement implicite, dans toute présentation de la tradition littéraire américaine. Leurs écrits, qui forment un corpus divers et touffu, demeurent cependant, hormis pour quelques spécialistes, des objets figés, à distance pour nous à la fois dans l'espace et le temps. Leur étrangeté, leur exotisme voire, n'ont pas suffi à susciter l'intérêt des traducteurs et il est sans doute révélateur que parmi la trentaine de textes dont les extraits sont retenus ici, seul le récit de Mary Rowlandson ait été traduit à ce jour.
L'image ambivalente du puritanisme dont nous avons hérité a été en partie façonnée par l'historiographie américaine du XIXe siècle qui a volontiers interprété l'exode hors de l'Angleterre comme le germe d'une émancipation, inaugurée dans la vieille Europe par la Réforme, qui culminerait avec la révolution américaine : l'affranchissement de la jeune nation se libérant du joug féodal de la monarchie britannique était préfiguré par la geste puritaine Ainsi le sens sacré que les clercs puritains avaient donné à leur «mission dans le désert», à savoir l'exil choisi hors de la Babylone anglaise corrompue pour fonder en Amérique une Nouvelle Jérusalem purifiée, se trouvait-il réinvesti et mobilisé pour éclairer le devenir politique des États-Unis récemment issus de la déclaration d'Indépendance : il importait aux historiens de l'encore jeune république, George Bancroft notamment, de retisser une continuité entre le passé ancestral colonial - qui avait produit sa propre historiographie - et la nation où triomphaient les Lumières, dût-on pour cela laisser dans l'ombre les crises qui secouèrent la Nouvelle-Angleterre à travers tout le XVIIe siècle. Ces épisodes peu glorieux, depuis l'extermination des Indiens, la persécution des quakers, la traque des hérétiques de tout poil, jusqu'aux procès en sorcellerie de Salem - qu'il était de fait malaisé d'intégrer à l'avènement de la démocratie - furent en revanche enrôlés au service d'une contre-lecture des origines nationales, alimentant cette fois une haine du «puritanisme» et dénonçant les penchants théocratiques et fondamentalistes envers et contre lesquels la démocratie s'était construite : après la catastrophe de la Première Guerre mondiale, l'anti-puritanisme - celui qui anime par exemple les expatriés de la «génération perdue» fuyant le conformisme étouffant de l'Amérique provinciale -cristallise en effet tant la critique du conservatisme bourgeois, de l'affairisme financier, que celle d'un obscurantisme religieux populiste en plein essor, dont on voulait voir les prémisses dans la théologie puritaine savante des XVIIe et XVIIIe siècles. La notion de «puritanisme», telle qu'elle peut encore s'appliquer de nos jours aux moeurs américaines, a conservé ces connotations, tout comme a persisté le stéréotype du puritain austère, à la moralité hypocrite, ainsi que H. L. Mencken l'avait caricaturé dans les années 1920. Emblématique à cet égard est l'oeuvre de l'historien V. L. Parrington, Main Currents in American Thought (prix Pulitzer en 1928) : la Nouvelle-Angleterre puritaine y est dépeinte comme un prolongement de la tradition absolutiste européenne qui, une fois transplantée sur les rives du Nouveau Monde, s'ouvre peu à peu à l'esprit des Lumières et voit lentement émerger une «nouvelle psychologie démocratique» dont le type, l'emportant enfin sur le puritain, n'est autre que le Yankee libéral, idéalement incarné dans la figure de Benjamin Franklin.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia