Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La médiation culturelle : expérience esthétique et construction du vivre-ensemble

Couverture du livre La médiation culturelle : expérience esthétique et construction du vivre-ensemble

Auteur : Jean Caune

Date de saisie : 20/03/2017

Genre : Sociologie, Société

Editeur : PUG, Saint-Martin-d'Hères, France

Collection : La communication en plus

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782706126420

GENCOD : 9782706126420

Sorti le : 16/02/2017

  • Les présentations des éditeurs : 21/03/2017

Collection dirigée par Bernard Miège, Pierre Moeglin et Isabelle Pailliart

La question de la médiation culturelle, c'est-à-dire de la relation entre les institutions culturelles, les productions artistiques et leur public n'est pas nouvelle, mais elle a beaucoup évolué ces quinze dernières années.
Dans une première édition publiée en 1999 (.Pour une éthique de la médiation), Jean Caune abordait le thème de la médiation sous un angle théorique et essayait de comprendre comment cette notion devenait un enjeu important pour les politiques publiques. Reprenant et complétant ici cette vision généraliste, l'auteur s'appuie sur les approches théoriques interdisciplinaires de la médiation, et tente de la contextualiser sur les plans social et politique à partir des questions posées par la société d'aujourd'hui : comment faire cohabiter des populations d'âge différent, de cultures différentes, au travers des productions artistiques ?
Au-delà de l'accompagnement de la rencontre avec les processus artistiques, la médiation culturelle doit jouer un rôle essentiel dans la prise en charge du thème du «Vivre-ensemble» qui émerge dans les discours publics. Ce dernier risque de se réduire à un cliché s'il n'est pas problématisé à travers l'articulation entre une dimension relationnelle - qui est de l'ordre de l'éthique - et une dimension sensible : l'expérience esthétique.

Jean Caune est professeur émérite d'université, docteur en troisième cycle en esthétique et sciences de l'art, et docteur d'État en sciences de la communication. Après des études d'ingénieur chimiste, il s'est engagé dans une carrière de comédien et a exercé une activité de metteur en scène et de directeur de maison de la culture.


  • Les courts extraits de livres : 21/03/2017

Extrait de l'avant-propos

Depuis la première édition de ce livre, en 1999, la médiation culturelle s'est institutionnalisée. Elle a trouvé une reconnaissance dans les musées ; elle a été mobilisée dans les établissements de diffusion artistique pour gagner de nouveaux publics, alors qu'elle est encore souvent ignorée dans les institutions de production artistique. Bien qu'elle ait acquis dans le domaine universitaire et la formation professionnelle une place importante dans les cursus, son offre n'est pas toujours très explicite dans ses objectifs et ses contenus. La médiation culturelle s'est développée comme technique d'intervention sans toujours prendre en charge ce qui serait sa spécificité : le recours aux formes expressives et symboliques et, bien souvent, sans définir ses visées. Près de vingt ans après la première édition, il est temps de réinterroger la médiation, les discours qui la diffusent ainsi que les pratiques qui la mettent en oeuvre.
La médiation culturelle regroupe des modalités d'intervention riches et diversifiées qui vont de l'accompagnement des publics dans leur rencontre avec les formes artistiques aux pratiques des langages expressifs qui se donnent à voir et à entendre comme prises de parole dans l'espace public. Pour ne rien dire des multiples fonctions qui lui sont assignées : construction du lien social, outil de la démocratie culturelle, support de la transmission, expression des cultures minoritaires, prise de conscience des phénomènes d'exclusion, de fracture et de segmentation de la société française. Et aujourd'hui, peut-être, moyen pour permettre aux droits culturels de trouver une traduction concrète.
La polysémie du terme «culturel» qui recouvre tout l'éventail des définitions - de la plus large, la culture au sens anthropologique, jusqu'à la plus étroite, les oeuvres de l'esprit - est affectée d'un coefficient multiplicateur de flou par le prédicat «médiation». Bien que la notion de médiation, caractérisée par les rapports entre le sujet et le monde, ait une très longue histoire philosophique, elle est devenue un concept marketing. En effet, la référence à la médiation culturelle dans les discours des responsables, politiques ou institutionnels, sert bien souvent d'argument promotionnel visant à répondre à une demande diffuse de proximité et d'écoute de ceux que l'institution cherche à convertir en public. L'usage indifférencié du terme, dans les multiples secteurs de l'activité sociale et politique vaut comme symptôme d'une société qui peine à reconnaître les conflits, recherche, à la marge, les espaces du consensus et, enfin, aspire à renouer le tissu social déchiré par le développement sans frein de la logique marchande.
Sur le plan des politiques publiques culturelles, il convient de s'interroger sur les dispositifs de démocratisation culturelle qui font appel à des pratiques de médiation. Celles-ci concernent, d'une part, l'accès aux oeuvres d'art considérées comme des biens culturels qu'il faut partager et, d'autre part, les modalités de l'exercice d'une démocratie culturelle qui vise à populariser les pratiques d'expression et l'usage des langages artistiques dans une perspective de la construction de soi. En effet, dans un contexte où l'État et les collectivités territoriales n'ont plus de vision claire et explicite de leurs responsabilités en matière de culture, où le phénomène de l'art est colonisé, dans sa production et sa diffusion, par les logiques du marché, il est nécessaire de réexaminer la pertinence et l'efficience de la médiation culturelle.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia