Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'amour et autres blessures

Couverture du livre L'amour et autres blessures

Auteur : Jordan Harper

Traducteur : Clément Baude

Date de saisie : 24/04/2017

Genre : Policiers

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Actes noirs

Prix : 19.00 €

ISBN : 9782330075507

GENCOD : 9782330075507

Sorti le : 01/03/2017

  • Les présentations des éditeurs : 22/03/2017

Un homme fuyant sa tombe s'engouffre dans un maelstrom de balles et de flammes. Un "nettoyeur" de Hollywood découvre l'amour devant le cadavre d'une célébrité morte. Une femme pathologiquement obèse se rêve une nouvelle vie avec le voleur qui projette de cambrioler la bijouterie dans laquelle elle travaille...
Des ateliers de drogue minables dans les Ozarks aux combats de chiens de Détroit, en passant par les demeures luxueuses des stars de Los Angeles, Jordan Harper dépeint le petit peuple des ombres et des hors-la-loi. Les uns sont en cavale, poursuivis par la police ou un passé qui leur colle dangereusement aux basques. D'autres cherchent un semblant de paix et de stabilité, d'amour même, dans un monde fracassé où règnent une violence folle et un désespoir permanent. Tous sont abîmés, acculés, proches de leur point de rupture.
Dans le droit fil d'un Hubert Selby Jr. ou d'un Donald Ray Pollock, Jordan Harper livre avec L'Amour et autres blessures des nouvelles noires à la beauté crue. Vibrantes d'une énergie cinématographique, pathétiques et drôles, elles marquent les débuts inoubliables d'une nouvelle voix électrisante.

Jordan Harper est originaire du Missouri, où il a grandi. Il a travaillé dans la pub, a été critique de rock et scénariste de séries télé. Il vit à Los Angeles et collectionne les romans de série B, les livres de true crime et les manuels enseignant comment commettre toutes sortes de forfaits.



  • La revue de presse Baptiste Liger - Lire, avril 2017

Des intrigues haletantes et parfois terrifiantes qui explorent, avec une ingéniosité et une inventivité débridées, toute la noirceur humaine. Jordan Harper signe L'amour et autres blessures, un des dix meilleurs polars distingués par Lire. C'est un constat, certes contestable : "On est devenus cupides, tous autant qu'on est. Rien de mal à ça." Voilà ce qui réunit bon nombre des personnages de l'excellent recueil de nouvelles de Jordan Harper, histoires à l'os, dont l'atmosphère rappelle Donald Ray Pollock ou Daniel Woodrell (l'auteur de Winter's Bone).


  • Les courts extraits de livres : 22/03/2017

AGUA DULCE

John court dans le désert pour fuir sa tombe. Il suit les lignes électriques le long des collines broussailleuses. Les lignes bourdonnent. Elles murmurent des choses qu'il ne comprend pas. Mais c'est son cerveau triplement bousillé qui délire. Même chose pour les étincelles et les éclairs dans les coins de son champ de vision, et sa tête qui cogne en rythme avec son coeur, affolée. Les battements partent du cuir chevelu, là où Carter l'a frappé avec le pistolet.
John sent dans sa bouche un goût de métal chaud. Il crache un paquet de sang. Quelques gouttes arrosent les broussailles et les cailloux par terre, le reste dégouline sur son jean. John essuie la bave rouge sur son menton. Ses mains sont couvertes de la terre du désert, celle de la tombe que Carter l'a obligé à creuser. Sa tête, bordel. Oui, triplement bousillée. Le cerveau bouffé par la peur tremblante de la mort et le besoin de méth. Le crâne secoué par le coup de crosse. Le corps tout entier fracassé par les pilules orange que Carter lui a fait avaler.
John fait la course avec les virevoltants et pense à la mort. Il l'a vue de si près, en creusant sa propre tombe, en plein désert, qu'il sent encore des asticots fantômes lui ramper sous la peau. Et elle peut très bien revenir. Carter peut très bien être en train de lui courir après. Pour étaler Carter, il faut un peu plus qu'un coup de pelle par un tox maigrichon comme John. Carter peut très bien le suivre à la trace grâce à la terre remuée, aux broussailles piétinées, au sang craché. Carter peut très bien être en train de viser son dos en ce moment même, prêt à lui loger une balle dans la tête et à mettre fin à tout ce bordel absurde. Dieu que le néant paraît beau. John se demande bien pourquoi il le fuit à toutes jambes.
John n'est pas bon à grand-chose, mais il sait courir. C'est un sac d'os et de nerfs. La méth a fait fondre tout le reste. Il peut courir toute la journée, même dans la fournaise du désert californien en pleine saison des incendies.
Après avoir frappé Carter avec la pelle, la première chose qu'il a vue, c'étaient les lignes électriques. Alors il les a suivies. Sauf erreur, elles le ramèneront hors du désert, à Agua Dulce. Là-bas, dans la chambre d'un motel cerné par les cailloux et les panneaux qui mettent en garde contre les serpents à sonnettes, le petit garçon est assis sur le lit, sans doute en train d'avaler un soda et des grattons achetés au distributeur. Devant la télé.
Les lignes électriques le mènent à un canyon entre deux hautes collines. John s'enfonce dans la vallée ombragée. Sous ses pieds, les broussailles sont tellement sèches qu'elles supplient de brûler, comme si la haine à elle seule pouvait les enflammer. En entrant dans la soufflerie de la vallée, John sent une odeur de bouse.
Le ranch des vaches longhorns. Quand Carter l'a emmené en haut des collines, enroulé comme un paquet sur la plate-forme de son camion, John a senti les mêmes effluves de fumier. La route doit se trouver de l'autre côté du ranch. Puisqu'ils l'ont remontée, il pourra la redescendre jusqu'à Agua Dulce et...
Coup de feu.
Le corps de John réagit avant que le bruit ne parvienne à son cerveau. Il s'arrête net. Pisse un peu sous lui. Comprend : Carter approche.
(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia