Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'enclos du vent

Couverture du livre L'enclos du vent

Auteur : Erwann Rougé

Illustrateur : photographies de Magali Ballet

Date de saisie : 18/03/2017

Genre : Poésie

Editeur : Isabelle Sauvage, Plounéour-Ménez, France

Collection : Ligatures

Prix : 18.00 €

ISBN : 9782917751770

GENCOD : 9782917751770

Sorti le : 14/02/2017

  • Les présentations des éditeurs : 18/03/2017

L'enclos du vent : ici se dessine un territoire, clos très paradoxalement - peut-on circonscrire le vent ? N'est-ce pas plutôt le livre en soi, cet espace ?, où va-et-vient entre l'image et le mot, recherche de l'image sous la paupière comme du mot sous la langue jouent «le même affût pour l'intime», «un étrange abandon // le frêle de quelque chose / inattendu».
Les poèmes sont organisés en quatre parties, ou plutôt quatre temps, ponctués par des séries de photographies distinctes. D'abord la forêt, des arbres-écrans verticaux ou barrés par la masse d'un reflet, clos sur eux-mêmes, photographies «bougées» (dansées, pour reprendre le mot de Magali Ballet), aux tonalités noires, brunes et vertes; puis une série rouge, flamboyante, morceaux de corps (bouche, clavicule, visage de profil ou tête en bas, main, torse...); une autre série de paysages de dunes, crêtes, arbres isolés : un espace ouvert (voire un chemin), un horizon, le ciel; enfin, des arbres en bosquets ou isolés, mais ronds, massifs, des plans plus larges, la nuit ( ?) bleu profond, «insolite lumière».
Aucune de ces parties n'est cependant repliée sur elle-même, la «blancheur de cendre» de la «série rouge» rappelant la brume et les teintes des premières photos, ou à l'inverse, «le sel et le carmin d'une herbe» les colore autrement, comme, dans la troisième partie, «la langue lape/ on ne sait quoi d'inespéré// laissé sur une peau» semble rappeler le corps rouge de la seconde. Croisements entre images et mots comme par variations, vibrations. Photos et texte sont empreints de fragilité, d'extrême attention au sensible, on y sent le toucher, la respiration, quelque chose de charnel ; tout passe par le corps : les yeux, la peau - Erwann Rougé parle d'«intuition d'un vertige», de «tressaillement des lueurs, des plis et des creux» à propos des images de Magali Ballet, mais on peut aussi bien l'appliquer à sa poésie. Ici, «aucune frontière / ne trace de ligne // entre faille et faille // l'oiseau s'appuie sur l'air / à ce qui parle bas // autour d'une fragilité de plus».
L'oiseau en métaphore, filigrane (qui parcourt toute l'oeuvre d'Erwann Rougé), traverse du corps et du paysage : «là-bas le vent tient une plume / entre deux eaux //.pour tout nommer / tenir l'air - toucher l'aile // cette commotion d'aimer // à coup de bec / ou presque».Editions Olizane, Genève.

Erwann Rougé, né en 1954, a, entre autres, animé les éditions Dana/Approches (livres d'artistes essentiellement) dont il a cessé les activités début 2015. Il est l'auteur, depuis Amour neige d'oubli (Calligrammes, 1983), de nombreux livres de poésie : Les Forêts, Douve ou Haut Fail (Unes, 1992, 2000, 2014), Bruissement d'oubli ou Le Pli de l'air (Apogée, 2002, 2009) ou encore Paul les oiseaux (Le Dé bleu, 2005), Passerelle, carnet de mer et Qui sous le blanc se tait (L'Amourier et Potentille, 2013) et, dernier en date, Breuil (Le phare du Cousseix, 2016). Il a également participé à de nombreux livres d'artistes.

Magali Ballet, née en 1970, photographe, expose régulièrement en France (dernière exposition : galerie Grand Angle, Ceyrat (63), janvier-mars 2016) et participe depuis 2004 à des livres d'artistes avec les poètes Erwann Rougé, Stéphanie Ferrat ou James Sacré, aux éditions Les mains, Propos 2 ou Le frau (Odile Fix). Dernière publication : Les Chevaux de Tarkowski, avec un texte de Pia Tafdrup (Unes, 2014 - photographies et interventions originales).


  • Les courts extraits de livres : 18/03/2017

ce que l'on entend dans la résine
ce qui fend le laiteux de la brume

le vent ne l'écrit pas

défait tout ce qu'on sait
de la chevelure des ronces

lèche la fraîcheur d'une fêlure
dans les veines

la transparence d'orage plus proche
à la lisière du bois

l'oiseau y enfouit son bec


Il peut rester là
à tendre l'oeil jusqu'à la frange

c'est du froid aux poussières
qui va subsister

ce n'est pas la peine
de monter sur le tas
de feuilles mêlées de bois pourri

pour chercher l'équilibre du vent
pour reprendre vol

«c'est noir et blanc et muet»


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia