Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Virginie Despentes

est l'auteure notamment de "Les Jolies choses"

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jordan Harper

est originaire du Missouri

José Luis Zárate

est considéré comme un pionnier des littératures fantastiques au Mexique.

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Emmanuelle Pirotte

est ovationnée par les libraires et la presse (dont François Busnel)

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Didier Daeninckx

raconte un beau souvenir de librairie (voir ses réponses au questionnaire décalé)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Diane Meur

réinvente brillamment le genre de la saga...

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Anne Poiré et Patrick Guallino

aiment les chats et la bonne humeur...

Frédéric Couderc

salue la force et la bienveillance de Nelson Mandela

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Aki Shimazaki

née au Japon, vit à Montréal...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Fanny Chiarello

est lauréate du Prix Orange du Livre 2015...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Arnaldur Indridason

dépasse le thriller...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Cécile Huguenin

est une nomade...

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. D'un coeur léger : carnet retrouvé du Dormeur du val

Couverture du livre D'un coeur léger : carnet retrouvé du Dormeur du val

Auteur : Loïc Demey

Date de saisie : 05/05/2017

Genre : Poésie

Editeur : Cheyne, Le Chambon-sur-Lignon, France

Collection : Grands fonds, n° 55

Prix : 17.00 €

ISBN : 9782841162352

GENCOD : 9782841162352

Sorti le : 08/02/2017

  • Les présentations des éditeurs : 04/05/2017

Un carnet a été retrouvé, il contient un journal manuscrit daté de l'été 1870. Celui d'un jeune soldat, Vincent, exalté par le tumulte à venir des champs de bataille de Moselle et follement épris de son amour, une jeune femme restée à Paris. Ce soldat est celui-là même que chacun connaît, sous la plume d'Arthur Rimbaud, comme le fameux soldat aux deux trous rouges au côté droit : le Dormeur du val.
Ce nouveau récit de Loïc Demey renoue avec l'écriture inventive et jubilatoire déjà présente dans Je, d'un accident ou d'amour, son premier livre largement salué par le public et la critique (Prix de la SGDL Révélation poésie 2016).
Récit d'une grande liberté poétique, D'un coeur léger emporte le lecteur dans la réalité violente et crue de la guerre contre la Prusse. Ce carnet retrouvé fait entendre une voix vive, il donne pensée à un esprit juste. Vincent, traversé par les événements, les satisfactions et les doutes, fera de cette guerre et de ses rencontres, son chant d'amour. On croira que le carnet existe.
A.W.

Né en 1977 à Amnéville (Moselle), Loïc Demey est professeur d'Éducation Physique et Sportive dans un collège. Il vit en Lorraine.
Il intervient en milieu scolaire dans le cadre de rencontres et d'ateliers d'écriture et initie les élèves, notamment dyslexiques, à sa démarche : goûter, secouer les mots et déstructurer les assemblages dans l'optique d'une réappropriation de la langue, de sa variété comme de ses variations.
Il a publié en 2014, dans la collection Grise de Cheyne éditeur, son premier livre Je, d'un accident ou d'amour, déjà réédité plusieurs fois. D'un coeur léger est son deuxième livre.



  • La revue de presse - Le Monde du 4 mai 2017

D'un coeur léger est ce carnet de déroute, qui dit au passage de quels crimes se paie la ferveur nationaliste. Face au champ de bataille, «une fonderie de dépouilles, un atelier de corps inachevés», on a l'âme ébréchée. Loïc Demey suit le soldat qui détale, tandis que déserte en lui l'allégresse de tuer : «La campagne flamboyait d'or, d'uniformes cuivrés et de fumée, le vallon souhaitait me voir avalé.» Il rêve qu'il y est tué et manque à celle qu'il aime. Mais comment vérifier qu'on est vivant si l'on s'est vu mort en songe ?...
Contre le brouhaha des mots ronflants, la poésie fait leçon de son exactitude, dans l'assurance de nos défaites. «Et peut-être, à bien y réfléchir, que jamais homme, aucun régiment et nul peuple, depuis les siècles des siècles, n'a jamais remporté une seule bataille.»


  • Les courts extraits de livres : 29/03/2017

Quatorze de juillet

Bienheureuse, légère est la ville en cette tiède soirée d'été et je t'aime mon amour.
Il se fait nuit et Metz frétille, encore pleine du soleil qui a enflammé le jour. Une lumière jaune cru, presque albe. La cathédrale s'étoffe maintenant d'une robe ocre et de cuivre, la ville grouille et scintille et je t'aime mon amour.
Je suis arrivé à la gare par le train au creux de l'après-midi, train dont la vitre a recueilli, moi, tes lèvres et toi, mes baisers, vitre embuée du souffle de notre amour. Là, tu as dessiné un coeur.
Boum-Boum ! Boum-Boum ! palpite en ma poitrine mon amour, aussi des Tac-Tac-Tac-Tac ! comme tonneront bientôt nos canons sur la Prusse et crépitera la mitraille sur la route de Berlin. Boum-Boum ! et Tac-Tac !, comme ça nous ferons et comme ça fait notre amour.
Je t'aime et je suis gonflé du bonheur d'en découdre, bouffi d'un fiévreux désir d'affronter leurs troupes pour, au plus vite te retrouver, et t'aimer. Mon amour, je suis déjà manque de toi et on ne sait même pas si ou quand la guerre commencera.

Quinze de juillet

Oui, je suis ce vide de toi et je ressens encore l'effleurement de tes doigts de miel qui mignotent mes mains, mes joues, s'amusent de mes lèvres, et que je mordille chèrement et que j'embrasse. Mon amour, bel amour, les quais de Metz sifflotent un air de fête. Braillent des cris de foire. Les trains entrent en gare et déversent des hommes, des bêtes, des caisses, des sacs, des vivres. Bel amour, ça fourmille, ça se cherche, alors parfois ça s'échauffe.
Ici des fantassins qui veulent une arme et là des fusils qui guettent une sentinelle.
Là des canons, des carrioles, plus loin et de l'autre côté des voies, un essaim d'artilleurs.
Ici des chevaux, des uniformes empilés, du foin, du bois de cercueil, des sapeurs qui étanchent leur soif avec des litres de vin rouge et des milliers de milliers de munitions. Partout la pagaille. Aussi on se reconnaît et on se réjouit, on se fait l'accolade. J'ai retrouvé Charles, sa femme a accouché pas plus tard que le mois dernier.
C'est une fille. Il sourit.
Là, la France mobilise, le chemin de fer achemine vers l'est, puis on se regroupe. Sûr que près de la mauvaise rive du fleuve ils sont davantage organisés, ça les connaît, à eux, la rigueur. Mais que pourront-ils opposer à la foi enragée de nos baïonnettes ! Ils périront en ordre parfaitement aligné et nous triompherons parce que nous les prendrons de vitesse et je t'aimerai comme jamais je ne t'ai aimée.
Ici, moi qui attends le reste de mon régiment et là-bas, toi, qui dois m'aimer toujours et que je chéris sans fin.

(...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia